La Lande-Chasles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chasles.
La Lande-Chasles
Église de La Lande-Chasles.
Église de La Lande-Chasles.
Blason de La Lande-Chasles
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Saumur
Canton Longué-Jumelles
Intercommunalité C.A. Saumur Val de Loire
Maire
Mandat
Jean-Christophe Rouxel
2014-2020
Code postal 49150
Code commune 49171
Démographie
Gentilé Karolandais
Population
municipale
115 hab. (2014)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 28′ 13″ nord, 0° 03′ 50″ ouest
Altitude 68 m (min. : 39 m) (max. : 75 m)
Superficie 5,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
La Lande-Chasles

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
La Lande-Chasles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Lande-Chasles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Lande-Chasles
Liens
Site web Site de La Lande-Chasles

La Lande-Chasles est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.

C'est l'une des communes les moins peuplées du département[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune angevine du Baugeois, La Lande-Chasles au sud du Guédeniau, sur les routes D 62, Mouliherne, et D 186, Le Guédeniau - Longué Jumelles[2]. Au milieu des bois, La Lande-Chasles est un petit village rural niché dans la forêt baugeoise, au nord-est du département.

Topographie, relief et géologie[modifier | modifier le code]

Son territoire se trouve sur l'unité paysagère du Plateau du Baugeois[3].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine : le village s'inscrit dans un territoire essentiellement rural.

En 2013 on trouvait 62 logements sur la commune de La Lande-Chasles, dont 69 % étaient des résidences principales, pour une moyenne sur le département de 90 %, et dont 86 % des ménages en étaient propriétaires[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le français lande est issu du Gaulois *landa qui a d'abord signifié terrain boisé puis terrain inculte résultant de la dégradation de la forêt, terrain plat, couvert de broussailles, étendue inculte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, il y avait un château fort qui a été en grande partie démoli et le château actuel fut reconstruit au Second Empire. Il est entouré d'un parc. Les fondations d'une ville datant de l'époque gallo-romaine ont été retrouvées. La voie romaine Tours-Angers passait par la Lande Chasles.[réf. nécessaire]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 mars 2014 Bernard Jousset   Retraité de la Poste
mars 2014 en cours Rouxel Jean-Christophe[5]   Webmaster, et conducteur cars scolaires
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire.

Autres circonscriptions[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du canton de Longué-Jumelles et de l'arrondissement de Saumur[6].

Jusqu'en 2014, le canton de Longué-Jumelles compte huit communes, dont La Lande-Chasles. Dans le cadre de la réforme territoriale, un nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. La commune reste rattachée à ce même canton de Longué-Jumelles, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de 2015[7].

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 115 habitants, en augmentation de 11,65 % par rapport à 2009 (Maine-et-Loire : 3,2 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
257 232 245 265 270 279 284 293 278
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
309 324 304 307 261 245 255 224 225
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
189 202 206 188 178 156 162 162 164
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
154 150 115 97 104 86 99 108 115
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,5 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,9 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 48,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,8 %, 15 à 29 ans = 8,3 %, 30 à 44 ans = 27,1 %, 45 à 59 ans = 27,1 %, plus de 60 ans = 18,8 %) ;
  • 51,5 % de femmes (0 à 14 ans = 23,5 %, 15 à 29 ans = 7,8 %, 30 à 44 ans = 19,6 %, 45 à 59 ans = 27,5 %, plus de 60 ans = 21,6 %).
Pyramide des âges à La Lande-Chasles en 2008 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
2,0 
2,1 
75 à 89 ans
7,8 
16,7 
60 à 74 ans
11,8 
27,1 
45 à 59 ans
27,5 
27,1 
30 à 44 ans
19,6 
8,3 
15 à 29 ans
7,8 
18,8 
0 à 14 ans
23,5 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[13].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Vie locale[modifier | modifier le code]

Bien que la commune ne s'étende que sur 508 hectares (dont 260 boisés), elle connait une fréquentation touristique. Vététistes, randonneurs équestres et pédestres peuvent y trouver plusieurs circuits. Les légendes de la Pierre-Fritte et de la Grenouille attirent la curiosité[14].

Deux vide greniers (en mai et en août) et une fête communale (samedi suivant le 14 juillet).

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 15 établissements présents sur la commune à fin 2010, 47 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 7 % du secteur de l'industrie, 7 % du secteur de la construction, 27 % de celui du commerce et des services et 13 % du secteur de l'administration et de la santé[15]. Trois ans plus tard, en 2013, sur 13 établissements, 62 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 12 % sur le département), aucun du secteur de l'industrie, 8 % du secteur de la construction, 23 % de celui du commerce et des services et 8 % du secteur de l'administration et de la santé[4].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

La Lande-Chasles
Blason de La Lande-Chasles Blason Coupé crénelé, au premier de sinople à une pomme de pin d'or, accompagnée de deux pins aussi d'or fûtés de sable mouvant de la partition, au second d'or à un écureuil de sinople.
Détails Approuvé par délibération du conseil municipal en 2015[16].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou : D-M, t. 2, Angers, H. Siraudeau et Cie, , 2e éd. (notice BnF no FRBNF34649310, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Insee, Population municipale de La Lande-Chasles (Communes de Maine-et-Loire), consulté le 15 janvier 2012.
  2. IGN et BRGM, Géoportail La Lande-Chasles (49), consulté le 9 septembre 2012.
  3. Département de Maine et Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine et Loire, Atlas des paysages de Maine-et-Loire, Le Polygraphe, 2003, p. 58 - Données consultables sur WikiAnjou.
  4. a et b Insee, Statistiques locales du territoire de La Lande-Chasles (49171), consultées le 21 juillet 2016.
  5. Préfecture de Maine-et-Loire, Liste des maires élus en 2014, document du 11 avril 2014.
  6. Insee, Code officiel géographique, Fiche de la commune de La Lande-Chasles, consultée le 15 février 2015.
  7. Légifrance, Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « Évolution et structure de la population à La Lande-Chasles en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 mars 2012)
  13. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 mars 2012)
  14. Extrait du site de la communauté de communes, C.C. Loire Longué, 24 juillet 2009.
  15. Insee, Statistiques locales du territoire de La Lande-Chasles (49), consultées le 20 avril 2013.
  16. http://lalandechasles.free.fr/logo.htm