Ren'Py

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ren'Py
Description de l'image Ren’Py Logo 6-13-6 200x307px.png.
Description de cette image, également commentée ci-après
Exemple d'un jeu créé avec Ren'Py.
Informations
Créateur Tom «PyTom» Rothamel
Développé par Tom «PyTom» Rothamel (développeur principal[1])
Première version 24 août 2004
(Version 4.0, première version opensource[2])
30 janvier 2004
(Version 1.0, première version en source fermée[3])
Dernière version 7.4.4 ()
Dépôt github.com/renpy/renpyVoir et modifier les données sur Wikidata
État du projet En développement actif
Écrit en Python
Cython[4]
Système d'exploitation Multiplate-forme
Environnement Multiplate-forme
Formats lus Formats supportés[5] :
Formats image :JPEG/JPG, PNG, WEBP, BMP, GIF
Formats son et musique : OGG Vorbis, OPUS, WAV, MP3, MP2
Formats vidéo : OGG Theora, VP9, VP8, MPEG 41, MPEG 2, MPEG 1
Formats écrits Ren'Py Archive (v2) (d), Ren'Py Archive (v3) (d) et Ren'Py Compiled game (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Langues Multilingue (Français compris)
Type Moteur de jeu (visual novels et sound novels)
Politique de distribution Gratuit
Licence Licence MIT[6]
Site web renpy.org

Ren'Py est un logiciel libre qui permet de créer des visual novels / romans vidéoludiques[7] et des sound novels, des types de jeu vidéo populaire au Japon. Il a permis la création de plus de 1500 jeux vidéo[8], principalement en anglais même si cependant une communauté francophone existe[9]. Ren'Py est un mot valise comportant le mot japonais ren'ai (恋愛), en français l'amour (car les visual novels / romans vidéoludiques comportent souvent une ou plusieurs romances) et l'abréviation de Python, le langage de programmation utilisé par Ren'Py, py.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Langage de script[modifier | modifier le code]

Le langage de script qu'utilise Ren'Py est inspiré du Python pour ce qui est de la structure. Il est composé de très peu d'instructions, ce qui en fait l'un des langages informatiques les plus simples. Il est néanmoins possible d'étendre ses possibilités avec du Python pour, par exemple, créer des mini-jeux ou tout autre élément de jeu plus complexe que ce que le système de jeu des visual novels peut apporter.

Le moteur du jeu qui gère les principales difficultés techniques, les sauvegardes, les préférences, etc., permet au créateur de se concentrer sur son jeu. Voici un exemple qui illustre cette simplicité :

label question:
    scene bg plage
    with dissolve

    "Il n'a pas fallu longtemps à Marie pour rompre le silence."

    show marie souriante
    with dissolve

    m "Il y a une question que j'aimerais te poser..."

    p "Oui, bien sûr, je t'écoute."

    m "Comment as-tu découvert Ren'Py ?"

Afin de limiter les violations de droits d'auteur les fichiers du jeu sont offusqués par défaut dans un fichier archive "Ren'Py Archive" abrégée sous l'extension .rpa quand on compile un jeu[10]. Il est toutefois possible de désactiver cette fonctionnalité[10].

Code et bibliothèques logicielles interne au moteur[modifier | modifier le code]

Ren'Py est codé en Python et est basé sur la bibliothèque logicielle Pygame (son logo est incorporé dans le logo de Ren'Py), elle-même basée sur la bibliothèque logicielle SDL (Simple DirectMedia Layer).

Kit de développement et systèmes d'exploitations cibles[modifier | modifier le code]

Le kit de développement de Ren'Py est officiellement supporté pour Microsoft Windows, macOS et Linux ; Ren'Py peut être installé via les gestionnaires de paquets des distributions Arch Linux, Ubuntu, Debian et Gentoo (en superposition expérimentale). Un portage non officiel pour OpenBSD existe[11].

Ren'Py peut exporter sur Microsoft Windows, macOS, Linux, Android, OpenBSD (seulement avec le portage cité précédemment), iOS, et HTML5 avec Web Assembly[12].

Autres informations[modifier | modifier le code]

Support des langues[modifier | modifier le code]

Support des caractères non-latin[modifier | modifier le code]

La police par défaut de Ren'Py contient des caractères pour l'anglais et de nombreuses autres langues mais pour des raisons de taille, elle ne contient pas les caractères nécessaires au rendu d'autres langues, notamment le chinois, le japonais et le coréen. Un projet doit d'abord changer les polices qu'il utilise pour supporter une de ces langues, cela s'effectue en une commande :

Exemple pour insérer des caractères japonais :

define gui.language = "japanese-normal" // Exemple pour le japonais

Exemple pour insérer des caractères coréens :

define gui.language = "korean-with-spaces" // Exemple pour le coréen

Arrangements de la boîte de dialogue[modifier | modifier le code]

Ren'Py arrange par défaut la boîte de dialogue en arrangement dit ADV, c’est-à-dire qu'elle occupera une petite partie du bas de l'écran pour laisser place aux images et des fois à des éléments de jeu. Le développeur peut cependant soit la modifier à sa guise avec du code personnalisé soit utiliser le mode NVL qui arrange alors la boîte de dialogue en arrangement dit NVL, c'est-à-dire qu'elle prendra quasiment l'ensemble de l'écran pour afficher un maximum de texte.

