Saison 2015-2016 du FC Barcelone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
FC Barcelone (football)
Saison 2015-2016
Description de l'image Logo FC Barcelona.svg.

Généralités
Président Drapeau : Espagne Josep Maria Bartomeu
Entraîneur Drapeau : Espagne Luis Enrique
Résultats
Championnat Champion
91 points (29V, 4N, 5D)
(112 buts pour, 29 buts contre)
Coupe du Roi Vainqueur
face au Séville FC (2-0)
Ligue des champions Quarts de finaliste
Éliminé par l'Atlético Madrid (2-1,2-0)
Supercoupe d'Espagne Finaliste
face à l'Athletic Bilbao (4-0,1-1)
Supercoupe de l'UEFA Vainqueur
face au Séville FC (5-4)
Coupe du monde des clubs Vainqueur
face à River Plate (3-0)
Meilleur buteur Liga BBVA:
Drapeau : Uruguay Luis Suárez (40)
Toutes Compétitions:
Drapeau : Uruguay Luis Suárez (59)
Meilleur passeur Liga BBVA:
Drapeau : Uruguay Luis Suárez
et Drapeau : Argentine Lionel Messi (16)
Toutes Compétitions:
Drapeau : Argentine Lionel Messi (23)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Chronologie

Cette saison est la 117e depuis la fondation du FC Barcelone. Elle fait suite à la saison 2014-2015 qui a vu le Barça remporter le championnat, la Coupe d'Espagne et la Ligue des champions. Il s'agit de la 85e saison consécutive du club en première division.

Lors de la saison 2015-2016, le FC Barcelone est engagé dans six compétitions officielles : championnat d'Espagne, Ligue des Champions, Coupe d'Espagne, Supercoupe d'Espagne, Supercoupe de l'UEFA et la Coupe du monde des clubs.

L'été 2015 est marqué par l'élection à la présidence du club de Josep Maria Bartomeu et par les départs de l'emblématique capitaine Xavi au Qatar et de Pedro en Premier League, ainsi que par les arrivées d'Aleix Vidal et Arda Turan.

Le club remporte la Supercoupe de l'UEFA, la Coupe du monde des clubs, le championnat et la Coupe d'Espagne. Il s'agit du septième doublé Championnat/Coupe d'Espagne de l'histoire du club.

Pré-saison[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

Le 21 mai 2015, Xavi annonce qu'il quitte le Barça après 17 saisons en équipe première et 24 ans passées au club.

Le 24 mai, le club présente son nouveau maillot dont les bandes sont pour la première fois horizontales au lieu de verticales[1].

Juin[modifier | modifier le code]

Luis Enrique prolonge son contrat jusqu'en 2017.

Le 2 juin, Jordi Alba prolonge son contrat jusqu'en 2020 avec une clause libératoire de 150 millions d'euros.

Le 4 juin, Pedro prolonge son contrat jusqu'en 2019. La clause libératoire du Canarien passe néanmoins de 150 à 30 millions d'euros

Le 7 juin, le club officialise l'arrivée d'Aleix Vidal, latéral droit formé à La Masia, en provenance du Séville FC contre une somme de 18 M€ (+ 4 M€ de bonus).

Le 9 juin, les engagements respectifs de Dani Alves et Luis Enrique sont prolongés jusqu'en 2017. Le Brésilien gagnera 9 millions d'euros par an.

Le 25 juin, l'ailier Catalan Gerard Deulofeu, en retour de prêt du Séville FC, est transféré à Everton FC contre une somme de 6 M€.

Juillet[modifier | modifier le code]

Le 1er juillet, les dirigeants de la Juventus Turin et du FC Barcelone parviennent à un accord pour le transfert au Barça de Paul Pogba prévu pour l'été 2016[2].

Le 3 juillet, Le latéral droit Ibérique Martín Montoya est prêté pour deux saisons à l'Inter Milan.

Le 6 juillet, Arda Turan, milieu Turc de l'Atlético Madrid, rejoint le Barça contre une somme de 34 M€ (+ 7 M€ de bonus).

Le club revient à l'entraînement le 13 juillet 2015, sans les joueurs sud-américains qui ont participé à la Copa América. (Neymar, Daniel Alves, Lionel Messi et Javier Mascherano réintégreront le groupe le 30 juillet, et Claudio Bravo le 3 août[3]).

Le 18 juillet a lieu l'élection présidentielle dont les deux favoris sont le président sortant Josep Maria Bartomeu et l'ex charismatique président Joan Laporta. Bartomeu est élu avec 54,63 % des votes contre 33,03 % pour Laporta. Bartomeu nomme Roberto Fernández directeur sportif et Pep Segura principal responsable du football formateur.

Le jour suivant, l'équipe met le cap sur les États-Unis pour y jouer 3 matchs amicaux dans le cadre de l'International Champions Cup[4].

Le 21 juillet, Barcelone bat 2 à 1 le Los Angeles Galaxy au Rose Bowl Stadium de Pasadena devant 93 226 spectateurs (buts de Luis Suárez et Sergi Roberto)[5].

Le 25 juillet, le Barça perd 3 à 1 contre un Manchester United beaucoup mieux préparé au Levi's Stadium près de San Francisco (l'unique but barcelonais est inscrit par Rafinha).

Le 28 juillet, Barcelone est tenu en échec 2 à 2 contre Chelsea au FedEx Field de Washington (buts de Luis Suárez et Sandro Ramírez). La séance de tirs aux buts est perdue 4 à 2.

Le jour suivant, l'équipe revient à la Ciudad Esportiva Joan Gamper.

Le 30 juillet, Neymar, Daniel Alves, Lionel Messi et Javier Mascherano rejoignent le groupe Barcelonais.

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Août[modifier | modifier le code]

Le 2 août, Barcelone se rend en Italie pour y défier la Fiorentina au Stade Artemio-Franchi, toujours dans le cadre de l'International Champions Cup. Barcelone perd 2 à 1 (but de Luis Suárez).

Le 3 août, Claudio Bravo rejoint ses coéquipiers aux entraînements.

Le 4 août, les joueurs du Barça choisissent leurs quatre capitaines : Andrés Iniesta, Lionel Messi, Sergio Busquets et Javier Mascherano sont les heureux élus dans cet ordre.

Le 5 août, lors de la 50e édition du Trophée Joan Gamper au Camp Nou devant 94 400 spectateurs, Barcelone bat l'AS Rome 3 à 0 avec des buts de Neymar, Messi et Rakitić.

Le 9 août, le club annonce que Neymar sera absent des terrains pour une durée de 15 jours après avoir été diagnostiqué de parotidite (il souffre des oreillons). Il manquera ainsi la Supercoupe de l'UEFA, la Supercoupe d'Espagne et le match d'ouverture de la Liga.

Le capitaine Andrés Iniesta soulève la Supercoupe de l'UEFA 2015.

Le 11 août, Barcelone remporte pour la cinquième fois de son histoire la Supercoupe de l'UEFA sur le score de 5 à 4 face au Séville FC à la suite d'intenses prolongations au Stade Boris-Paichadze de Tbilissi, en Géorgie. Lionel Messi, désigné homme du match, est auteur de deux buts sur coup franc direct. Les autres buts sont marqués par Rafinha, Luis Suárez et Pedro dans les derniers instants du match.

Le 12 août, Lionel Messi, Luis Suárez et Cristiano Ronaldo sont nommés pour le Prix UEFA du Meilleur joueur d'Europe.

Le 14 août, le club annonce le départ du jeune attaquant espagnol du Barça B, Adama Traoré, à Aston Villa pour une somme de 10 M€ (+ 2 M€ de bonus).

Barcelone est ensuite confronté à l'Athletic Bilbao en Supercoupe d'Espagne. Le 14 août, au Stade de San Mamés, Barcelone perd 4 à 0 avec plusieurs remplaçants habituels au sein du onze initial (Rafinha, Bartra, Adriano, Sergi Roberto et Vermaelen). Le 17 août, Barcelone est mis en échec 1 à 1 (but de Messi) par les Leones au Camp Nou. En raison de ces résultats, le club ne peut rééditer le sextuplé historique réalisé en 2009.

Le 19 août, Gerard Piqué écope de quatre matchs de suspension pour avoir insulté l'arbitre assistant lors du match retour de la Supercoupe d'Espagne contre l'Athletic Bilbao.

Le 20 août, le club annonce le départ de l'attaquant espagnol Pedro Rodríguez à Chelsea contre une somme de 28 M€ (+ 2 M€ de bonus).

Le 21 août, le jeune milieu de terrain croate du Barça B, Alen Halilović, est prêté pour une saison au Sporting Gijón.

Le 23 août, Barcelone débute la Liga d'une manière convaincante en venant à bout 1 à 0 de l'Athletic Bilbao au Stade de San Mamés (but de Luis Suárez).

