Yves Jacques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacques.
Yves Jacques
Description de l'image Yves Jacques par Julie Bouchard.jpg.
Naissance (62 ans)
Québec
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Profession Acteur
Films notables Le Déclin de l'empire américain

Yves Jacques est un acteur québécois, né le à Québec (Canada).

Biographie[modifier | modifier le code]

Yves Jacques mène parallèlement une carrière au Québec et en France, tant au cinéma qu'au théâtre.

Il a joué en tournée mondiale, à partir de 2001, deux spectacles de Robert Lepage, La Face cachée de la lune et Le Projet Andersen, dont il interprète seul les personnages.

En 2014, il élargit sa palette au théâtre avec le rôle de Dubois dans Les Fausses Confidences de Marivaux, mise en scène Luc Bondy, en compagnie d'Isabelle Huppert qui joue Araminte - au Théâtre de l'Odéon et en tournée internationale. Simultanément, il interprète également, le même personnage dans une version cinématographique.

Il considère que son personnage d'enseignant homosexuel dans Le Déclin de l'empire américain lui a permis d'assumer lui-même son homosexualité[1].

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Le cinéaste Claude Miller, qui fit appel à lui pour le rôle du docteur Fich dans son téléfilm La Chambre des magiciennes (2000), et celui de George dans son film Voyez comme ils dansent (2011), a dit de lui :

« Yves Jacques est l’un des plus grands acteurs du monde, c’est une grande vedette au Québec. Pour moi, il est une espèce d’Alec Guinness ou de Peter Sellers d’aujourd’hui, ou de Geoffrey Rush. Sa culture d’acteur anglo-saxonne est merveilleuse, il est capable de passer du drame à la comédie avec un grand sens du rythme, de la musique. »[2]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

En 1981, il a été l'auteur-interprète de la chanson On ne peut pas tous être pauvres (sur une musique de Pierre Gagnon), ainsi que producteur et réalisateur du vidéo-clip, qui est le premier vidéo-clip québécois[3].

Il a aussi été interprète de l'opéra-rock La Légende de Jimmy de Michel Berger et Luc Plamondon.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Yves Jacques a été nommé à plusieurs reprises au Canada :

Engagements et parrainages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]