Festival de cinéma de la ville de Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Festival de Cinéma
de la Ville de Québec
Image illustrative de l'article Festival de cinéma de la ville de Québec
Logo du Festival de Cinéma de la Ville de Québec

Date de création 2011
Créateur Olivier Bilodeau, Marie-Christine Laflamme, Christopher Lemonnier
Lieu Ville de Québec
Siège social Ville de Québec
Site web fcvq.ca

Le Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) est un festival de cinéma annuel qui a lieu dans la Ville de Québec, au Québec.

La place d'Youville pendant la 5e édition du FCVQ
La place d'Youville pendant la 5e édition du FCVQ

Description[modifier | modifier le code]

Créé en 2011, le Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) est un OBNL qui a pour vocation d'offrir aux cinéphiles québécois, de même qu'à l'ensemble de la population, un évènement cinématographique d'envergure, à l'image des grands festivals de cinéma internationaux. Il est une plate-forme de choix qui permet la projection d'œuvres nouvelles et inédites, tant de réputation internationale que de renommée nationale. Le festival apporte aussi son soutien aux réalisations d'artistes émergents locaux et régionaux, en leur offrant des opportunités de diffusion et une visibilité médiatique substantielle[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis sa première édition, le FCVQ présente chaque année à la mi-septembre une cinquantaine de longs métrages, et plus de cent courts métrages. Issus de tous les genres cinématographiques et provenant de tous les horizons, ces films attirent maintenant près de 25 000 festivaliers annuellement[2] ! Avec ces œuvres viennent aussi les artisans. Pour ses premières éditions, le festival est très fier d’avoir accueilli plus de 300 invités dont des cinéastes de renom tel que Jean-Claude Labrecque, Xavier Dolan, Jean-Marc Vallée, Denys Arcand, Bruce LaBruce, Christophe Gans, Mike Figgis, Larry Clark… sans oublier la multitude de comédiens, scénaristes et producteurs qui accompagnent aussi les œuvres.

2011[3][modifier | modifier le code]

  • du 21 septembre au 2 octobre
  • 122 films
  • 80 invités

Pour sa première édition, le FCVQ ouvre avec le film Café de Flore de Jean-Marc Vallée, en présence de l’équipe ; Le bonheur des autres, premier long métrage de Jean-Philippe Pearson est présenté comme film de clôture.

2012[4][modifier | modifier le code]

  • du 13 au 23 septembre
  • 155 films
  • 75 invités

Basé sur une histoire vraie, L’Affaire Dumont est présenté en ouverture de cette deuxième édition FCVQ[5], en présence du réalisateur Podz, de la productrice Nicole Robert et des comédiens du film. C’est à Inch’Allah de la cinéaste Anaïs Barbeau-Lavalette que revient l’honneur de clôturer cette deuxième année.

La centralisation de ses activités autour du Dôme (aussi surnommé l’Igloo) sur la place D’Youville devient un élément distinctif du festival. Il est ouvert gratuitement au grand public et accueille plusieurs soirées festives ainsi que des événements VIP[6].

2013[7][modifier | modifier le code]

  • du 18 au 29 septembre
  • 161 films
  • 88 invités

Pour sa troisième édition, Parkland de Peter Landesman, film choral avec comme point central l’assassinat de JFK, est présenté en ouverture. La première québécoise du film de Stefan Miljevic, Amsterdam, a les honneurs de la soirée de clôture[8].

Nouveauté en cette troisième année : le jury cinéphile, récompensant une première réalisation la plus originale et uniquement composé de membres du public résidents de Québec, est créé. Il récompense Don Jon, premier long de l’acteur américain Joseph Gordon-Levitt[9].

2014[10][modifier | modifier le code]

  • du 18 au 28 septembre
  • 105 invités
  • 161 films

Mommy de Xavier Dolan est présenté comme film d'ouverture en présence de l'équipe du film[11], et pour la cérémonie de remise des prix a lieu la première nord-américaine de La Belle et la Bête de Christophe Gans, présent lors de la projection[12].

La traditionnelle soirée de clôture du dernier samedi est désormais remplacée par une soirée de gala ayant lieu le mercredi durant laquelle se tient la remise des prix.

Peu avant le début du festival, des conteneurs sont aménagés en micro-salles de cinéma appelées Ciné Pop-up. Project itinérant amené à se déplacer dans différents endroits de la Ville de Québec, le Ciné Pop-up va à la rencontre des habitants et leur permet de visionner une sélection de courts métrages[13].

2015[14][modifier | modifier le code]

  • du 16 au 27 septembre
  • 208 invités
  • 217 films

Paul à Québec de François Bouvier est présenté en film d'ouverture: l'auteur Michel Rabagliati, la productrice Karine Vanasse ainsi que les comédiens foulent pour l'occasion le tapis rouge de la Place d'Youville[15]. Guibord s'en va-t-en guerre de Philippe Falardeau est projeté lors de la cérémonie de remise de prix[16].