Le 27 août, Lionel Messi remporte le Prix UEFA du Meilleur joueur d'Europe. Avec 49 voix, il termine devant Luis Suárez (2e avec 3 voix) et Cristiano Ronaldo (3e avec 2 voix). En Ligue des champions, Barcelone est placé dans le groupe E avec le Bayer Leverkusen, l'AS Rome et BATE Borisov.

Le 29 août, le club annonce le départ du milieu de terrain espagnol Denis Suárez (prêté auparavant à Séville FC pour 2 ans) à Villarreal CF. Le même jour, Barcelone bat 1 à 0 Málaga CF au Camp Nou à la suite d'un but marqué par Thomas Vermaelen (2e journée du championnat)

Le championnat s'interrompt pendant 15 jours en raison des deux matchs de l'Espagne face à la Slovaquie et la Macédoine.

Septembre[modifier | modifier le code]

Le 1er septembre, le milieu de terain camerounais Alexandre Song est prêté pour une saison à West Ham.

Le 12 septembre, Barcelone remporte un match important sur la pelouse de l'Atlético Madrid (2-1, buts de Lionel Messi et Neymar) et continue à être en tête de la Liga avec 3 victoires consécutives après 3 journées.

Le 16 septembre, lors du match d'ouverture de la phase de poule de la Ligue des champions, Barcelone est tenu en échec (1-1) par l'AS Rome au Stade olympique de Rome (but de Luis Suárez). Durant ce match, le milieu brésilien Rafinha, entré en jeu à la place de Rakitić, est violemment taclé par le milieu belge des Giallorossi, Radja Nainggolan, ce qui lui cause une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit l'obligeant à s'absenter des terrains pour au moins six mois.

Le 20 septembre, emmené par Marc Bartra, Neymar et Lionel Messi, le Barça régale à nouveau contre Levante UD au Camp Nou (4e journée de championnat).

Le 23 septembre, même si Neymar sauve l'honneur de ses coéquipiers à la 80e minute, Barcelone est désintégré 1 à 4 sur la pelouse du Celta Vigo (5e journée de championnat).

Le 26 septembre, Barcelone bat le néo-promu Las Palmas 2 à 1 grâce à deux buts de Luis Suárez au Camp Nou (6e journée de championnat). Lionel Messi, remplacé par Munir à la 9e minute, est victime d'une déchirure du ligament latéral interne du genou gauche qui l'éloigne des terrains pendant deux mois.

Le 29 septembre, mené en début de match et démoralisé à la suite de la sortie d'Iniesta touché, Barcelone réagit par l'intermédiaire de Sergi Roberto et Luis Suárez, qui marquent un but chacun en l'espace d'une minute, et vient à bout du Bayer Leverkusen 2 à 1 au Camp Nou (Ligue des champions).

Octobre[modifier | modifier le code]

Le 4 octobre, malgré un penalty marqué par Neymar et trois poteaux touchés, Barcelone perd 2 à 1 sur la pelouse du Séville FC (7e journée de championnat).

Le 17 octobre, Barcelone bat le Rayo Vallecano 5 à 2 au Camp Nou (8e journée de championnat) avec un festival de Neymar qui inscrit quatre buts et donne une passe décisive à Luis Suárez.

Le 20 octobre, à nouveau porté par un Neymar des grands soirs, Barcelone l'emporte 2 à 0 sur le BATE Borisov en Bielorussie grâce à deux buts d'Ivan Rakitic en Ligue des champions.

Le 25 octobre, Barcelone bat Eibar 3 à 1 au Camp Nou (9e journée de championnat). Luis Suárez fête le premier anniversaire de ses débuts sous les couleurs du Barça avec un triplé.

Le 28 octobre, l'équipe de Luis Enrique, privé de la majorité de des titulaires, est tenue en échec 0 à 0 sur la pelouse de Villanovense en 16e de finale de la Coupe d'Espagne.

Le 31 octobre, le Barça l'emporte 2 à 0 sur le terrain de Getafe CF grâce à deux buts signés Neymar et Luis Suárez (10e journée de championnat).

Novembre[modifier | modifier le code]

Le 4 novembre, emmené une nouvelle fois par Neymar et Luis Suárez, Barcelone bat 3 à 0 le BATE Borisov au Camp Nou (Ligue des champions).

Le 8 novembre, Barcelone bat 3 à 0 Villarreal au Camp Nou (11e journée de championnat), avec notamment un but magnifique de Neymar et un penalty transformé par Luis Suárez, et revient en tête de la Liga avec 3 points d'avance sur un Real Madrid défait à Séville.

Le championnat s'interrompt pendant quinze jours en raison de deux matchs amicaux de l'équipe d'Espagne contre l'Angleterre et la Belgique.

Le 21 novembre, Barcelone remporte 4 à 0 le Clásico contre le Real Madrid au stade Santiago Bernabéu (12e journée de championnat). Les buts sont inscrits par Luis Suárez, Neymar et Andrés Iniesta. Lionel Messi, entré en jeu à la 56e minute à la place d'Ivan Rakitic, réalise un retour remarqué à la suite de huit semaines d'absence.

Le 24 novembre, Barcelone bat 6 à 1 l'AS Rome au Camp Nou (Ligue des champions). Messi et Suárez réalisent un doublé chacun tandis qu'Adriano et Piqué marquent un but chacun. C'est la 100e victoire de l'histoire du Barça en Ligue des champions.

Le 28 novembre, Barcelone se balade 4 à 0 contre la Real Sociedad au Camp Nou (13e journée de championnat). Messi, Suárez et Neymar (doublé) sont les buteurs. Au classement des meilleurs buteurs du championnat (Trophée Pichichi), Neymar et Suárez occupent les deux premières places avec respectivement 14 et 12 buts.

Le 30 novembre, Messi et Neymar font partie des trois finalistes du Ballon d'or 2015.

Décembre[modifier | modifier le code]

Le 2 décembre, Barcelone bat 6 à 1 le CF Villanovense en 16e de finale de la Coupe d'Espagne avec un triplé de Sandro, un doublé de Munir et un but de Dani Alves.

Le 5 décembre, Barcelone est tenu en échec par Valence CF au Stade de Mestalla (14e journée de championnat). Le Barça, qui avait pourtant ouvert le score par Luis Suárez à la 59e minute (son 19e but de la saison et son 13e en Liga), se repose sur ses lauriers ce qui lui coûte l'égalisation à la 86e minute.

Le 8 décembre, Neymar est touché aux adducteurs à l'entraînement ce qui l'oblige à se reposer jusqu'à la finale de la Coupe du monde des clubs.

Le 9 décembre, assuré d'être en tête du groupe pour la neuvième année consécutive, Barcelone est mis en échec 1 à 1 par le Bayer Leverkusen à la BayArena (Ligue des champions). Sur une passe géniale d'Ivan Rakitic, Lionel Messi marque son 80e but en Ligue des champions et Marc-André ter Stegen enchaîne les parades de qualité.

Le 12 décembre, malgré des buts marqués par Messi et Rakitic, Barcelone est tenu en respect 2 à 2 par le Deportivo La Corogne au Camp Nou (15e journée de championnat). Barcelone est rejoint en tête par l'Atlético Madrid (35 points) tandis que le Real Madrid reste à cinq points de ses deux rivaux.

Le 14 décembre a lieu le tirage au sort des 8es de finale de la Ligue des champions : Barcelone défendra ses couleurs face à Arsenal.

Le match de la 16e journée de championnat face au Sporting de Gijón est repoussé au 17 février en raison de la participation du Barça à la Coupe du monde des clubs.

En décembre 2015, Lionel Messi devient, avec Andrés Iniesta, le joueur le plus titré de l'histoire du club (26 titres). En janvier, il remporte son 5e Ballon d'or.

Barcelone se rend ensuite au Japon pour jouer la Coupe du monde des clubs. Le 17 décembre, privé de Messi victime d'une colique néphrétique et Neymar diminué physiquement au Stade Nissan de Yokohama, Barcelone bat 3 à 0 (triplé de Luis Suárez) les Chinois du Guangzhou Evergrande de Luiz Felipe Scolari en demi-finale de la compétition. C'est la première fois que le Barça jouait face à un club chinois en match officiel. Le 20 décembre, Barcelone s'impose 3 à 0 (buts de Lionel Messi et Luis Suárez) en finale devant les Argentins de River Plateau Stade Nissan de Yokohama[6]. Les Blaugranas remportent ce titre pour la troisième fois après 2009 et 2011[6]. La Pulga devient le premier joueur de l'histoire à marquer au moins un but au cours de sept compétitions officielles et El Pistolero est élu homme du match ainsi que meilleur joueur et meilleur buteur du tournoi. Messi et Iniesta deviennent, avec 26 trophées remportés, les joueurs les plus titrés de l'histoire du club.

Le 30 décembre, Barcelone termine l'année 2015 en battant 4 à 0 le néo-promu Betis au Camp Nou (17e journée de championnat). Lionel Messi fête son 500e match officiel sous le maillot blaugrana par un but, son 425e avec le Barça. Luis Suárez, avec ses deux buts, prend la tête du classement des buteurs (15 buts en championnat).