Utilisations à des fins éducatives[modifier | modifier le code]

Ren'py est aussi utilisé à des fins éducatives[13][14][15],[16].

Ren'Py a également été utilisé dans les classes de la Carnegie Mellon School of Art (en)[17].

Utilisation au Japon[modifier | modifier le code]

Jeux notables utilisant Ren'Py[modifier | modifier le code]

Voir également[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Crédits disponibles sur le site officiel de Ren'Py », sur renpy.org (consulté le )
  2. (en) « Site officiel indiquant la première version (opensource) de Ren'Py, "Ren'Py 4pr1" ou "Preview Release 1" », sur renpy.org (consulté le )
  3. (en) « Thread de PyTom sur le forum Lemmasoft à propos de la première version (en source fermée) de Ren'Py », sur lemmasoft.renai.us (consulté le )
  4. « Journal des modifications, version 6.12.0, ((fr) litt.) "Pour des raisons de performances, une grande partie du système d'affichage a été réécrit en langage Cython." », renpy.org (consulté le )
  5. (en) « Site officiel indiquant les formats d'entrée compatibles dans la section "Compatible Formats" », sur renpy.org (consulté le )
  6. « Legal Notice », renpy.org,
  7. « roman vidéoludique », Le Grand Dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française (consulté le )
  8. (en) « Site officiel indiquant le nombre de jeux approximatif faits avec Ren'Py (en haut à droite) », sur renpy.org (consulté le )
  9. « fr.renpy.org, une communauté française axée sur Ren'Py », sur fr.renpy.org (consulté le )
  10. a et b (en) « Page "Build" du site officiel de Ren'Py indiquant dans la section "Archives" que les fichiers archives .rpa peuvent être utiles afin de protéger un jeu contre la copie directe standard et que cette fonctionnalité peut aussi être désactivée pour "aider les autres à faire fonctionner votre jeu sur de futures plateformes [...]" », sur renpy.org (consulté le )
  11. (en) « Portage non-officiel de Ren'Py pour OpenBSD », sur ports.su (consulté le )
  12. (en) « Site officiel indiquant les systèmes d'exploitations cibles de Ren'Py (voir section "Where does it run?") », sur renpy.org (consulté le )
  13. Carine Rousseau, « Chaîne YouTube de Carine Rousseau », sur youtube.com (consulté le )
  14. « Page "À propos" du site de Jnavigue », sur jnavigue.org, (consulté le )
  15. « Page "S'impliquer" du site de Jnavigue », sur jnavigue.org, (consulté le )
  16. « Page "Téléchargement" du site de Jnavigue », sur jnavigue.org, (consulté le )
  17. (en) « Utilisation de Ren'Py de la Carnegie Mellon School of Art via un exercice : ((fr) litt.) "Utiliser un éditeur de "visual novel" pour créer un dialogue à choix multiples avec un personnage virtuel." », sur mycours.es (consulté le )
  18. « Bernd and the Mystery of Unteralterbach » (consulté le )
  19. Christine Love, « Digital: A Love Story », (consulté le )
  20. « don't take it personally, babe, it just ain't your story », Scoutshonour.com (consulté le )
  21. Christine Love, « Analogue: A Hate Story », (consulté le )
  22. « Analogue: A Hate Story on Steam », www.steam.com, Valve Corporation (consulté le )
  23. « The Ren'Py Visual Novel Engine », Ren'Py (consulté le )
  24. « Juniper's Knot », Dischan Media (consulté le )
  25. Name (required), « “Dysfunctional Systems: Learning to Manage Chaos” Released | Devblog » [archive du ], Dischan.org, (consulté le )
  26. « Katawa Shoujo », Katawa Shoujo (consulté le )
  27. « Sleepless Night | ~Marcel Weyers~ », En.marcel-weyers.de, (consulté le )
  28. « This Is Where I Want To Die | ~Marcel Weyers~ », En.marcel-weyers.de, (consulté le )
  29. roseVeRte, « Cafe 0 », Roseverte.net (consulté le )
  30. « About Jisei » (consulté le )
  31. « Visual novels and anime games for your computer! », sakevisual (consulté le )
  32. « Kansei - A supernatural murder mystery game by sakevisual », Sakevisual.com (consulté le )
  33. « Yousei - A supernatural murder mystery game by sakevisual », Sakevisual.com (consulté le )