Saint-Macaire-du-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Macaire-du-Bois
Saint-Macaire-du-Bois
L'église Saint-Macaire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Saumur
Canton Doué-la-Fontaine
Intercommunalité C.A. Saumur Val de Loire
Maire
Mandat
Gabriel Taillée
2014-2020
Code postal 49260
Code commune 49302
Démographie
Gentilé Saint-Macairois, Saint-Macairoise
Population
municipale
457 hab. (2015 en augmentation de 4,82 % par rapport à 2010)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 07′ 04″ nord, 0° 16′ 31″ ouest
Altitude 50 m
Min. 43 m
Max. 86 m
Superficie 13,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Macaire-du-Bois

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Macaire-du-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Macaire-du-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Macaire-du-Bois
Liens
Site web Site de Saint-Macaire-du-Bois

Saint-Macaire-du-Bois est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune angevine du Saumurois, Saint-Macaire-du-Bois se situe à l'ouest du Puy-Notre-Dame, en limite du département des Deux-Sèvres, sur les des routes D 77 Nueil-sur-Layon / Le Puy-Notre-Dame, et D 94 Les Verchers-sur-Layon[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Tiré du dictionnaire toponymique de l'ouvrage Autour de Bray (Pierre Duc)[2] :

Saint-Macaire-du-Bois : commune et village actuel (M.-et-L.). Ecclesia Sancti Macharii (1300, Pouillé du Gd Gaultier), Saint Maquaire (1552, E 1141 Archives Départementales de M&L), Saint Macaire sous Doué (Et.-civ. Doué, XVIIe), Saint-Macquaire (1584, E 825 Archives Départementales de M&L), Saint-Macaire-près-le-Puy (1790, Registres Paroissiaux du Puy-Notre-Dame), Macaire (Comité de Surveillance, 20 brumaire an III).

Existant sans doute depuis le Ve siècle et sûrement depuis le XIe siècle (murs de l’église), située dans la Marche commune Anjou-Poitou, la paroisse de Saint-Macaire dépendait au XVIIe siècle de l'évêché de Poitiers, de l'archidiaconé de Thouars, de l'élection de Loudun et du district de Saumur (dictionnaire de Célestin Port), mais relevait au XVIe siècle de la châtellenie et du ressort judiciaire de Thouars et faisait partie du bailliage de la Petite Marche[3].

Doyens de Thouars et curés de Saint-Macaire : Michel Demourant, 1610-1653, Jean de la Ville, 1653-1655, Jacques Robin 1655-1676, Philippe Porcheron, 1676-1726, Pierre-René Pauloin, 1774-1778.

Desservants/vicaires : Claude Morin, 1646, Bertrand, 1646-1653, Mathurin Barbin, 1653-1656, Thomas Riou 1656-1665, Sébastien Vaillant, 1677-1679, Madelon Drouet, 1679-1687, Louis Bourgeteau, 1688-1725, Antoine de Charnières, 1726-1728, Chastenet, 1728, Jean-Antoine Collin, 1732-1754, Louis Péan, 1755-1758, Lambert de Gourville, 1758-1759, Drouin, 1759-1767, Pierre-René Pauloin, 1767-1784. René Lière, 1785-1792, Pierre-Alexandre Lecêvre (assermenté), 1792-1794, René Texier (non-résident), 1796-1828.

Curés depuis la Révolution : Jean-Baptiste Reine, 1828-1869, Edouard Tranchant, 1869-1875, Charles Ollivier, 1875-1887, Auguste Honoré, 1887-1901, Louis Bédouin, 1901-1908, Victor Babin, 1908-1937, Eugène Aigron, 1938-1946, Philippe Houet, 1946-1961, André Richard, 1961-1963.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
1995 2003 Christian Béville    
2003 en cours Gabriel Taillée[4]    
Les données manquantes sont à compléter.

