Monsieur Lazhar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Monsieur Lazhar
Réalisation Philippe Falardeau
Scénario Philippe Falardeau
adapté de la pièce d’Evelyne de la Chenelière
Musique Martin Léon
Acteurs principaux
Sociétés de production micro_scope
Pays d’origine Drapeau du Québec Québec, Drapeau du Canada Canada
Genre Drame
Durée 94 minutes
Sortie 2011


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Monsieur Lazhar est un film dramatique québécois écrit et réalisé par Philippe Falardeau et sorti en 2011. Le scénario est une adaptation de la pièce Bashir Lazhar d'Evelyne de la Chenelière.

Résumé[modifier | modifier le code]

À Montréal, Martine Lachance, une enseignante d'une école primaire se donne la mort en se pendant dans sa salle de classe. Bachir Lazhar, un immigrant algérien, est rapidement embauché comme vacataire pour la remplacer alors qu'il nage lui-même en pleine tragédie personnelle. En effet, sa femme, qui était enseignante, a péri à Alger dans un incendie criminel avec sa fille et son fils, incendie causé par les personnes mises en cause dans son dernier livre traitant des lacunes sociales et économiques de l’Algérie actuelle. D’où la phrase éloquente dite par Bashir : « Rien n'est jamais vraiment normal en Algérie  ». Il apprend à connaître les élèves attachants, malgré le fossé culturel qui apparaît dès la première leçon. Alors que la classe se livre à une thérapie de groupe avec une psychologue et M. Lazhar, entre nostalgie de l'enseignante disparue et culpabilité, personne à l'école n'est au courant du passé douloureux de Bachir, qui peut être expulsé du pays à tout moment alors qu'il cherche à obtenir le statut de réfugié politique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Mohamed Fellag : Bachir Lazhar
  • Sophie Nélisse : Alice L'Écuyer, l'élève préférée
  • Émilien Néron : Simon Gagnon, l'élève « photographe » qui se sent coupable
  • Danielle Proulx : Mme Vaillancourt, la directrice de l'école
  • Brigitte Poupart : Claire Lajoie, une enseignante de l'école
  • Louis Champagne : le concierge
  • Jules Philip : Gaston, le professeur d'éducation physique
  • Francine Ruel : Mme Dumas, une enseignante
  • Sophie Sanscartier : Audrée, une enseignante
  • Seddik Benslimane : Abdelmalek Merbah, un élève
  • Marie-Ève Beauregard : Marie-Frédérique Caron-McCarthy, l'élève « rigide »
  • Louis-David Leblanc : Boris
  • Vincent Millard : Victor Garrido-Lariviere, l'élève « enrobé »
  • André Robitaille : le commissaire
  • Daniel Gadouas : Me Gilbert Danis
  • Stéphane Demers : le père de Marie-Frédérique
  • Evelyne de la Chenelière : la mère d'Alice, pilote de l'air
  • Marie Charlebois : la procureure
  • Nicole-Sylvie Lagarde : la psychologue
  • Judith Baribeau : la professeure d'anglais
  • Nathalie Costa : la mère de Marie-Frédérique

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2011/09/26/18743186-qmi.html, Canöe, 26 septembre 2011
  2. a et b Canöe, 23 septembre 2011.
  3. FIFF.be, Bayard et Prix, 7 octobre 2011.
  4. site officiel du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.
  5. http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2011/11/28/19029236-bum.html, 28 novembre 2011, canoe.ca

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]