Le concert cinématographique Le Fantôme de l'Opéra (projection du classique de Rupert Julian de 1925 mis en musique par un orchestre dirigé par Gabriel Thibaudeau) est présenté au Palais Montcalm, mettant en vedette l'orgue Casavant[17].

Le Ciné Pop-up continue à se déplacer à travers la ville[18] tandis que la Place d'Youville se transforme en grand cinéma plein air, projetant entre autres la trilogie Retour vers le futur[19] pour le trentième anniversaire de la sortie en salles du premier épisode.

2016[20][modifier | modifier le code]

  • du 14 au 24 septembre
  • 204 invités
  • 199 films

Pour sa sixième édition, le festival s'est ouvert avec Pays de Chloé Robichaud[21], en présence d’une partie de l’équipe du film. La réalisatrice était accompagnée de certains de ses acteurs dont Rémy Girard, Yves Jacques, Macha Grenon et Emily Van Camp. D'autres artisans du cinéma, dont Julien Poulin, Marie Eykel, Manon Briand et Rock Demers ont aussi foulé le tapis rouge de la Place D’Youville.

Le Palais Montcalm a également accueilli l’avant-première nord-américaine de 1:54 de Yan England[22], présenté lors de la soirée de remise des prix. Les films Juste la fin du monde de Xavier Dolan[23] et Embrasse-moi comme tu m’aimes d’André Forcier, présentés avant leur sortie en salles dans la région, ont aussi connu d'énormes succès. Le dernier opus d'André Forcier s’est d’ailleurs mérité le Prix du Public – Longs Métrages.

Le Ciné Pop-up s'est aussi déployé dans la ville pour la troisième année consecutive en amont et pendant le festival, et désormais devenu un événement incontournable[24].

2017[modifier | modifier le code]

  • du 13 au 23 septembre

Hommages[modifier | modifier le code]

Porte-paroles[modifier | modifier le code]

Lieux[modifier | modifier le code]

Réalisant ses activités principalement dans le centre-ville de Québec, le FCVQ a été présent dans les lieux suivants :

Lauréats[25],[26][modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Grand prix de la compétition Prix du jury cinéphile Prix du public (Long métrage) Prix du public (Long métrage canadien) Prix du jury collégial
2016 Peter and the Farm de Tony Stone Drapeau des États-Unis États-Unis À peine j'ouvre les yeux de Leyla Bouzid Drapeau de la Tunisie TunisieDrapeau de la Belgique Belgique

Drapeau de la France France Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis

Embrasse-moi comme tu m'aimes de André Forcier Drapeau : Québec Québec The Gardener de Sébastien Chabot Drapeau : Québec Québec Manoir de Martin Fournier et Pier-Luc Latulippe Drapeau : Québec Québec
*Mention spéciale*

À peine j'ouvre les yeux de Leyla Bouzid

Drapeau de la Tunisie Tunisie Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau de la France France Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis *Mentions spéciales*

Lao Shi de Johnny Ma

& Sutak de Mirlan Abdykalykov

Drapeau de la République populaire de Chine ChineDrapeau du Canada Canada

Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan

*Mention spéciale*

Tempête de Samuel Collardey

Drapeau de la France France
2015 Necktie Youth de Sibs Shongwe-La Mer Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud La démolition familiale de Patrick Damien Drapeau : Québec Québec La démolition familiale de Patrick Damien Drapeau : Québec Québec Paul à Québec de François Bouvier Drapeau : Québec Québec Necktie Youth de Sibs Shongwe-La Mer Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
2014 20,000 Days on Earth de Iain Forsyth & Jane Pollard Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Un film de chasse de filles de Julie Lambert Drapeau : Québec Québec Un film de chasse de filles de Julie Lambert Drapeau : Québec Québec La vie selon Morgue de Jean Fontaine Drapeau : Québec Québec
2013 The Broken Circle Breakdown de Félix van Groeningen Drapeau de la Belgique Belgique Don Jon de Joseph Gordon-Levitt Drapeau des États-Unis États-Unis The Broken Circle Breakdown de Félix van Groeningen Drapeau de la Belgique Belgique Absences de Carole Laganière

L'Effet de Jocelyn Langlois

Drapeau : Québec Québec
2012 Elefante blanco de Pablo Trapero Drapeau de l'Argentine Argentine

Drapeau de l'Espagne Espagne

Drapeau de la France France

Et si on vivait tous ensemble de Stéphane Robelin Drapeau de la France France

Drapeau de l'Allemagne Allemagne

El Huaso de Carlos Guillermo Pronto Drapeau du Canada Canada
2011 The Artist de Michel Hazanavicius Drapeau de la France France

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Grand prix de la compétition nationale Grand prix de la compétition internationale Bourse à la création des cinéastes de Québec Prix du public
2016 La Voce de David Uloth Drapeau : Québec Québec Zvir de Miroslav Sikavica