Le Barça termine 2015 en ayant marqué un total de 180 buts au cours de l'année écoulée, un record dans l'histoire du football espagnol[7].

Le club obtient le prêt du jeune milieu Brésilien Robert Gonçalves en provenance de Fluminense avec une option d'achat[8].

Janvier[modifier | modifier le code]

Le Barça débute l'année 2016 par un derby catalan haché par les fautes et conclu sur un score de parité le 2 janvier face à l'Espanyol Barcelone au Stade Cornellà-El Prat (18e journée de championnat). L'Atlético Madrid vient à bout de Levante 1 à 0 à domicile ce qui lui permet de devenir leader de la Liga.

Le 6 janvier, le Barça bat 4 à 1 l'Espanyol Barcelone au Camp Nou en 8e de finale de la Coupe d'Espagne grâce à deux buts de Lionel Messi, un de Neymar et un de Gerard Piqué. Luis Enrique fait débuter Arda Turan et Aleix Vidal sous les couleurs blaugranas.

Le 9 janvier, Barcelone termine le premier tour de championnat au Camp Nou en s'imposant 4 à 0 contre Grenade CF grâce à un triplé de Lionel Messi et un but de Neymar (19e journée du championnat). Il s'agit du 20e match sans défaite du Barça, toutes compétitions confondues, la meilleure série depuis l'arrivée de Luis Enrique au Barça.

Le 11 janvier, Lionel Messi remporte son cinquième Ballon d'or en récoltant 41,33 % des votes, s'imposant face à Cristiano Ronaldo (2e avec 27,76 % des votes) et son coéquipier du Barça Neymar (3e avec 7,86 % des votes), une performance historique.

Le 13 janvier, le FC Barcelone l'emporte 2 à 0 face à l'Espanyol Barcelone au Stade Cornellà-El Prat en 8e de finale de Coupe d'Espagne (deux buts opportunistes de Munir).

Le 17 janvier, Barcelone bat 6 à 0 l'Athletic Bilbao au Camp Nou (20e journée de championnat). Luis Suárez réalise le coup du chapeau et Lionel Messi, Neymar et Ivan Rakitic marquent chacun un but. L'Argentin est remplacé à la mi-temps par Arda Turan à la suite d'une douleur ressentie au niveau des ischios-jambiers.

Le 20 janvier, Barcelone, privé de Messi et Suárez, s'impose 2 à 1 sur la pelouse de l'Athletic Bilbao en quart de finale de la Coupe d'Espagne (buts de Munir et Neymar).

Le 23 janvier, sans Neymar, Barcelone empoche 3 points en or à Málaga avec des buts de Munir et Messi au Stade de La Rosaleda (21e journée de championnat). L'équipe de Luis Enrique récupère la tête de la Liga en Andalousie. Il s'agit du 24e match sans défaite du Barça, égalant ainsi la performance réalisée par les hommes de Frank Rijkaard durant la saison 2005-2006 (lors de la saison 2010-2011, le Barça était resté invaincu pendant 28 matchs).

Le 27 janvier, longtemps dominé, Barcelone réussit quand même à vaincre l'Athletic Bilbao 3 à 1 au Camp Nou en quart de finale de la Coupe d'Espagne (buts de Suárez, Piqué et Neymar). C'est la sixième fois de suite que Barcelone se qualifie pour les demi-finales de la Coupe d'Espagne.

Le 30 janvier, devant 95 000 spectateurs, Barcelone bat 2 à 1 l'Atlético Madrid au Camp Nou au cours du match au sommet de la 22e journée de championnat. Mené 0 à 1 en début de match (but de Koke), Barcelone renverse vite la tendance grâce au réalisme de Messi et Suárez.

Barcelone termine le mois de janvier avec un bilan de huit victoires et un match nul.

Février[modifier | modifier le code]

Le 3 février, Barcelone pulvérise 7 à 0 Valence au Camp Nou en demi-finale de la Coupe d'Espagne avec quatre buts de Luis Suárez ainsi qu'un triplé de Lionel Messi au terme d'un match totalement maîtrisé.

Le 7 février, le Barça gagne 2 à 0 sur le terrain de Levante UD (23e journée de championnat). Le Barça égale le record de 28 matchs sans défaite établi par l'équipe de Pep Guardiola durant la saison 2010-2011 (le record absolu en Espagne est détenu par le Real Madrid avec 34 matchs depuis la saison 1988-1989[9]). Il s'agit du 100e match de Luis Enrique à la tête de l'équipe catalane (80 victoires, 11 nuls et 9 défaites soit un meilleur bilan qu'El Noi de Santpedor)[10].

Le 10 février, Barcelone tient en échec 1 à 1 Valence au Stade de Mestalla en demi-finale de la Coupe d'Espagne et se qualifie pour la finale du 22 mai. Avec une équipe composée de remplaçants habituels et de promesses de l'équipe réserve comme Carles Aleñá[11], Barcelone réussit quand même à établir un nouveau record d'invicibilité (29 matchs toutes compétitions confondues). Le but du Barça est inscrit en fin de match par le jeune Wilfrid Kaptoum.

Le 14 février, Barcelone écrase 6 à 1 le Celta Vigo au Camp Nou (24e journée de championnat). Le résultat est de 1 à 1 à la pause (un superbe coup franc de Messi), mais en deuxième mi-temps, le Barça passe la vitesse supérieure en marquant cinq buts (triplé de Suárez, Rakitic et Neymar). Lionel Messi en profite pour rendre hommage à Johan Cruijff : il tire un penalty en donnant une passe décisive à Suárez qui vient à bout du gardien galicien dans la foulée[12]. Suárez, avec 23 buts, conserve la tête au classement des buteurs.

Le 17 février, Barcelone bat 3 à 1 le Sporting de Gijón au stade El Molinón lors du match en retard de la 16e journée de championnat. Lionel Messi ouvre la marque et inscrit ainsi son 300e but en Liga (record absolu). Il marque aussi le deuxième but et Suárez manque un penalty puis met les Catalans en sécurité avec un troisième but. Barcelone consolide sa première place avec désormais une avance de 6 points sur l'Atlético Madrid et de 7 points sur le Real Madrid.

Le 20 février, Barcelone s'impose 2 à 1 à Las Palmas grâce à des buts de Suárez et Neymar (25e journée de championnat). Barcelone compte une avance de 8 points sur l'Atlético Madrid et de 9 points sur le Real Madrid.

Le 23 février, à la suite d'un match serré, Barcelone vient à bout d'Arsenal 2 à 0 à l'Emirates Stadium de Londres grâce à deux buts de Lionel Messi (8e de finale de la Ligue des champions).

Le 28 février, le Barça bat 2 à 1 le Séville FC au Camp Nou avec un magnifique coup-franc de Lionel Messi ainsi qu'un but décisif de Gerard Piqué (26e journée de championnat). Barcelone égale le record de 34 matchs sans défaite détenu par le Real Madrid depuis la saison 1988-1989. Les hommes de Luis Enrique comptent désormais une avance de 8 points sur l'Atlético Madrid et de 12 points sur le Real Madrid.

Mars[modifier | modifier le code]

Le 3 mars, Barcelone l'emporte 5 à 1 face au Rayo Vallecano avec un triplé de Lionel Messi, un but d'Ivan Rakitic et un d'Arda Turan au Stade Teresa Rivero (27e journée de championnat). C'est le premier but du Turc sous les couleurs Blaugranas. Il s'agit du 35e match sans défaite du Barça qui dépasse ainsi la performance établie par le Real Madrid en 1989. Le record d'invincibilité au niveau européen est détenu par la Juventus avec 43 matchs sans défaite[13].

Le 6 mars, Barcelone bat 4 à 0 SD Eibar au Stade d'Ipurua avec un doublé de Messi, un but de Munir (titularisé à la place de Neymar suspendu) ainsi qu'un bijou de Suárez (28e journée de championnat).

Le 8 mars, le projet présenté par l'agence japonaise d'architecture Nikken Sekkei remporte le concours pour la rénovation du Camp Nou[14]. La fin des travaux est prévue pour 2021.

Le 12 mars, sans Daniel Alves, Mascherano, Busquets, Rakitic et Suárez, ménagés en vue de la réception d'Arsenal en Ligue des champions, le Barça bat facilement 6 à 0 Getafe au Camp Nou devant 87 000 spectateurs. Le premier but est l'œuvre de Juan Rodríguez contre son camp. Munir inscrit le deuxième but, Neymar réalise un doublé, Messi manque un penalty mais se fait pardonner avec un but et trois passes décisives et finalement Arda Turan met un terme aux hostilités d'un ciseau sur une remise de Piqué (29e journée de championnat). C'est la 12e victoire consécutive en championnat.

