PhyreEngine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
PhyreEngine

Informations
Développé par Sony Interactive EntertainmentVoir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version 3.5.1Voir et modifier les données sur Wikidata
Système d'exploitation Microsoft WindowsVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement PlayStation 3Voir et modifier les données sur Wikidata
Type Moteur de jeuVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web develop.scee.net/research-technology/phyreengineVoir et modifier les données sur Wikidata

PhyreEngine est un moteur de jeu gratuit de Sony Interactive Entertainment, compatible avec PlayStation 4, PlayStation 3, PlayStation VR, PlayStation Vita, PlayStation Portable, Microsoft Windows (pour OpenGL et DirectX 11), Google Android et Apple iOS[1]. PhyreEngine a été adopté par plusieurs studios de jeux et a été utilisé dans plus de 200 titres publiés.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

PhyreEngine est distribué sous forme de package installable qui comprend à la fois le code source complet et les outils Microsoft Windows, fourni sous sa propre licence d'utilisation flexible qui permet à tout développeur de jeux PlayStation 3, éditeur ou société d'outils et de middleware de créer des logiciels basés en partie ou entièrement sur PhyreEngine sur toutes les plate-formes. Le moteur utilise des techniques de traitement parallèle sophistiquées qui sont optimisées pour l'unité de processeur synergique (SPU) du processeur Cell de la PS3, mais peuvent être facilement portées vers d'autres architectures multicœurs.

PhyreEngine prend en charge OpenGL et Direct3D[2], en plus de la bibliothèque PS3 LibGCM en bas niveau[3]. Il fournit des « modèles de jeu » entièrement fonctionnels en tant que code source, comprenant la prise en charge de Havok Complete XS, NVIDIA PhysX et Bullet for Physics.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le développement de PhyreEngine a commencé en 2003, pour créer un moteur graphique pour PlayStation 3[4]. La première manifestation publique a eu lieu en 2006.

PhyreEngine a été lancé pendant la GDC 2008[2]. PhyreEngine a été finaliste aux European Develop Industry Excellence Awards en 2008[5] (dans la catégorie "Innovation technique") et 2009[6] (dans la catégorie "Game Engine").

De nouvelles fonctionnalités (y compris le Deferred Shading) ont été présentées pendant la GDC 2009[7]. La version 2.40, sortie en , comprenait un nouveau système de « rendu du feuillage » qui fournit des outils et une technologie pour rendre des arbres et des plantes ultra-réalistes à intégrer facilement dans les jeux[8].

Une version PSP du moteur a été annoncée par Sony au GDC 2010[8].

La version 3.0, sortie en 2011, dispose d'un nouveau et puissant pipeline d'assets, combinant des versions améliorées des exportateurs déjà robustes, avec un outil de traitement puissant pour générer des assets optimisés pour chaque plate-forme. L'éditeur de niveau réécrit est également nouveau, qui permet une approche beaucoup plus axée sur les données pour créer des jeux à l'aide de PhyreEngine. La version 3.0 de PhyreEngine ajoute la prise en charge de la PlayStation Vita[9].

Date Version Remarques
2008 1 Première version
2009-03 2,4
28/02/2011 [10] 3 Prise en charge initiale de la PS4
27/03/2013 [11] 3,5 Prise en charge PS4 supplémentaire

Liste des jeux utilisant PhyreEngine[modifier | modifier le code]

Developer Title Year
Acquire Akiba's Trip: Undead & Undressed 2013
Alvion Malicious 2010
Big Ant Studios Rugby League Live 2010
AFL Live 2011
AFL Live: Game of the Year Edition 2012
Biodroid Replika[12] 2017
Boolat Games Topatoi 2009
Capybara Games Critter Crunch[13],[14] 2009
Below 2018
Codemasters Colin McRae: Dirt[note 1] 2007
Codemasters Race Driver: Grid[note 1] 2008
Coldwood Interactive, Electronic Arts Unravel 2016
Compile Heart, Idea Factory, Gust Corporation,

