Courléon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Courléon
Courléon
L'église Saint-Jacques.
Blason de Courléon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Saumur
Canton Longué-Jumelles
Intercommunalité C.A. Saumur Val de Loire
Maire
Mandat
Yann Pilven Le Sevellec
2014-2020
Code postal 49390
Code commune 49114
Démographie
Gentilé Courléonais
Population
municipale
149 hab. (2015 en diminution de 10,78 % par rapport à 2010)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 23′ 28″ nord, 0° 08′ 39″ est
Altitude 78 m
Min. 57 m
Max. 119 m
Superficie 13,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Courléon

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Courléon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courléon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courléon

Courléon est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune angevine du Baugeois, Courléon se situe à l'est de Vernoil-le-Fourrier, sur les routes D 106 et D 142, en limite du département d'Indre-et-Loire[1].

Son territoire se trouve sur l'unité paysagère du Plateau du Baugeois[2].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine : le village s'inscrit dans un territoire essentiellement rural.

En 2013 on trouvait 120 logements sur la commune de Courléon, dont 58 % étaient des résidences principales, pour une moyenne sur le département de 90 %, et dont 75 % des ménages en étaient propriétaires[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Petit village déjà mentionné au XIe siècle, Courléon a des origines lointaines. Une sépulture collective du Néolithique, trouvée en 1890, en est la preuve[4]. Le prieuré datant du XIIIe siècle communique avec l'église romane à clocher du XIXe siècle qui présente une abside en cul de four, une nef unique, des chapiteaux, un portail et des modillons sculptés du XIIe siècle.

Pendant la Première Guerre mondiale, 14 habitants perdent la vie. Lors de la Seconde Guerre mondiale, deux habitants sont tués[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1983 2001 Pierre Courrier   Retraité
mars 2001 mars 2014 Yvonne Page   Comptable
mars 2014 en cours
(au 19 avril 2014)
Yann Pilven Le Sevellec[6]    

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire.

Autres circonscriptions[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du canton de Longué-Jumelles et de l'arrondissement de Saumur[7].

Jusqu'en 2014, le canton de Longué-Jumelles compte huit communes, dont Courléon. Dans le cadre de la réforme territoriale, un nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. La commune reste rattachée à ce même canton de Longué-Jumelles, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de 2015[8].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2015, la commune comptait 149 habitants[Note 1], en diminution de 10,78 % par rapport à 2010 (Maine-et-Loire : +3,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
405268293276305310482487474
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
447441445438421411409394399
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
374371400376394347336352359
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
311273224192165126135163152
2015 - - - - - - - -
149--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (29,4 %) est en effet supérieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,8 % contre 48,7 % au niveau national et 48,9 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 52,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,3 %, 15 à 29 ans = 17,4 %, 30 à 44 ans = 16,3 %, 45 à 59 ans = 17,4 %, plus de 60 ans = 25,6 %) ;
  • 47,2 % de femmes (0 à 14 ans = 10,4 %, 15 à 29 ans = 19,5 %, 30 à 44 ans = 22,1 %, 45 à 59 ans = 14,3 %, plus de 60 ans = 33,8 %).
Pyramide des âges à Courléon en 2008 en pourcentage[13]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
1,3 
11,6 
75 à 89 ans
7,8 
14,0 
60 à 74 ans
24,7 
17,4 
45 à 59 ans
14,3 
16,3 
30 à 44 ans
22,1 
17,4 
15 à 29 ans
19,5 
23,3 
0 à 14 ans
10,4 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[14].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Vie locale[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 10 établissements présents sur la commune à fin 2010, 50 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 10 % du secteur de l'industrie, 10 % du secteur de la construction, 20 % de celui du commerce et des services et 10 % du secteur de l'administration et de la santé[15]. Trois ans plus tard, en 2013, sur 19 établissements, 42 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 12 % sur le département), 5 % du secteur de l'industrie, aucun du secteur de la construction, 37 % de celui du commerce et des services et 16 % du secteur de l'administration et de la santé[3].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château Notre-Dame dit Château la Touche d'Aize, des XVIIe et XIXe siècles[16].
  • Église paroissiale Saint-Jacques, des XIIe et XIXe siècles, inscrite à l'inventaire général du patrimoine culturel[17].
  • Moulin du Landreau, des XVIIIe et XIXe siècles[18].
  • Prieuré de Bénédictins, prieuré cure des XVe et XVIIIe siècles[19].
  • Menhir la Délugrie[20].
  • Tombeau le Grand Courléon, sépulture collective datant de la préhistoire[21].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, t. 1, (1re éd. 1874-1878) (révision par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt)
  • Jocelyn Mercier, Courléon (notice historique), Editions du Vieux-Logis, , 42 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. IGN et BRGM, Géoportail Courléon (49), consulté le 2 septembre 2012
  2. Département de Maine-et-Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine-et-Loire, Atlas des paysages de Maine-et-Loire, Le Polygraphe, 2003, p. 58 - Données consultables sur WikiAnjou.
  3. a et b Insee, Statistiques locales du territoire de Courléon (49114), consultées le 20 juillet 2016.
  4. Port 1965, p. 842
  5. Memorialgenweb.org - Courléon : plaques commémoratives de la mairie, consulté le 2 janvier 2013.
  6. « Liste des maires élus en 2014 », sur le site de la préfecture du département de Maine-et-Loire (consulté le 19 avril 2014).
  7. Insee, Code officiel géographique, Fiche de la commune de Courléon, consultée le 15 février 2015.
  8. Légifrance, Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  13. « Évolution et structure de la population à Courléon en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 mars 2012).
  14. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 mars 2012).
  15. Insee, Statistiques locales du territoire de Courléon (49), consultées le 31 mars 2013.
  16. « Château Notre-Dame dit Château la Touche d'Aize », notice no IA00033762, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. « Eglise paroissiale Saint-Jacques », notice no IA00033742, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. « Moulin du Landreau », notice no IA00033759, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. « Prieuré de Bénédictins (prieuré cure) », notice no IA00033746, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. « Menhir », notice no IA00033756, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. « Tombeau », notice no IA00033758, base Mérimée, ministère français de la Culture.