Le 16 mars, le Barça bat 3 à 1 Arsenal en match retour de 8e de finale de la Ligue des champions avec des buts de Neymar, Suárez et Messi. C'est la neuvième fois consécutive que Barcelone se qualifie pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Au terme du match, l'entraîneur d'Arsenal Arsène Wenger déclare que « Barcelone est une équipe exceptionnelle avec une des attaques les plus extraordinaires que j'aie jamais vu. Le Barça transforme le football en art[15]. »

Le 20 mars, Barcelone fait match nul 2 à 2 sur le terrain de Villarreal CF (30e journée de championnat). Ivan Rakitic marque le premier but, Neymar marque le pénalty. Mais ensuite Villarreal CF réagit et réduit l'écart à 1-2, entré en jeu Jérémy Mathieu marque contre son camp.

Le championnat s'interrompt en raison des deux matchs amicaux de l'équipe d'Espagne face à l'Italie et la Roumanie (24 et 27 mars). Sergi Roberto est convoqué pour la première fois par le sélectionneur Vicente del Bosque.

Le 24 mars, la presse annonce le décès de Johan Cruijff, joueur et entraîneur emblématique du Barça.

Avril[modifier | modifier le code]

Le 2 avril, avec notamment un magnifique tifo rendant hommage à Johan Cruyff, Barcelone reçoit le Real Madrid. Le match est dominé par le Barça en première mi-temps, l'arbitre oublie un penalty en faveur du Barça. Gerard Piqué ouvre la marque mais Karim Benzema et Cristiano Ronaldo permettent aux Madrilènes de prendre l'avantage. Le Barça s'incline 1 à 2 face au Real Madrid au Camp Nou (31e journée de championnat) mettant fin à la série de 39 matchs consécutifs sans défaite. La dernière défaite du Barça remontait au 4 octobre 2015 face à Séville.

Le 5, Barcelone bat 2 à 1 l'Atlético de Madrid lors du match aller des quarts de finale de la Ligue des champions (doublé de Luis Suárez). D'abord mené à la marque à la suite d'un but de Fernando Torres, le Barça parvient à retourner la situation en 2e mi-temps. Rafinha réapparaît après sept mois d'absence pour cause de blessure.

Le 9, le Barça joue au stade d'Anoeta face à la Real Sociedad (32e journée de championnat). Les Catalans privé de Luis Suárez (suspendu) , Jordi Alba, Andrés Iniesta, Rakitic menagés sur le banc. Le Barça s'incline 1-0 et enchaîne une deuxième défaite de suite en Liga.

Le 13, Barcelone affronte l'Atlético de Madrid au stade Vicente-Calderón lors du match retour des quarts de finale de la Ligue des champions. Le Barça s'incline 2 buts à 0 (doublé d'Antoine Griezmann) et est éliminé de la Ligue des champions[16].

Le 17, Barcelone s'incline 1 à 2 face au Valence CF (33e journée de championnat) et enchaîne une troisième défaite de suite en Liga.

Le 20, le Barça écrase Deportivo La Corogne 8 buts à 0 (34e journée de championnat). Luis Suárez inscrit quatre buts.

Le 23, le Barça bat 6 à 0 le Sporting de Gijón au Camp Nou (35e journée de championnat). Luis Suárez inscrit de nouveau quatre buts et prend la tête au classement des buteurs et du Soulier d'or européen (34 buts).

Le 30, Barcelone bat 2 à 0 le Betis au Stade Benito-Villamarín avec des buts d'Ivan Rakitic et Luis Suárez (36e journée de championnat).

Mai[modifier | modifier le code]

Le 8 mai, le Barça bat 5 à 0 l'Espanyol au Camp Nou (37e journée de championnat). À une journée de la fin, Barcelone compte un point d'avance sur le Real Madrid.

Le 14, Barcelone remporte son 24e titre de champion d'Espagne en battant Grenade CF 3 à 0 lors de la 38e et dernière journée de championnat (triplé de Luis Suárez). Barcelone a remporté six des huit dernières éditions du championnat. Luis Suárez termine en tête du classement des buteurs avec 40 buts et remporte le Soulier d'or européen.

Le 22 mai, Barcelone remporte face au Séville FC (2 à 0, après prolongations) la finale de la Coupe d'Espagne au Stade Vicente-Calderón de Madrid (buts de Jordi Alba et Neymar). Barcelone réédite le doublé Coupe/Championnat de la saison précédente. C'est la première fois depuis 1953 que Barcelone remporte deux fois d'affilée le doublé Coupe/Championnat. Il s'agit du septième doublé de l'histoire du club (1952, 1953, 1959, 1998, 2009, 2015 et 2016).

Transferts[modifier | modifier le code]

Nom Nationalité Poste Forme Période Provenance/Destination Division
Entré  Arrivées
Aleix Vidal Drapeau de l'Espagne Espagne Milieu Transfert (18 M€ + 4 M€) été Drapeau : Espagne Séville FC Liga BBVA
Arda Turan Drapeau de la Turquie Turquie Milieu Transfert (34 M€ + 7 M€) été Drapeau : Espagne Atlético Madrid Liga BBVA
Munir El Haddadi Drapeau de l'Espagne Espagne Attaquant Promu de l'équipe réserve été Drapeau : Espagne FC Barcelone B Liga Adelante
Sandro Ramírez Drapeau de l'Espagne Espagne Attaquant Promu de l'équipe réserve été Drapeau : Espagne FC Barcelone B Liga Adelante
Remplacé Départs
Xavi Hernández Drapeau de l'Espagne Espagne Milieu Libre été Drapeau : Qatar Al Sadd Sports Club Qatar Stars League
Ibrahim Afellay Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Milieu Libre été Drapeau : Angleterre Stoke City Premier League
Patric Gabarrón Drapeau de l'Espagne Espagne Défenseur Libre été Drapeau : Italie Lazio Rome Série A
Gerard Deulofeu Drapeau de l'Espagne Espagne Attaquant Transfert (6 M€) été Drapeau : Angleterre Everton FC Premier League
Martín Montoya Drapeau de l'Espagne Espagne Défenseur Prêt de 2 ans été Drapeau : Italie Inter Milan Série A
Adama Traoré Drapeau de l'Espagne Espagne Attaquant Transfert (10 M€ + 2 M€) été Drapeau : Angleterre Aston Villa Premier League
Pedro Rodríguez Drapeau de l'Espagne Espagne Attaquant Transfert (28 M€ + 2 M€) été Drapeau : Angleterre Chelsea FC Premier League
Alen Halilović Drapeau de la Croatie Croatie Milieu Prêt de 1 an été Drapeau : Espagne Sporting Gijón Liga BBVA
Denis Suárez Drapeau de l'Espagne Espagne Milieu Transfert été Drapeau : Espagne Villarreal CF Liga BBVA
Alexandre Song Drapeau du Cameroun Cameroun Milieu Prêt de 1 an été Drapeau : Angleterre West Ham Premier League

Effectif 2015-2016[modifier | modifier le code]

Effectif 2015-2016 du FC Barcelone[17]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[18] Nom Date de naissance Sélection[19] Club précédent
1 G Drapeau de l'Allemagne ter Stegen, Marc-AndréMarc-André ter Stegen 30/04/1992 (26 ans) Allemagne Borussia Mönchengladbach
13 G Drapeau du Chili Bravo, ClaudioClaudio Bravo 13/04/1983 (35 ans) Chili Real Sociedad
25 G Drapeau de l'Espagne Masip, JordiJordi Masip 03/01/1989 (29 ans) Espagne - 17 ans Formé au club
2 D Drapeau du Brésil Pereira, DouglasDouglas Pereira 06/08/1990 (28 ans) Brésil - 20 ans São Paulo
3 D Drapeau de l'Espagne Piqué, GerardGerard Piqué 02/02/1987 (31 ans) Espagne Manchester United
6 D Drapeau du Brésil Alves, DanielDaniel Alves 06/05/1983 (35 ans) Brésil Séville FC
15 D Drapeau de l'Espagne Bartra, MarcMarc Bartra 15/01/1991 (27 ans) Espagne Formé au club
18 D Drapeau de l'Espagne Alba, JordiJordi Alba 21/03/1989 (29 ans) Espagne Valence CF
21 D Drapeau du Brésil Correia, AdrianoAdriano Correia 26/10/1984 (34 ans) Brésil Séville FC
22 D Drapeau de l'Espagne Vidal, AleixAleix Vidal 21/08/1989 (29 ans) Espagne Séville FC
23 D Drapeau de la Belgique Vermaelen, ThomasThomas Vermaelen 14/11/1985 (33 ans) Belgique Arsenal
24 D Drapeau de la France Mathieu, JérémyJérémy Mathieu 29/10/1983 (35 ans) France Valence CF
4 M Drapeau de la Croatie Rakitić, IvanIvan Rakitić 10/04/1988 (30 ans) Croatie Séville FC
5 M Drapeau de l'Espagne Busquets, SergioSergio Busquets 16/07/1988 (30 ans) Espagne Formé au club
7 M Drapeau de la Turquie Turan, ArdaArda Turan 30/01/1987 (31 ans) Turquie Atlético Madrid
8 M Drapeau de l'Espagne Iniesta, AndrésAndrés Iniesta Capitaine 11/05/1984 (34 ans) Espagne Formé au club
12 M Drapeau du Brésil Rafinha, Rafinha 12/02/1993 (25 ans) Brésil - 20 ans Formé au club
14 M Drapeau de l'Argentine Mascherano, JavierJavier Mascherano 08/06/1984 (34 ans) Argentine Liverpool
20 M Drapeau de l'Espagne Roberto, SergiSergi Roberto 07/02/1992 (26 ans) Espagne Formé au club
9 A Drapeau de l'Uruguay Suárez, LuisLuis Suárez 24/01/1987 (31 ans) Uruguay Liverpool FC
10 A Drapeau de l'Argentine Messi, LionelLionel Messi 24/06/1987 (31 ans) Argentine Formé au club
11 A Drapeau du Brésil Neymar, Neymar 05/02/1992 (26 ans) Brésil Santos FC
17 A Drapeau de l'Espagne El Haddadi, MunirMunir El Haddadi 01/09/1995 (23 ans) Espagne Formé au club
19 A Drapeau de l'Espagne Ramírez, SandroSandro Ramírez 09/07/1995 (23 ans) Espagne Formé au club
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Espagne Rafael Pol
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Espagne José Ramón de la Fuente

Légende

Consultez la documentation du modèle

Joueurs prêtés pour la saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant liste les joueurs en prêts pour la saison 2015-2016.

Joueurs prêtés
P. Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt
11 A Drapeau de l'Espagne Tello, CristianCristian Tello 11/08/1991 (27 ans) Espagne FC Porto
14 D Drapeau de l'Espagne Montoya, MartinMartin Montoya 14/04/1991 (27 ans) Espagne olympique Inter Milan
25 M Drapeau de la Croatie Halilović, AlenAlen Halilović 18/06/1996 (22 ans) Croatie Sporting Gijón
4 M Drapeau du Cameroun Song, AlexandreAlexandre Song 09/09/1987 (31 ans) Cameroun West Ham

Joueurs réserves en provenance du FC Barcelone B :

Nom Poste Naissance Nationalité sportive
26 Sergi Samper Milieu 20/1/1995 (20 ans) Drapeau de l'Espagne Espagne
27 Juan Cámara Milieu 13/2/1994 (21 ans) Drapeau de l'Espagne Espagne
28 Gerard Gumbau Milieu 18/12/1994 (20 ans) Drapeau de l'Espagne Espagne
31 José Aurelio Suárez Gardien de but 18/12/1995 (19 ans) Drapeau de l'Espagne Espagne

Compétitions[modifier | modifier le code]

Trophée Joan Gamper[modifier | modifier le code]

Date Adversaire Lieu Score Buteurs
05/08/2015 Drapeau : Italie AS Roma Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 3-0

Neymar But inscrit après 26 minutes 26e, Messi But inscrit après 41 minutes 41e, Rakitić But inscrit après 66 minutes 66e

Supercoupe de l'UEFA[modifier | modifier le code]

Article connexe : Supercoupe de l'UEFA 2015.
Date Adversaire Lieu Score Buteurs
11/08/2015 Drapeau : Espagne Séville FC Drapeau : Géorgie Stade Boris-Paichadze, Tbilissi Symbol support vote.svg 5-4 a.p. Messi But inscrit après 7 minutes 7e But inscrit après 16 minutes 16e, Rafinha But inscrit après 44 minutes 44e, Suárez But inscrit après 52 minutes 52e, Pedro But inscrit après 115 minutes 115e


trophée de la super coupe de l'UEFA
Supercoupe de l'UEFA
Vainqueur 2015
FC Barcelone
5e Titre

Supercoupe d'Espagne[modifier | modifier le code]

Article connexe : Supercoupe d'Espagne 2015.
Date J. Adversaire Lieu Score Buteurs
14/08/2015 Aller Athletic Bilbao Stade de San Mamés, Bilbao Symbol oppose vote.svg 4-0
17/08/2015 Retour Camp Nou, Barcelone Symbol neutral vote.svg 1-1 Messi But inscrit après 43 minutes 43e

Coupe du monde des clubs[modifier | modifier le code]

Article connexe : Coupe du monde des clubs 2015.
Date Tour Adversaire Lieu Score Buteurs
17/12/2015 Demi-finale Drapeau : République populaire de Chine Guangzhou Evergrande Drapeau : Japon Stade Nissan, Yokohama Symbol support vote.svg 3-0 Suárez But inscrit après 39 minutes 39e But inscrit après 50 minutes 50e But inscrit après 67 minutes 67e (pén.)
20/12/2015 Finale Drapeau : Argentine River Plate Drapeau : Japon Stade Nissan, Yokohama Symbol support vote.svg 3-0 Messi But inscrit après 36 minutes 36e, Suárez But inscrit après 49 minutes 49e But inscrit après 68 minutes 68e



Coupe du monde des clubs
Vainqueur 2015
FC Barcelone
3e Titre

Championnat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Liga BBVA 2015-2016.

Calendrier[modifier | modifier le code]

Le championnat commence le 23 août 2015 et s'achève le 14 mai 2016[20],[21].

