Gerrit Pietersz Sweelink

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gerrit Pietersz Sweelink
Image dans Infobox.
Portrait de Gerrit Pietersz Sweelink par Hendrik Hondius I et Simon Frisius (1610).
Naissance
Décès
Activité
Maître
Lieu de travail
Fratrie

Gerrit Pietersz Sweelink, né le à Amsterdam et mort vers 1612 dans la même ville[1], était un peintre et dessinateur hollandais de l'Âge d'or néerlandais. Il était notamment actif entre 1590 et 1610.

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon Carel van Mander, ce serait d'abord Jacob Lenartsz, un peintre sur verre originaire d'Amsterdam, qui enseigne la peinture à Sweelink[2]. Sweelink était un si bon élève qu'il fut recommandé au peintre Cornelis van Haarlem par Jacob Rauwaert[2].

Gerrit Pietersz Sweelink est le frère de l'organiste et compositeur Jan Pieterszoon Sweelinck[3], surnommé L'Orphée d'Amsterdam, de qui il a peint un portrait[2].

Sweelink a vécu à Anvers ainsi qu'à Rome durant plusieurs années, avant de retourner aux Pays-Bas pour poursuivre sa carrière[2]. Il a été le professeur de plusieurs peintres célèbres, comme « Govert » à Amsterdam et Pieter Lastman en Italie[2].

Selon le Rijksbureau voor Kunsthistorische Documentatie (RKD), il est connu pour ses portraits et œuvres religieuses et mythologiques[4]. Il est probablement décédé en 1612[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) Gerrit Pietersz Sweelink, Het Biografisch Portaal
  2. a b c d et e (nl) Gerrit Pietersz Sweelink, dans Carel van Mander, Schilder-boek (en), 1604
  3. (nl) Gerrit Pietersz Sweelink, De bijbel in de Nederlandse cultuur
  4. a et b (nl) Gerrit Pietersz Sweelink, RKD

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :