Stade Nissan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade Nissan
(ja)日産スタジアム
Nissanstadiumlogo.gif
NISSANSTADIUM20080608.JPG
Généralités
Noms précédents
Stade International de Yokohama ou International Stadium Yokohama (1998 - 2005)
Surnom(s)
Nissan Stadium
Adresse
3300 Kozukue-cho
Kōhoku-ku, Yokohama 220-0036
Construction et ouverture
Ouverture
Architecte
Matsuda-Hirata/Tohata Architecture Office
Coût de construction
60.3 milliards ¥
Utilisation
Clubs résidents
Équipement
Surface
Pelouse naturelle
Capacité
72 327
Affluence record
69 029 spectateurs ()
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte du Japon
voir sur la carte du Japon
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la préfecture de Kanagawa
voir sur la carte de la préfecture de Kanagawa
Red pog.svg

Le Stade Nissan ou Nissan Stadium (en japonais 日産スタジアム, Nissan Sutajiamu), autrefois connu comme le stade international de Yokohama ou International Stadium Yokohama (横浜国際総合競技場, Yokohama Kokusai Sōgō Kyōgi-jō) est un stade de football japonais situé à Yokohama dans la préfecture de Kanagawa, au Japon.

Il abrite aujourd'hui le club de Yokohama F. Marinos, qui évolue dans la J. League. Sa capacité est de 72 327 places (34 371 dans la ceinture inférieure, 37 956 dans la ceinture supérieure[1]), ce qui en fait en 2018 le plus grand stade du Japon au nombre de places proposées[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le stade fut commencé en janvier 1994 et inauguré en mars 1998 pour 60,3 milliards de yen lors d'un match amical de football qui vit les Japonais s'imposer (2-1) face aux traditionnels rivaux Sud-Coréens. Le premier match de J. League qui s'y déroula se solda par une victoire (2-0) des Marinos face au Verdy Kawasaki.

Il accueillit également quatre matches de la Coupe du monde de football de 2002, et notamment la finale qui vit le Brésil couronné pour la cinquième fois de son histoire, face à l'Allemagne (2-0, doublé de Ronaldo) le 30 juin 2002.

Victime du "naming" très présent dans les pays asiatiques, le stade, dont les frais d'entretien sont payés pendant cinq ans par la marque automobile Nissan, a été renommé stade Nissan ou Nissan Stadium le 1er mars 2005.

Structure et équipements[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Les tribunes font le tour du terrain sans aucune rupture. Les tribunes ouest et ost sont parallèles à la ligne de touche tandis que celles situées au nord et au sud sont légèrement incurvées derrières les buts. Les sièges sont disposés en rangés espacées les unes des autres de 90 cm et répartis sur deux ceintures[1]. La ceinture inférieure est située 75 cm plus haut que le niveau de la pelouse[1].

Capacité[modifier | modifier le code]

Le Stade Nissan dispose en 2018 du plus grand nombre de places proposées dans un stade au Japon avec 72 327 places assises[1].

Équipements[modifier | modifier le code]

Le terrain de jeu du Stade Nissan est en gazon naturel[1]. Ce dernier repose sur 80 cm de matériaux drainants permettant le passage de tuyaux d'eau chaude situés à environ 30 cm de la surface[1]. Ce système permet de contrôler la température de la pelouse en hiver[1]. Le stade est équipé de 2 écrans géants vidéo mesurant 19 × 9 mètres.

Événements[modifier | modifier le code]

Coupe du monde de football de 2002[modifier | modifier le code]

Coupe du monde des clubs de la FIFA 2016[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (ja) « 施設概要 », sur www.nissan-stadium.jp (consulté le 7 avril 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]