Date J. Adversaire Lieu Score Buteurs
23/08/2015 1re Athletic Bilbao Stade San Mamés, Bilbao Symbol support vote.svg 0-1 Suárez But inscrit après 54 minutes 54e
29/08/2015 2e Málaga CF Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 1-0 Vermaelen But inscrit après 72 minutes 72e
12/09/2015 3e Atlético Madrid Stade Vicente-Calderón, Madrid Symbol support vote.svg 1-2 Neymar Jr But inscrit après 55 minutes 55e, Messi But inscrit après 77 minutes 77e
20/09/2015 4e Levante UD Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 4-1 Bartra But inscrit après 50 minutes 50e, Neymar Jr But inscrit après 56 minutes 56e, Messi But inscrit après 61 minutes 61e (pén.) But inscrit après 90 minutes 90e
23/09/2015 5e Celta Vigo Stade de Balaídos, Vigo Symbol oppose vote.svg 4-1 Neymar Jr But inscrit après 80 minutes 80e
26/09/2015 6e UD Las Palmas Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 2-1 Suárez But inscrit après 25 minutes 25e But inscrit après 54 minutes 54e
04/10/2015 7e Séville FC Stade Sanchez Pizjuan, Séville Symbol oppose vote.svg 2-1 Neymar Jr But inscrit après 74 minutes 74e (pén.)
17/10/2015 8e Rayo Vallecano Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 5-2 Neymar Jr But inscrit après 22 minutes 22e (pén.) But inscrit après 32 minutes 32e (pén.) But inscrit après 69 minutes 69e But inscrit après 71 minutes 71e, Suárez But inscrit après 77 minutes 77e
25/10/2015 9e SD Eibar Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 3-1 Suárez But inscrit après 21 minutes 21e But inscrit après 48 minutes 48e But inscrit après 85 minutes 85e
31/10/2015 10e Getafe CF Coliseum Alfonso Pérez, Getafe Symbol support vote.svg 0-2 Suárez But inscrit après 36 minutes 36e, Neymar Jr But inscrit après 58 minutes 58e
08/11/2015 11e Villarreal CF Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 3-0 Neymar Jr But inscrit après 60 minutes 60e But inscrit après 85 minutes 85e, Suárez But inscrit après 70 minutes 70e (pén.)
21/11/2015 12e Real Madrid Stade Santiago Bernabéu, Madrid Symbol support vote.svg 0-4 Suárez But inscrit après 11 minutes 11e But inscrit après 74 minutes 74e, Neymar Jr But inscrit après 39 minutes 39e, A. Iniesta But inscrit après 53 minutes 53e
28/11/2015 13e Real Sociedad Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 4-0 Neymar Jr But inscrit après 22 minutes 22e But inscrit après 53 minutes 53e, Suárez But inscrit après 41 minutes 41e, Messi But inscrit après 90+1 minutes 90+1e
05/12/2015 14e Valence CF Stade de Mestalla, Valence Symbol neutral vote.svg 1-1 Suárez But inscrit après 59 minutes 59e
12/12/2015 15e Deportivo La Corogne Camp Nou, Barcelone Symbol neutral vote.svg 2-2 Messi But inscrit après 39 minutes 39e, I. Rakitic But inscrit après 62 minutes 62e
17/02/2016[22] 16e Sporting de Gijón El Molinón, Gijón Symbol support vote.svg 1-3 Messi But inscrit après 25 minutes 25e But inscrit après 31 minutes 31e, Suárez But inscrit après 67 minutes 67e
30/12/2015 17e Betis Séville Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 4-0 Westermann Inscrit contre son camp après 30 minutes 30e (csc), Messi But inscrit après 33 minutes 33e, Suárez But inscrit après 46 minutes 46e But inscrit après 83 minutes 83e
02/01/2016 18e RCD Espanyol Stade Cornellà-El Prat, Cornellà de Llobregat Symbol neutral vote.svg 0-0
09/01/2016 19e Grenade CF Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 4-0 Messi But inscrit après 8 minutes 8e But inscrit après 14 minutes 14e But inscrit après 58 minutes 58e, Neymar Jr But inscrit après 83 minutes 83e
17/01/2016 20e Athletic Bilbao Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 6-0 Messi But inscrit après 7 minutes 7e (pén.), Neymar Jr But inscrit après 31 minutes 31e, Suárez But inscrit après 47 minutes 47e But inscrit après 69 minutes 69e But inscrit après 82 minutes 82e, I. Rakitic But inscrit après 62 minutes 62e
23/01/2016 21e Málaga CF Stade La Rosaleda, Málaga Symbol support vote.svg 1-2 Munir But inscrit après 2 minutes 2e, Messi But inscrit après 52 minutes 52e
30/01/2016 22e Atlético Madrid Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 2-1 Messi But inscrit après 30 minutes 30e, Suárez But inscrit après 38 minutes 38e
07/02/2016 23e Levante UD Ciutat de València, Valence Symbol support vote.svg 0-2 Navarro Inscrit contre son camp après 21 minutes 21e (csc), Suárez But inscrit après 90+1 minutes 90+1e
14/02/2016 24e Celta de Vigo Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 6-1 Messi But inscrit après 28 minutes 28e, Suárez But inscrit après 59 minutes 59e But inscrit après 75 minutes 75e But inscrit après 81 minutes 81e, I. Rakitic But inscrit après 84 minutes 84e, Neymar Jr But inscrit après 90+1 minutes 90+1e
20/02/2016 25e UD Las Palmas Stade Gran Canaria, Las Palmas Symbol support vote.svg 1-2 Suárez But inscrit après 6 minutes 6e, Neymar Jr But inscrit après 39 minutes 39e
28/02/2016 26e Séville FC Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 2-1 Messi But inscrit après 31 minutes 31e, Piqué But inscrit après 48 minutes 48e
03/03/2016 27e Rayo Vallecano Stade de Vallecas, Madrid Symbol support vote.svg 1-5 I. Rakitic But inscrit après 22 minutes 22e, Messi But inscrit après 23 minutes 23e But inscrit après 53 minutes 53e But inscrit après 72 minutes 72e, Arda But inscrit après 86 minutes 86e
06/03/2016 28e SD Eibar Stade d'Ipurua, Eibar Symbol support vote.svg 0-4 Munir But inscrit après 8 minutes 8e, Messi But inscrit après 42 minutes 42e But inscrit après 76 minutes 76e (pén.), Suárez But inscrit après 84 minutes 84e
12/03/2016 29e Getafe CF Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 6-0 J. Rodríguez Inscrit contre son camp après 8 minutes 8e (csc), Munir But inscrit après 19 minutes 19e, Neymar Jr But inscrit après 32 minutes 32e But inscrit après 51 minutes 51e, Messi But inscrit après 40 minutes 40e, Arda But inscrit après 57 minutes 57e
20/03/2016 30e Villarreal CF El Madrigal, Vila-real Symbol neutral vote.svg 2-2 I. Rakitic But inscrit après 20 minutes 20e, Neymar Jr But inscrit après 41 minutes 41e (pén.)
02/04/2016[23] 31e Real Madrid Camp Nou, Barcelone Symbol oppose vote.svg 1-2 G. Piqué But inscrit après 56 minutes 56e
09/04/2016 32e Real Sociedad Stade d'Anoeta, Saint-Sébastien Symbol oppose vote.svg 1-0
17/04/2016 33e Valence CF Camp Nou, Barcelone Symbol oppose vote.svg 1-2 Messi But inscrit après 63 minutes 63e
20/04/2016 34e Deportivo La Corogne Stade de Riazor, La Corogne Symbol support vote.svg 0-8 Suárez But inscrit après 11 minutes 11e But inscrit après 24 minutes 24e But inscrit après 53 minutes 53e But inscrit après 64 minutes 64e, I. Rakitic But inscrit après 47 minutes 47e, Messi But inscrit après 73 minutes 73e, Bartra But inscrit après 79 minutes 79e, Neymar Jr But inscrit après 81 minutes 81e
23/04/2016 35e Sporting de Gijón Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 6-0 Messi But inscrit après 11 minutes 11e, Suárez But inscrit après 61 minutes 61e But inscrit après 72 minutes 72e (pén.) But inscrit après 75 minutes 75e (pén.) But inscrit après 86 minutes 86e, Neymar Jr But inscrit après 84 minutes 84e (pén.)
30/04/2016 36e Betis Séville Stade Benito-Villamarín, Séville Symbol support vote.svg 0-2 I. Rakitic But inscrit après 49 minutes 49e, Suárez But inscrit après 80 minutes 80e
08/05/2016 37e RCD Espanyol Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 5-0 Messi But inscrit après 7 minutes 7e, Suárez But inscrit après 50 minutes 50e But inscrit après 59 minutes 59e, Rafinha But inscrit après 72 minutes 72e, Neymar Jr But inscrit après 81 minutes 81e
14/05/2016 38e Grenade CF Nuevo Los Cármenes, Grenade Symbol support vote.svg 0-3 Suárez But inscrit après 22 minutes 22e But inscrit après 38 minutes 38e But inscrit après 86 minutes 86e

Classement et statistiques[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Le classement est basé sur le barème de points classique (victoire à 3 points, match nul à 1, défaite à 0).

Pour départager les égalités, on tient d'abord compte des points en confrontations directes, puis de la différence de buts en confrontations directes, puis de la différence de buts générale, puis du nombre de buts marqués et enfin du nombre de point de Fair-Play.

Classement — mise à jour : 15 mai 2016
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 FC Barcelone T SU CMC C C1 91 38 29 4 5 112 29 +83
2 Real Madrid 90 38 28 6 4 110 34 +76
3 Atlético Madrid 88 38 28 4 6 63 18 +45
4 Villarreal CF 64 38 18 10 10 44 35 +9
5 Athletic Bilbao S 62 38 18 8 12 58 45 +13
6 Celta Vigo 60 38 17 9 12 51 59 -8
7 Séville FC C3 52 38 14 10 14 51 50 +1
8 Málaga CF 48 38 12 12 14 38 35 +3
9 Real Sociedad 48 38 13 9 16 45 48 -3
10 Betis Séville P 45 38 11 12 15 34 52 -18
11 Las Palmas P 44 38 12 8 18 45 53 -8
12 Valence CF 44 38 11 11 16 46 48 -2
13 Espanyol Barcelone 43 38 12 7 19 40 74 -34
14 SD Eibar 43 38 11 10 17 49 61 -12
15 Deportivo La Corogne 42 38 8 18 12 45 61 -16
16 Grenade CF 39 38 10 9 19 46 69 -23
17 Sporting Gijón P 39 38 10 9 19 40 62 -22
18 Rayo Vallecano 38 38 9 11 18 52 73 -21
19 Getafe CF 36 38 9 9 20 37 67 -30
20 Levante 32 38 8 8 22 37 70 -33
Qualifications européennes
Ligue des champions 2016-2017
  •      1er 2e 3e et C3 : phase de groupes
  •      4e : tour de barrages pour non-champions
Ligue Europa 2016-2017
  •      5e : phase de groupes
  •      6e : tour de barrages
Relégation
Abréviations

Le 14 mai 2016 le FC Barcelone est champion.

trophée de la Liga
Liga BBVA
Champion 2015-2016
FC Barcelone
24e Titre
Évolution du classement[modifier | modifier le code]
Journée 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 Journées en tête Nombre de journées relégable
Rang 3 4 1 1 5 2 4 3 2 2 1 1 1 1 1 1 1 2 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 27 0

Coupe du Roi[modifier | modifier le code]

Article connexe : Coupe du Roi 2015-2016.
Date Tour Adversaire Lieu Score Buteurs
28/10/2015 16e aller CF Villanovense Romero Cuerda, Villanueva de la Serena Symbol neutral vote.svg 0-0
02/12/2015 16e retour Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 6-1 Alves But inscrit après 4 minutes 4e, Sandro But inscrit après 21 minutes 21e But inscrit après 31 minutes 31e But inscrit après 69 minutes 69e, Munir But inscrit après 51 minutes 51e But inscrit après 77 minutes 77e


Date Tour Adversaire Lieu Score Buteurs
06/01/2016 8e aller RCD Espanyol Stade Cornellà-El Prat, Cornellà de Llobregat Symbol support vote.svg 1-4 Messi But inscrit après 13 minutes 13e But inscrit après 44 minutes 44e, Piqué But inscrit après 49 minutes 49e, Neymar But inscrit après 88 minutes 88e
13/01/2016 8e retour Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 2-0 Munir But inscrit après 32 minutes 32e But inscrit après 88 minutes 88e


