Mouvement de libération nationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l'organisation albanaise, voir Mouvement de libération nationale (Albanie).
image illustrant l’histoire de France
Cet article est une ébauche concernant l’histoire de France.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le nom de Mouvement de libération nationale a été porté pendant l'Occupation par deux organisations de résistance, l'une créée en 1940 par Henri Frenay et prenant en 1941 le nom de « Combat » ; la seconde résultant du regroupement en 1944 des MUR (incluant Combat) et de plusieurs mouvements de zone Nord.

Le MLN de 1940[modifier | modifier le code]

Il est créé en juillet 1940 par Henri Frenay et Berty Albrecht, et devient Combat en novembre 1941.

Le MLN de 1944-1945[modifier | modifier le code]

Créé en janvier 1944 par Philippe Viannay et Claude Bourdet, le MLN regroupe les Mouvements unis de la Résistance et de mouvements de zone Nord, notamment « Défense de la France », « Résistance » et « Lorraine ».

La création du MLN intervient après celle du Conseil national de la Résistance (mai 1943), réalisée par Jean Moulin à la demande du général de Gaulle ; c'est la poursuite du processus d'unification des mouvements de Résistance.

Les mouvements constitutifs
Le rôle du MLN dans la libération de la France
L'après-guerre

Le 25 juillet 1945, la majorité du MLN forme un nouveau parti politique : l'Union démocratique et socialiste de la Résistance (UDSR)? tandis qu'une minorité proche du Parti communiste (Emmanuel d'Astier de la Vigerie, Pascal Copeau), fonde l'Union républicaine et résistance (URR) puis participe à la création de l'Union des républicains progressistes (URP).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Michel, Histoire de la Résistance en France (1940-1944), Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1950 (dixième et dernière édition en 1987)
  • Henri Baily, Du Mouvement de libération nationale (MLN) à l'Union démocratique et socialiste de la Résistance (UDSR) (janvier 1944-juin 1946), mémoire de maîtrise sous la direction de Jean-Louis Robert, Université Paris 1, 2001 (disponible : Paris 1-CHS)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Leroy (1904-1944), instituteur, syndicaliste (SNI), démocrate-chrétien. Cf. Site Amitiés de la Résistance