Anciens maires[2] : François Jarry (élu le 16 février 1790, confirmé le 16 décembre 1792, démissionne le 17 février 1793), Félix Pelletier (élu le 7 avril 1793, confirmé le 8 novembre 1795, démissionne à l'automne 1796), François Jarry (élu le 2 avril 1797), Louis Abraham (élu le 28 mars 1798), François Jarry (nommé le 2 août 1800, meurt le 3 avril 1806), Louis Abraham (nommé le 6 juin 1806-19 avril 1808), René Robert (nommé le 20 avril 1808, mort le 13 juin 1814), René Champion (élu le 15 mai-23 juin 1815), Louis Cator (nommé le 23 juin-8 août 1815), René Champion (nommé le 8 août 1815), Louis Abraham (nommé le 12 décembre 1815-1821), René Dubois (1821-1835), Louis-René Marcheteau (1835-1852), René Champion (1852-1855), Jean Billy (1855-1865), René Champion (1865-1885), Charles Gourin (1885-1896), Auguste Borit (1896-1909), Étienne Frappereau (1909-1912), Louis Piat (1912-1919), Eugène Bigot (1919-1929), Amand Meignant (1929-1971), Josette Michelet (1971-1973), Jean Taillée (1973-1985), Xavier de Boutray (1985-1995).

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire.

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2015, la commune comptait 457 habitants[Note 1], en augmentation de 4,82 % par rapport à 2010 (Maine-et-Loire : +3,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
750661718741693676621648636
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
617609579578588585582572568
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
603608571511502526513553513
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
485471403367360388417421456
2015 - - - - - - - -
457--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23,5 %) est en effet supérieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,1 % contre 48,7 % au niveau national et 48,9 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 50,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 25,6 %, 15 à 29 ans = 11,8 %, 30 à 44 ans = 26,1 %, 45 à 59 ans = 13,7 %, plus de 60 ans = 22,8 %) ;
  • 49,9 % de femmes (0 à 14 ans = 21 %, 15 à 29 ans = 16,7 %, 30 à 44 ans = 24,3 %, 45 à 59 ans = 13,8 %, plus de 60 ans = 24,3 %).
Pyramide des âges à Saint-Macaire-du-Bois en 2008 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,5 
7,6 
75 à 89 ans
8,1 
15,2 
60 à 74 ans
15,7 
13,7 
45 à 59 ans
13,8 
26,1 
30 à 44 ans
24,3 
11,8 
15 à 29 ans
16,7 
25,6 
0 à 14 ans
21,0 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[10].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Vie locale[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 32 établissements présents sur la commune à fin 2010, 53 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 9 % du secteur de l'industrie, 6 % du secteur de la construction, 22 % de celui du commerce et des services et 9 % du secteur de l'administration et de la santé[11].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Commune composée de 27 hameaux

L’Humeau de Bray, Le Monis, Les Bouchettes, la Vouie, Chambernou, l’Abbaye de Brignon, la Sablière, La Bafferie, La Haute Bafferie, Les Haies, La Minauderie, La Bournaie, Grenouillon, Bray, Le Bourg, Sanzay, Maison Neuve, la Planche, Le Doyennet, Champs Noirs, La Planche, Bissu, La Gotte Fraiche, Les Ajoncs, La Batardière, Pancon, Les Mousseaux.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. IGN et BRGM, Géoportail Saint-Macaire-du-Bois (49), consulté le 24 octobre 2012
  2. a et b Pierre DUC, Monographie Saint-Macaire-du-Bois, Aux confins de l’Anjou et du Poitou
  3. B. Ledain, Dict. Top. des D.-S.
  4. Réélection 2014 : « Liste des maires élus en 2014 », sur le site de la préfecture du département de Maine-et-Loire (consulté le 19 avril 2014).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. « Évolution et structure de la population à Saint-Macaire-du-Bois en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 septembre 2012)
  10. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 21 septembre 2012)
  11. Insee, Statistiques locales du territoire de Saint-Macaire-du-Bois (49), consultées le 20 mai 2013