Spoetnik de Noël Loozen

Drapeau de la Croatie Croatie

Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas

La Partie d'Alexandre Isabelle Drapeau : Québec Québec La Partie d'Alexandre Isabelle Drapeau : Québec Québec
2015 Moulures de Guillaume Monette Drapeau : Québec Québec La bagatelle de Franie-Eléonore Bernier, Anne-Marie Bouchard & Julie Pelletier Drapeau : Québec Québec La divine stratégie de Eliot Laprise & Martin Forger Drapeau : Québec Québec
2014 Pas la grosse Sophie de Philippe Arsenault Drapeau : Québec Québec Le frein de Gabriel-Antoine Roy & Jonathan Roy Drapeau : Québec Québec Jamais je ne t'oublierai d'Alexandre Desjardins Drapeau : Québec Québec
2013 Le Camarade de Benjamin Tessier Drapeau : Québec Québec Le Chevreuil de Rémi St-Michel Drapeau : Québec Québec
2012 Première neige de Mikaël Lalancette Drapeau : Québec Québec
2011 Mohktar de Halima Ouardiri Drapeau : Québec Québec

Drapeau du Maroc Maroc

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « C'est quoi? - Festival de cinéma de la ville de Québec », sur Festival de cinéma de la ville de Québec (consulté le 22 juin 2016)
  2. Cédric Bélanger, « L'achalandage en hausse en 2015 au Festival de cinéma de la ville de Québec », sur Le Journal de Montréal (consulté le 22 juin 2016)
  3. « Zone Festival », sur catalogue.zonefestival.com (consulté le 20 juillet 2017)
  4. « Zone Festival », sur catalogue.zonefestival.com (consulté le 20 juillet 2017)
  5. Zone Arts - ICI.Radio-Canada.ca, « Place au cinéma! », sur Radio-Canada.ca (consulté le 22 juin 2016)
  6. « Tapis rouge couru pour L'affaire Dumont | Normand Provencher | Festival de cinéma de Québec », sur La Presse (consulté le 22 juin 2016)
  7. « Zone Festival », sur catalogue.zonefestival.com (consulté le 20 juillet 2017)
  8. Zone Arts - ICI.Radio-Canada.ca, « Nombreuses projections et événements spéciaux pour le FCVQ », sur Radio-Canada.ca (consulté le 22 juin 2016)
  9. Québecor Média, « The Broken Cycle Breakdown - Festival de cinéma de Québec: un film belge honnoré », sur fr.canoe.ca (consulté le 22 juin 2016)
  10. « Zone Festival », sur catalogue.zonefestival.com (consulté le 20 juillet 2017)
  11. « Xavier Dolan sous le ciel étoilé de Québec | Éric Moreault | Festival de cinéma de Québec », sur La Presse (consulté le 22 juin 2016)
  12. Agence QMI, « Tapis rouge pour La belle et la bête », sur Le Journal de Montréal (consulté le 22 juin 2016)
  13. « Du cinéma projeté dans deux conteneurs à Québec! | Guillaume Piedboeuf | Cinéma », sur La Presse (consulté le 22 juin 2016)
  14. « Festival de cinéma de la ville de Québec », sur Festival de cinéma de la ville de Québec (consulté le 20 juillet 2017)
  15. Mickaël Bergeron, « FCVQ: La grande fête de Paul à Québec », sur Voir.ca (consulté le 22 juin 2016)
  16. « Guibord s'en va-t-en guerre en première québécoise au FCVQ | Daphné Bédard | Cinéma », sur La Presse (consulté le 22 juin 2016)
  17. « FCVQ 2015 : Le fantôme de l'opéra en formule concert cinématographique », sur Showbizz.net, (consulté le 22 juin 2016)
  18. « Ciné Pop-up à l'Université Laval : C'est dans la boîte ! - Impact Campus », sur Impact Campus, (consulté le 22 juin 2016)
  19. « FCVQ 2015: 5 rendez-vous incontournables (VIDÉOS) », sur Le Huffington Post (consulté le 10 novembre 2015)
  20. « Festival de cinéma de la ville de québec », sur Festival de cinéma de la ville de québec (consulté le 20 juillet 2017)
  21. Zone Arts - ICI.Radio-Canada.ca, « Pays , de Chloé Robichaud, lancera le Festival de cinéma de Québec », sur Radio-Canada.ca (consulté le 18 juillet 2017)
  22. Mario Asselin, « Le 1 :54 de Yan England », sur Le Journal de Québec (consulté le 18 juillet 2017)
  23. « Première québécoise de Juste la fin du monde », Films du Québec, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  24. « FCVQ en plein air - Festival de cinéma de la ville de québec », sur Festival de cinéma de la ville de québec (consulté le 18 juillet 2017)
  25. « Prix et bourses - Festival de cinéma de la ville de Québec », sur Festival de cinéma de la ville de Québec (consulté le 10 novembre 2015)
  26. « FCVQ: Sibs Shongwe-La Mer et Guillaume Monette remportent les honneurs », sur Voir.ca, https://plus.google.com/116972481648922638029 (consulté le 10 novembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]