Nippon Ichi Software, Sega
Hyperdimension Neptunia 2010
Compile Heart, Idea Factory Hyperdimension Neptunia mk2 2011
Hyperdimension Neptunia Victory 2012
Megadimension Neptunia VII 2015
Compile Heart, Idea Factory, Nippon Ichi Software Mugen Souls 2012
Mugen Souls Z 2013
Creat Studios Germinator[11]
Pinballistik
Dennaton Games, Abstraction Games Hotline Miami 2012
Doublesix Games Burn Zombie Burn 2009
Falcom [15] The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel 2013
The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel II 2014
Tokyo Xanadu 2015
The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel III 2017
The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV 2018
FluffyLogic Savage Moon 2008
Fordesoft Super Blackout
Game Republic Catan 2008
Green Hill Studios Knytt Underground 2012
Gust Corporation Atelier Rorona: The Alchemist of Arland[16] 2009
Ar tonelico Qoga: Knell of Ar Ciel 2010
Atelier Totori: The Adventurer of Arland 2010
Atelier Meruru: The Apprentice of Arland 2011
Atelier Ayesha: The Alchemist of Dusk 2012
HandCircus Okabu 2011
IguanaBee Monster Bag
Iron Galaxy Studios Divekick 2013
Irem PachiPara DL Hyper Sea Story In Karibu 2008
Zettai Zetsumei Toshi 4: Summer Memories 2011
Ivent Strength of the Sword 3 2013
Jaywalkers Interactive Kick & Fennick
Metalhead Software Super Mega Baseball 2014
Nippon Ichi Software Trinity Universe 2009
Last Rebellion 2010
Disgaea 4 2011
The Witch and the Hundred Knight 2013
Nnooo Blast ‘Em Bunnies
escapeVektor
Orange Pixel Heroes of Loot
Gunslugs
Project BC Vacant Sky Awakening[17] TBA
Ratloop Rocketbirds: Hardboiled Chicken 2011
Rocketbirds 2: Evolution[18] 2016
Red Hare Studios Page Chronica[19] 2012
Relevo Baboon![20] 2015 (Vita) / 2017 (PS4)
Roll7 OlliOlli2: Welcome to Olliwood 2015
Sony Computer Entertainment Gravity Daze / Gravity Rush 2011
Seed Studios Under Siege 2011
Sidhe Interactive GripShift 2007
Shatter[21],[22] 2009
Spiders Mars: War Logs 2013
Bound by Flame 2014
The Technomancer 2016
Square Enix Final Fantasy X/X-2 HD Remaster 2014
Final Fantasy XII Zodiac Age 2016
Dragon Quest Builders[23] 2016
Steel Minions (Sheffield Hallam University) Piecefall 2015
Switchblade Monkeys Secret Ponchos
thatgamecompany[3] Flower 2009
Flow 2007
Journey 2012
VectorCell Amy 2012
Flashback 2013
XGen Studios Super Motherload 2013
Sparpweed & Codeglue ibb & obb 2013(PS3) / 2014(PC)

Moteurs de jeu dérivés[modifier | modifier le code]

Remarques[modifier | modifier le code]

  1. a et b Utilise le moteur dérivé EGO

Références[modifier | modifier le code]

  1. « PhyreEngine - official website », Sony Computer Entertainment Europe R&D (consulté le 30 août 2016)
  2. a et b « GDC08: PhyreEngine, Sony's new (free!) cross-platform engine », ps3fanboy, (consulté le 21 février 2008)
  3. a et b « Questions about the Phyre Engine », thatgamecompany.com, (consulté le 8 août 2009)
  4. « 10 Years of PhyreEngine™ », (consulté le 30 août 2016)
  5. « Develop Awards finalistsrevealed » [archive du ], MCV, (consulté le 7 juillet 2009)
  6. « Rockstar leads Develop Awards nominations » [archive du ], MCV, (consulté le 7 juillet 2009)
  7. « GDC09: PhyreEngine game template demo showing post processing techniques », gametrailers.com, (consulté le 26 mars 2009)
  8. a et b « Sony Computer Entertainment Announces PhyreEngine for PSP » [archive du ], SCEE, (consulté le 6 mars 2011)
  9. « Sony Computer Entertainment Announces release of PhyreEngine 3.0 » [archive du ], SCEE, (consulté le 6 mars 2011)
  10. GamesIndustry International, « PhyreEngine 3.0 », GamesIndustry.biz,‎ (lire en ligne, consulté le 30 août 2016)
  11. a et b Forster, « Game Developers: PhyreEngine 3.5 Arrives Today for PS3, PS4, PS Vita », Playstation Blog (US), Sony Interactive Entertainment LLC, (consulté le 30 août 2016)
  12. « Replika's Web Site Contains PhyreEngine Logo » [archive du ], Biodroid Productions (consulté le 19 octobre 2011)
  13. « PSN: Interview: Capybara Games On Crunching Critters », gamerbytes.com, (consulté le 21 avril 2009)
  14. « Joystiq: ICritter Crunch dev praises Sony's support of indie games », joystiq.com, (consulté le 26 novembre 2009)
  15. « FALCOM NEWS RELEASE » [archive du ], falcom, (consulté le 14 décembre 2012)
  16. « Develop Magazine (Online Edition) », Intentmedia, (consulté le 9 août 2009)
  17. « There, And Back Again: The Long, Arduous and Mostly Uninteresting Tale of the Ill-fated Metis Engine », Project BC, (consulté le 16 décembre 2013)
  18. « PhyreEngine Showcase » [archive du ], Sony Computer Entertainment Europe R&D (consulté le 30 août 2016)
  19. « Developer Interview: Page Chronica », PSNStores, (consulté le 15 octobre 2012)
  20. « PlayStation.com - Baboon!® »
  21. « Develop Magazine (Online Edition) » [archive du ], Intentmedia, (consulté le 13 juillet 2009)
  22. « Shatter developer talks up benefits of PhyreEngine » [archive du ], Joystiq, (consulté le 23 juillet 2009)
  23. Ollie Barder, « Noriyoshi Fujimoto On 'Dragon Quest Builders' And How It Came About », Forbes,‎ (lire en ligne)
  24. « DiRT 2 demo: PS3/Xbox 360 performance showdown », Eurogamer, (consulté le 15 août 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]