Gala du cinéma québécois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Prix Jutra)
Aller à : navigation, rechercher
Gala du cinéma québécois
18e gala du cinéma québécois
Description Récompense l'excellence des productions cinématographiques québécoises
Organisateur Québec Cinéma
Pays Drapeau du Canada Canada
Date de création
Site officiel www.quebeccinema.ca

Le Gala du cinéma québécois est une cérémonie de récompenses cinématographiques[1] honorant chaque année l’excellence du cinéma québécois.

Créé en 1999 par Québec Cinéma sous le nom de Soirée des prix Jutra ou Soirée des Jutra, ce gala est habituellement organisé au mois de mars à Montréal dans l'une des salles du Quartier des spectacles. Diffusé de 1999 à 2002 sur TVA, il est depuis retransmis sur ICI Radio-Canada Télé[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première cérémonie a lieu le . Née du souhait de célébrer pour la première fois le cinéma québécois dans un gala spécifique réunissant plusieurs catégories, à l'image des Oscars ou des prix Génie, qui récompensent à l'époque le cinéma canadien, elle remplace les prix Guy-L'Écuyer, remis de 1987 à 1999 par les Rendez-vous du cinéma québécois à l'acteur ou à l'actrice de l'année.

Le trophée remis aux lauréats est l'œuvre de Charles Daudelin, pionnier de la sculpture moderne au Québec.

Les prix sont initialement nommés en hommage au cinéaste québécois Claude Jutra (1930-1986)[3]. Mais le paraît une biographie rédigée par le critique Yves Lever et dévoilant les allégations d'agressions sexuelles perpétrées par Jutra sur des mineurs[4]. À la suite du témoignage d'une victime le lendemain dans le quotidien La Presse[5], la ministre de la Culture Hélène David demande à Québec Cinéma de changer le nom de la cérémonie, ce qui est entériné le jour même à l'unanimité par le conseil d'administration[6]. Six jours plus tard, Québec Cinéma annonce que l'ancienne Soirée des prix Jutra est rebaptisée Gala du cinéma québécois à titre provisoire[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Cérémonie Date Meilleur film Présentateur(s) Lieu Diffuseur
1re Le Violon rouge Rémy Girard Théâtre Saint-Denis TVA
2e Post mortem Yves Jacques et Élise Guilbault Monument-National
3e Maelström Théâtre Saint-Denis
4e Un crabe dans la tête Sylvie Moreau
5e Québec-Montréal Théâtre Maisonneuve SRC
6e Les Invasions barbares
7e Mémoires affectives Patrick Huard
8e CRAZY Normand Brathwaite
9e Congorama
10e Continental, un film sans fusil Théâtre Saint-Denis
11e Ce qu'il faut pour vivre Karine Vanasse
12e J'ai tué ma mère Patrice L'Écuyer
13e Incendies Yves Pelletier et Sylvie Moreau
14e Monsieur Lazhar
15e Rebelle Rémy Girard Salle Pierre-Mercure
16e Louis Cyr : L'homme le plus fort du monde Pénélope McQuade et Laurent Paquin Monument-National
17e Mommy Pénélope McQuade et Stéphane Bellavance
18e La Passion d’Augustine

Catégories[modifier | modifier le code]

Compétition[modifier | modifier le code]

Prix spéciaux[modifier | modifier le code]

  • Jutra-Hommage - depuis 1999
  • Billet d'or - depuis 1999
  • Film s'étant le plus illustré à l'extérieur du Québec[Note 1] - depuis 2000
  • Meilleur exploitant - de 2005 à 2008

Faits marquants[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article contient une ou plusieurs listes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.

  • Alexis Martin est le premier comédien québécois à gagner dans la catégorie Meilleur acteur en 1999.
  • Rachel Mwanza devint la première actrice africaine à décrocher le prix de la meilleure actrice lors de la 15e cérémonie des prix Jutra en 2013.
  • Denis Villeneuve est devenu à partir de 2011, le réalisateur québécois ayant décroché le plus de Jutra pour un réalisateur dans l'histoire du gala.
  • CRAZY détient le record du film ayant décroché le plus de Jutra, soit 15 dont le meilleur film.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nombre de nomination dans cette catégorie est variable selon les années, allant de 1 à 6.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les prix ne portent plus de nom depuis le .
  2. C'est aussi le premier gala québécois à avoir été retransmis par TV5 Monde dans tous les pays affiliés.
  3. « Prix Jutra », sur encyclopediecanadienne.ca (consulté le 29 janvier 2016).
  4. Yves Lever, Claude Jutra, éditions du Boréal, 2016 (ISBN 9782764624173).
  5. Hugo Pilon-Larose, « Une victime de Claude Jutra témoigne : des attouchements dès 6 ans », La Presse,‎ (lire en ligne).
  6. Valérie-Micaela Bain, « Le gala du cinéma québécois laisse tomber le nom “Jutra” », ICI Radio-Canada, 17 février 2016.
  7. Ian Bussières, « Les Jutra deviennent le Gala du cinéma québécois », Le Soleil,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]