Date Tour Adversaire Lieu Score Buteurs
20/01/2016 1/4 aller Athletic Bilbao San Mamés, Bilbao Symbol support vote.svg 1-2 Munir But inscrit après 18 minutes 18e, Neymar But inscrit après 25 minutes 25e
27/01/2016 1/4 retour Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 3-1 Suárez But inscrit après 53 minutes 53e, Piqué But inscrit après 81 minutes 81e, Neymar But inscrit après 90 minutes 90e


Date Tour Adversaire Lieu Score Buteurs
03/02/2016 1/2 aller Valence CF Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 7-0 Suárez But inscrit après 7 minutes 7e But inscrit après 12 minutes 12e But inscrit après 83 minutes 83e But inscrit après 88 minutes 88e, Messi But inscrit après 29 minutes 29e But inscrit après 59 minutes 59e But inscrit après 74 minutes 74e
10/02/2016 1/2 retour Stade de Mestalla, Valence Symbol neutral vote.svg 1-1 Kaptoum But inscrit après 83 minutes 83e


Date J. Adversaire Lieu Score Buteurs
22/05/2016 Finale Séville FC Stade Vicente-Calderón, Madrid Symbol support vote.svg 2-0 a.p. Alba But inscrit après 97 minutes 97e, Neymar Jr But inscrit après 120+2 minutes 120+2e


trophée de la coupe du Roi
Copa del Rey
Vainqueur 2015-2016
FC Barcelone
28e Titre

Ligue des champions[modifier | modifier le code]

Article connexe : Ligue des champions 2015-2016.

Le tirage au sort de la phase de poule a lieu le 27 août 2015.

Phase de poules[modifier | modifier le code]

Date J. Adversaire Lieu Score Buteurs
16/09/2015 Match 1 Drapeau : Italie AS Rome Stade olympique, Rome Symbol neutral vote.svg 1-1 Suárez But inscrit après 21 minutes 21e
29/09/2015 Match 2 Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 2-1 S. Roberto But inscrit après 80 minutes 80e, Suárez But inscrit après 82 minutes 82e
20/10/2015 Match 3 Drapeau : Biélorussie BATE Borisov Borisov Arena, Borisov Symbol support vote.svg 0-2 I. Rakitic But inscrit après 48 minutes 48e But inscrit après 65 minutes 65e
04/11/2015 Match 4 Drapeau : Biélorussie BATE Borisov Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 3-0 Neymar Jr But inscrit après 30 minutes 30e (pén.) But inscrit après 83 minutes 83e, Suárez But inscrit après 60 minutes 60e
24/11/2015 Match 5 Drapeau : Italie AS Rome Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 6-1 Suárez But inscrit après 15 minutes 15e But inscrit après 44 minutes 44e, Messi But inscrit après 18 minutes 18e But inscrit après 60 minutes 60e, Piqué But inscrit après 56 minutes 56e, Adriano But inscrit après 77 minutes 77e
09/12/2015 Match 6 Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen BayArena, Leverkusen Symbol neutral vote.svg 1-1 Messi But inscrit après 20 minutes 20e
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Drapeau : Espagne FC Barcelone 14 6 4 2 0 15 4 +11
2 Drapeau : Italie AS Rome 6 6 1 3 2 11 16 -5
3 Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen 6 6 1 3 2 13 12 +1
4 Drapeau : Biélorussie Bate Borisov 5 6 1 2 3 5 12 -7

1/8 de finale[modifier | modifier le code]

Date Tour Adversaire Lieu Score Buteurs
23/02/2016 8e aller Drapeau : Angleterre Arsenal Emirates Stadium, Londres Symbol support vote.svg 0-2 Messi But inscrit après 71 minutes 71e But inscrit après 83 minutes 83e (pén.)
16/03/2016 8e retour Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 3-1 Neymar Jr But inscrit après 18 minutes 18e, Suárez But inscrit après 65 minutes 65e, Messi But inscrit après 88 minutes 88e

1/4 de finale[modifier | modifier le code]

Date Tour Adversaire Lieu Score Buteurs
05/04/2016 1/4 aller Drapeau : Espagne Atlético Madrid Camp Nou, Barcelone Symbol support vote.svg 2-1 Suárez But inscrit après 63 minutes 63e But inscrit après 74 minutes 74e
13/04/2016 1/4 retour Stade Vicente-Calderón, Madrid Symbol oppose vote.svg 2-0

Le FC Barcelone est éliminé en quart de finale par l'Atlético de Madrid.

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Statistiques des buteurs[modifier | modifier le code]

mis à jour le

Tableau des buteurs blaugrana
Place Nom Liga Coupe du Roi Ligue des Champions Supercoupe d'Espagne Supercoupe d'Europe Coupe du monde des clubs TOTAL des buts
1 Suárez 40 5 8 1 5 59
2 Messi 26 5 6 1 2 1 41
3 Neymar Jr 24 4 3 31
4 I. Rakitic 7 2 9
5 Munir 3 5 8
6 Piqué 2 2 1 5
7 Sandro 3 3
8 Arda 2 2
9 Bartra 2 2
9 Rafinha 1 1 2
9 Pedro 1 1
9 Vermaelen 1 1
9 S. Roberto 1 1
9 A. Iniesta 1 1
9 Adriano 1 1
9 Dani Alves 1 1
9 Kaptoum 1 1
9 Alba 1 1
# Westermann (csc) 1 1
# Navarro (csc) 1 1
# J. Rodríguez (csc) 1 1
Détails 18 buteurs blaugrana 112 27 22 1 5 6 173

Statistiques des passeurs[modifier | modifier le code]

mis à jour le

Tableau des passeurs blaugrana
Place Nom Liga Coupe du Roi Ligue des champions Supercoupe d'Espagne Supercoupe d'Europe Coupe du monde des clubs TOTAL des passes
1 Messi 16 6 1 23
2 Suárez 16 1 3 1 1 22
3 Neymar Jr 12 2 4 2 20
4 Dani Alves 4 1 3 8
5 Alba 6 7
6 Busquets 4 1 1 6
6 S. Roberto 5 1 6
7 I. Rakitic 2 1 2 5
8 A. Iniesta 2 1 1 4
8 Arda 3 1 4
9 Munir 2 1 3
9 Mathieu 2 1 3
9 Aleix Vidal 1 2 3
12 Adriano 1 1 2
12 Sandro 1 1 2
14 Aitor 1 1
14 Mascherano 1 1
14 Cámara 1 1
14 Piqué 1 1
14 Bartra 1 1
Détails 20 passeurs blaugrana 78 22 15 1 2 4 122

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 30 avril 2016

Tableau des statistiques individuelles
Numéro Nat. Nom Championnat Coupe du Roi Ligue des champions Supercoupe d'Espagne Supercoupe d'Europe Coupe du monde des clubs Total
M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge
1 Drapeau : Allemagne Ter Stegen 6 0 0 0 6 0 0 0 8 0 0 0 1 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 21 0 0 0
2 Drapeau : Brésil Douglas S. 0 0 0 0 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0
3 Drapeau : Espagne Piqué 25 1 7 0 4 2 2 0 5 1 3 0 1 0 0 1 1 0 0 0 2 0 0 0 38 4 12 1
4 Drapeau : Croatie I. Rakitić 30 7 2 0 6 0 1 0 8 2 1 0 2 0 0 0 1 0 0 0 2 0 1 0 49 9 5 0
5 Drapeau : Espagne Sergio 30 0 5 0 4 0 0 0 7 0 1 0 1 0 0 0 1 0 1 0 2 0 0 0 45 0 7 0
6 Drapeau : Brésil Dani Alves 25 0 6 0 5 1 1 0 6 0 3 0 2 0 1 0 1 0 1 0 2 0 0 0 41 1 12 0
7 Drapeau : Turquie Arda 15 2 4 0 4 0 1 0 1 0 1 0 Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué 20 2 6 0
8 Drapeau : Espagne A. Iniesta 23 1 2 0 3 0 2 0 5 0 0 0 2 0 1 0 1 0 0 0 2 0 0 0 36 1 5 0
9 Drapeau : Uruguay Suárez 31 37 4 0 3 5 2 0 7 6 0 0 2 0 0 0 1 1 0 0 2 5 0 0 46 54 6 0
10 Drapeau : Argentine Messi 28 26 3 0 4 5 1 0 5 6 1 0 2 1 0 0 1 2 0 0 1 1 0 0 40 41 5 0
11 Drapeau : Brésil Neymar Jr 34 24 6 0 5 4 2 0 9 3 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 1 0 49 31 11 0
12 Drapeau : Brésil Rafinha 5 1 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 1 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 8 2 0 0
13 Drapeau : Chili C. Bravo 27 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0 30 0 0 0
14 Drapeau : Argentine Mascherano 27 0 6 1 5 0 1 0 6 0 1 0 2 0 1 0 1 0 0 0 2 0 0 0 44 0 9 1
15 Drapeau : Espagne Bartra 13 2 0 0 5 0 0 0 4 0 1 0 1 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 23 2 1 0
17 Drapeau : Espagne Munir 14 3 0 0 5 5 1 0 4 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 24 8 0 0
18 Drapeau : Espagne Jordi Alba 24 0 2 0 2 0 0 0 7 0 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 1 0 35 0 6 0
19 Drapeau : Espagne Sandro 10 0 0 0 4 3 0 0 3 0 0 0 2 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 20 3 0 0
20 Drapeau : Espagne S. Roberto 27 0 1 0 5 0 0 0 6 1 0 0 1 0 0 0 1 0 0 0 2 0 1 0 43 1 2 0
21 Drapeau : Brésil Adriano 8 0 0 0 6 0 1 0 3 1 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 19 1 1 0
22 Drapeau : Espagne Vidal 9 0 1 0 5 0 1 0 0 0 0 0 Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué Non joué 14 0 2 0
23 Drapeau : Belgique Vermaelen 10 1 2 0 5 0 0 0 3 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 21 1 2 0
24 Drapeau : France Mathieu 20 0 2 0 6 0 0 0 3 0 0 0 1 0 0 0 1 0 1 0 1 0 0 0 32 0 3 0
25 Drapeau : Espagne Masip 0 0 0 0 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0
26 Drapeau : Espagne Samper 1 0 0 0 2 0 1 0 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 6 0 1 0
27 Drapeau : Espagne Cámara 0 0 0 0 1 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0
28 Drapeau : Espagne Gumbau 3 0 0 0 2 0 1 0 3 0 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 7 0 3 0
29 Drapeau : Cameroun Dongou 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
30 Drapeau : Espagne Grimaldo 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
31 Drapeau : Espagne J. Suárez 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
33 Drapeau : Espagne Aitor 0 0 0 0 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0
34 Drapeau : Cameroun Kaptoum 0 0 0 0 2 1 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 3 1 0 0

Statistiques de l'équipe[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 8 mai 2016

La Liga Champions League Coupe du Roi Supercoupe d'Espagne Supercoupe de l'UEFA Coupe du monde des clubs Total
Matchs joués 37 10 8 2 1 2 60
Matchs gagnés 28 7 6 1 2 43
Matchs nuls 4 2 2 1 9
Matchs perdus 5 1 1 6
Buts marqués 112 22 25 1 5 6 167
Buts encaissés 29 8 5 5 4 42
Matchs sans encaisser de but 15 3 3 2 21
Buts sur penalty 11 2 1 14
Tirs
Corners tirés
Corners concédés
Hors-jeu
Joueurs utilisés
Fautes reçues
Fautes commises
Cartons jaunes 51 17 17 5 4 4 99
Cartons rouges 1 1 2
  • Seuls sont pris en compte les matchs en compétitons officielles.

Autres statistiques[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 8 mai 2016

  • Victoires consécutives toutes compétitions confondues : 4
  • Victoires consécutives en Liga : 4
  • Matchs consécutifs sans défaite : 39
  • Défaites consécutives : 3
  • Matchs consécutifs sans victoire : 3
  • Buts marqués : 164 en 60 matchs officiels. Moyenne par match : 2,8
    • Premier but de la saison : Lionel Messi contre Séville FC (Supercoupe de l'UEFA)
    • Penaltys pour / penaltys contre : 11 / 3
    • Premier doublé : Lionel Messi contre Séville FC (Supercoupe de l'UEFA)
    • Premier triplé : Luis Suárez contre SD Eibar (9e journée de Liga)
    • Premier quadruplé : Neymar contre Rayo Vallecano (8e journée de Liga)
    • Buts encaissés : 43 buts en 51 matchs officiels. Moyenne par match : 0,84
    • But le plus rapide d'une rencontre :
      • Munir El Haddadi à la 2e minute lors de la 21e journée de Liga (Malaga CF - FC Barcelone, 1-2)
    • But le plus tardif d'une rencontre :
      • Pedro à la 115e minute lors de la Supercoupe de l'UEFA (FC Barcelone - Séville FC, 5-4)
    • Plus grande marge de buts :
      • 8 lors de la 34e journée de Liga (Deporivo La Corogne - FC Barcelone, 0-8)
    • Plus grand nombre de buts marqués dans une rencontre :
      • 8 lors de la 34e journée de Liga (Deporivo La Corogne - FC Barcelone, 0-8)
    • Plus grand nombre de buts marqués en une mi-temps :
      • 6 lors de la 34e journée de Liga (Deporivo La Corogne - FC Barcelone, 0-8)

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Le 8 décembre 2015, Neymar est désigné meilleur joueur du mois de novembre en Liga.

Lionel Messi et Neymar font partie des trois finalistes du Ballon d'or 2015. Messi remporte le trophée le 11 janvier 2016.

Le 27 décembre 2015, Lionel Messi est récompensé comme meilleur footballeur de l'année aux Globe Soccer Awards.

Luis Enrique remporte le prix FIFA de meilleur entraîneur.

Quatre joueurs du Barça font partie du FIFA/FIFPro World XI 2015 : Dani Alves, Andrés Iniesta, Neymar et Lionel Messi.

Le 12 février 2016, Lionel Messi est élu meilleur joueur du mois de janvier en Liga.

Luis Suárez remporte le trophée Pichichi de meilleur buteur du championnat d'Espagne (40 buts) ainsi que le Soulier d'or européen.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Le 16 mars 2016, Arsène Wenger analyse ainsi le jeu de Barcelone : « C'est une équipe exceptionnelle avec une des attaques les plus extraordinaires que j'aie jamais vu. Mais il ne faut pas seulement tenir compte des attaquants; le jeu collectif de l'équipe est hors du commun. Le Barça joue à une touche de balle et ne perd jamais le ballon. C'est incroyable. Ce Barça transforme le football en art[24]. »

Joueurs en sélection nationale[modifier | modifier le code]

Le 29 mars 2016, Lionel Messi inscrit son 50e but en équipe d'Argentine.

Durant l'été 2016, cinq joueurs du FC Barcelone (Sergio Busquets, Gerard Piqué, Marc Bartra, Jordi Alba et Andrés Iniesta) participent avec l'équipe d'Espagne à l'Euro 2016 en France. Quatre autres joueurs du Barça participent à l'Euro : Ivan Rakitic, Marc-André ter Stegen, Arda Turan et Thomas Vermaelen.

D'autres joueurs participent à la Copa América Centenario (Claudio Bravo, Javier Mascherano, Lionel Messi et Luis Suárez) et aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro (Neymar et Rafinha).

Affluence et télévision[modifier | modifier le code]

L'affluence moyenne au Camp Nou pendant la saison est de 75 500 spectateurs par match (toutes compétitions confondues). Lors des matchs de championnat, la moyenne est de 83 700 spectateurs par match.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Barça présente son nouveau maillot, sport.es, 24 mai 2015
  2. Accord entre Juventus et Barcelone pour le transfert de Pogba en 2016, sport.es, 1er juillet 2015
  3. Los internacionales del FC Barcelona ya tienen fecha de regreso, sport.es, 28 juin 2015
  4. La pré-saison du Barça, sport.es, 30 avril 2015
  5. Le Barça 2015-2016 débute par une victoire tranquille face au LA Galaxy, sport.es, 22 juillet 2015
  6. a et b Coupe du monde des clubs 2015 : Le FC Barcelone sur le toit du monde, www.telefoot.fr, 20 décembre 2015.
  7. 180 buts en une année naturelle, elmundo.es, 30 décembre 2015
  8. Robert Gonçalves arrive au Barça, sport.es, 18 décembre 2015
  9. Luis Enrique vise le record du Real, sport.es, 13 février 2016
  10. Luis Enrique, 100 matchs comme entraîneur du Barça, sport.es, 5 février 2016
  11. Carles Aleñà, l'enfant qui voulait être Rivaldo, sport.es, 10 février 2016
  12. Le penalty-passe du Barcelonais Lionel Messi contre le Celta Vigo, lequipe.fr, 14 février 2016
  13. Le Barça proche du record de la Juventus, sport.es, 4 mars 2016
  14. Así será el Nou Camp Nou, sport.es, 8 mars 2016
  15. Arsène Wenger : « El Barça transforma el fútbol en arte », sport.es, 16 mars 2016
  16. « L'Atlético élimine le Barça grâce à un doublé de Griezmann ! », sur L'Equipe.fr (consulté le 14 avril 2016)
  17. Effectif sur le site officiel
  18. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  19. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  20. Calendrier du FC Barcelone, sport.es, 14 juillet 2015
  21. Il y aura une journée de championnat le 30 décembre 2015, sport.es, 19 août 2015
  22. Calendrier du FC Barcelone, fcbarcelona.es
  23. « FC Barcelone - Real Madrid : le Real s'impose, fin de série du Barça. (1-2) », sur L'Equipe.fr (consulté le 6 avril 2016)
  24. Arsène Wenger : "El Barça transforma el fútbol en arte", sport.es, 16 mars 2016

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]