Saint-Samson (Mayenne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Samson
Saint-Samson (Mayenne)
L'église Saint-Samson.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Intercommunalité Communauté de communes du Mont des Avaloirs
Code postal 53140
Code commune 53252
Démographie
Gentilé Saint-Samsonnais
Population 423 hab. (2018)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 28′ 57″ nord, 0° 11′ 19″ ouest
Altitude Min. 189 m
Max. 318 m
Superficie 13,49 km2
Élections
Départementales Villaines-la-Juhel
Historique
Date de fusion
Commune(s) d'intégration Pré-en-Pail-Saint-Samson
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 15.svg
Saint-Samson
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 15.svg
Saint-Samson
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Samson
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Samson

Saint-Samson est une ancienne commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, devenue, le , une commune déléguée de la commune nouvelle de Pré-en-Pail-Saint-Samson.

Elle est peuplée de 423 habitants[Note 1] (les Saint-Samsonnais).

La commune fait partie de la province historique du Maine[1], et se situe dans le Bas-Maine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme de Sancte Sansone en 1243[3]. L'hagiotoponyme évoque Samson, évêque de Dol au VIe siècle[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

D’après le livre de l’abbé Angot, Saint-Samson a été un lieu de passage et de stationnement (là où se trouve l’église) des Templiers. On y apprend également que les pauvres devaient payer la taille aux seigneurs et que Mathurin Laisne, collecteur, récupérait souvent l’argent par la menace. En 1770, le vicaire Quenout ne voulait pas le confesser tant qu’il n’aurait pas rendu les sommes perçues. Mathurin Laisne fut donc enterré sans chant ni prière.

Au moment de la construction de la voie ferrée Alençon-Domfront, on tira des pavés d’un filon de porphyre du village de la Gourie. On s’en servit pour construire des ponts, des gares et un escalier conduisant à la gare de Pré-en-Pail.

Au , la commune fusionnera avec la commune voisine de Pré-en-Pail, pour former la commune nouvelle de Pré-en-Pail-Saint-Samson, fusion entérinée par un arrêté préfectoral du 4 décembre 2015[4].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Saint-Samson 53.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'azur à la bande d'argent accompagnée de deux merlettes affronté d'or; au franc-quartier échiqueté d'argent et d'azur.


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1979 mars 2014 Michel Lambert DVD  
mars 2014[5] En cours Marie-Renée Millet   Retraitée agricole
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7],[Note 2].

En 2018, la commune comptait 423 habitants, en diminution de −2,76 % par rapport à 2013 (Mayenne : 0,72 %, France hors Mayotte : 2,49 %). Saint-Samson a compté jusqu'à 1 652 habitants en 1831.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2231 0631 2871 3241 6521 4091 3491 4391 322
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3011 3161 2571 1611 0671 027956825760
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
745732686534532514550552495
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
473418377342388334404429443
2018 - - - - - - - -
423--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité, manifestations, distinction[modifier | modifier le code]

La commune est une ville fleurie (deux fleurs) au concours des villes et villages fleuris[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[13].
  1. Claude-Marin Saugrain, Dictionnaire universel de la France ancienne et moderne et de la Nouvelle France, vol. 3, , p. 517
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. « recueil des actes administratifs de Mayenne »
  5. « Marie-Renée Millet a été élue maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 2018 .
  10. « Œuvres mobilières à Saint-Samson », base Palissy, ministère français de la Culture.
  11. Liste des communes concernées par un site Natura 2000 en Mayenne, consulté le 9 novembre 2015
  12. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris » (consulté le )
  13. Saint-Samson sur le site de l'Institut géographique national (Visualiser le lien [archive]).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :