Paul-François Sylvestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul-François Sylvestre
Nom de naissance Paul-François Sylvestre
Naissance (69 ans)
Windsor
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Mouvement Historicisme franco-ontarien, littérature LGBT
Genres

Œuvres principales

L'Ontario français, quatre siècles d'histoire

Paul-François Sylvestre, né le à Saint-Joachim, près de Windsor (Ontario), est un écrivain franco-ontarien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Francis Sylvestre, descend d'une famille de Saint-Barthélemy au Québec qui s'est installée en Ontario en 1867. La famille de sa mère, Cécile Parent, s'établit dans la région de Détroit vers 1730 à l'époque de la Nouvelle-France. Il fait ses étuides secondaires à Ottawa. En 1968, il devient secrétaire général de l'Assemblée provinciale des mouvements de jeunes de l’Ontario français (APMJOF). Après dses études en récréologie à l'Université d'Ottawa, il devient responsable du programme Activités Jeunesse en 1971[1]. Il fait carrière comme essayiste, romancier, critique littéraire et chroniqueur historique pour plusieurs périodiques francophones du sud de l’Ontario, Il est l'auteur d'une vingtaine d’études sur l’Ontario français, huit romans, trois recueils de nouvelles, deux recueils de poésie et deux albums de contes pour enfants[2]. Il est directeur des Éditions L'Interligne et rédacteur en chef de la revue des arts Liaison de 1987 à 1997, puis responsable du Secteur franco-ontarien au Conseil des arts de l'Ontario (1997-2002). Il est aujourd’hui critique littéraire et chroniqueur historique pour six hebdomadaires franco-ontariens : Le Rempart (Windsor), L'Action (London), Le Régional (Hamilton), Le Métropolitain (Brampton), L'Express (Toronto)[3] et Le Nord (Hearst).

Membre de l’Association des auteures et auteurs de l'Ontario français[4], de la Société d'histoire de Toronto, de FrancoQueer et des Centres d'Accueil Héritage, il reçoit la médaille du Conseil de la vie française en Amérique, en 1987, pour services rendus à la francophonie ontarienne. Il obtient aussi le Prix du Nouvel-Ontario[5] en 1994, attribué pour couronner l’ensemble de son œuvre, et le Prix Jean-Baptiste-Rousseau[6] de la Société d’histoire de Toronto, en 2006, pour sa contribution à la promotion de l’identité franco-ontarienne. Il devient membre de l’Ordre de l'Ontario le 24 janvier 2008[7]. Il enseigne la littérature franco-ontarienne au Collège Glendon de l’Université York et l’histoire de l’Ontario français au Collège Boréal[8].

Thématique et esthétique[modifier | modifier le code]

L'œuvre de Paul-François Sylvestre, constituée d'essais, de prose et de poésie, s'articulent autour des thèmes de l'Ontario français et de l'homosexualité.

Paul-François Sylvestre résume pour le grand public l'histoire franco-ontarienne dans l'essai L'Ontario français, quatre siècles d'histoire (2013)[9]. Il retrace l'histoire de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario dans l'essai Cent ans de leadership franco-ontarien (2010), notant l'évolution des préoccupations de la seule éducation à ses débuts à une multitude de thèmes maintenant[10]. Parmi ses romans historiques, Anne, ma sœur Anne (1988) présente l'histoire d'une religieuse au tempérament fort et têtu et à l'esprit curieux, qui survit au sein de la communauté religieuse qui la rejette[11]. Dans le roman Obéissance ou résistance (1986), il rappelle la bataille menée en 1917-1918 par les francophones de Windsor contre les intentions assimilatrices de Michael Francis Fallon, évêque de London. Il relate dans son roman Des œufs frappés, publié la même année, la contrebande d'alcool dans la même ville à la même époque. En 1990, il publie Terre natale qui se déroule à L'Assomption entre 1767 et 1791 dans le premier établissement permanent de l'Ontario actuel, avec son école française (1786) et son député François Baby (1791)[12].

Dans le recueil de nouvelles Amour, délice et orgie (1980), Paul-François Sylvestre raconte diverses aventures de personnages gais. Dans la première nouvelle « Amour », Claude hésite à confier à sa meilleur amie Judith qu'il s'est trouvé un compagnon et celle-ci se montre heureuse de cette rencontre. Dans la seconde « Délice », Jocelyn, jeune traducteur, fait la connaissance de Georges, un musicien. Dans la troisième nouvelle « Orgie », Jacques, député à Ottawa et homme marié, a des aventures avec cinq hommes. Enfin, dans « Le mot de la fin avec Tante Mélanie », la relation entre Roger et Robert fait l'objet d'opinions des membres de la famille et des habitants du village[13]. Dans son roman L'envers de la médaille publié en 2015. Paul-François Sylvestre mélange personnages historiques et personnages fictifs et aborde, à travers l'histoire de prêtres séduisant de jeunes hommes à Toronto et à Ottawa, ses deux thèmes privilégiés[14].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Ontario français
  • 1980 - Penetang : l’école de la résistance, Sudbury, Éditions Prise de parole, 110 pages[15],[16].
  • 1984 - Les journaux de l’Ontario français, 1858-1983, Sudbury, Société historique du Nouvel-Ontario, Document no 81, 60 pages.
  • 1984 - Les communautés religieuses en Ontario français, Montréal, Éditions Bellarmin, 144 pages (ISBN 2890075516)[17],[16].
  • 1984 - Agenda historique de l'Ontario français, Ottawa : Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, 102 pages.
  • 1984 - Casselman, Ottawa : Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, 121 pages.
  • 1984 - Cornwall, Ottawa : Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, 156 pages.
  • 1984 - Les Journaux de l'Ontario français, 1858-1983, Sudbury, Société historique du Nouvel-Ontario Université de Sudbury, 51 pages.
  • 1986 - Nos parlementaires, Ottawa, Éditions L’Interligne, 132 pages[16].
  • 1986 - Les Évêques franco-ontariens, 1833-1986, Hull, Éditions Asticou, 144 pages[16].
  • 1986 - 130 ans au service de l'excellence - le Conseil des écoles séparées catholiques d'Ottawa, 1856-1986, Ottawa, Conseil des écoles séparées catholiques d'Ottawa, 41 pages, (ISBN 0921399014).
  • 1987 - Le Concours de français, Sudbury, Éditions Prise de parole, 160 pages[16].
  • 2005 - L’Ontario français au jour le jour : 1 384 éphémérides de 1610 à nos jours, Toronto, Éditions du Gref, 360 pages. (ISBN 1-897018-14-2)[18],[19] .
  • 2007 - Toronto s’écrit : la Ville Reine dans notre littérature, Gref
  • 2010 - Cent ans de leadership franco-ontarien, Ottawa, Éditions David, 148 pages (ISBN 9782895971214).
  • 2012 - Toronto et sa toponymie française, guide des noms de rues et de parcs, Toronto, Éditions du Gref[20].
  • 2013 - L’Ontario français, quatre siècles d’histoire, Ottawa, Éditions David, 224 pages.
  • 2014 - Lectures franco-ontariennes 4, Gref
Homosexualité
  • 1976 - Propos pour une libération (homo)sexuelle, Montréal, Éditions de L’Aurore, 160 pages (ISBN 0885321162)[21].
  • 1979 - Les homosexuels s’organisent au Québec et ailleurs, Montréal, Éditions Homeureux, 168 pages[22].
  • 1983 - Bougrerie en Nouvelle-France, Hull, Éditions Asticou, 94 pages (ISBN 2891980468) [23].

Roman et nouvelles[modifier | modifier le code]

Roman historique
  • 1986 - Obéissance ou résistance, Montréal, Éditions Bellarmin, 152 pages.
  • 1986 - Des œufs frappés…, Sudbury, Éditions Prise de parole, 144 pages.
  • 1988 - Anne, ma sœur Anne, Sudbury, Éditions Prise de parole, 112 pages (ISBN 0921573022).
  • 1990 - Terre natale, Ottawa, Éditions L’Interligne, 162 pages (ISBN 9780920115046).
Homosexualité
  • 1980 - Amour, délice et orgie, Montréal, Éditions Homeureux, 98 pages.
  • 1987 - Une jeunesse envolée, Ottawa, Éditions L’Interligne, 128 pages (ISBN 0-920115-05-5).
  • 1994 - Le Mal aimé, Hearst, Éditions du Nordir, 126 pages[24].
  • 1997 - Homosecret, Hearst, Éditions du Nordir, 52 pages[25].
  • 2000 - Sissy ou une adolescence singulière, Toronto, Éditions du GREF, 128 pages (ISBN 0-921916-90-6) [26].
  • 2004 - 69, rue de la Luxure, Toronto, Éditions du GREF, 200 pages (ISBN 9781897018101)[27].
  • 2015 - L'envers de la médaille, Toronto, Éditions du GREF, 248 pages.

Poésie[modifier | modifier le code]

Homosexualité

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Paul-François Sylvestre », sur Ontario 400e, Assemblée de la francophonie de l'Ontario=, (consulté le 30 mai 2017).
  2. « Paul-François Sylvestre », Historica Canada (consulté le 30 mai 2017).
  3. Archives des contributions de l'auteur à l'Express.
  4. [PDF]des auteurs de l’Ontario
  5. Éditions Gref
  6. L'Express. Consulté 16 février 2013.
  7. Ordre de l'Ontario Nominations 2008
  8. « Biographie Paul-François Sylvestre », sur AGÉFO (consulté le 23 mai 2017).
  9. « La littérature franco-ontarienne en vedette », Regroupement des éditeurs canadiens-français, (consulté le 23 décembre 2016).
  10. « Cent ans de leadership franco-ontarien », sur Coop UQAM, (consulté le 23 mai 2017).
  11. Adèle Séguin, « Anne, ma sœur Anne », dans Gaétan Gervais et Jean-Pierre Pichette (dir.), Dictionnaire des écrits de l'Ontario français 1613-1993, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa, , p. 42.
  12. « Sylvestre, Paul-François », sur Documentaiton capitale, Centre virtuel de ressources, (consulté le 23 mai 2017).
  13. DÉOF, « Amour, délice et orgie. Trois nouvelles », dans Gaétan Gervais et Jean-Pierre Pichette (dir.), Dictionnaire des écrits de l'Ontario français 1613-1993, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa, , p. 33.
  14. « L'envers de la médaille : Paul-François Sylvestre », Gref, (consulté le 23 mai 2017).
  15. Centre de ressources Documentation Capital.
  16. a, b, c, d et e Réseau du patrimoine franco-ontarien
  17. Toronto Public Library
  18. UN PREMIER RECUEIL D’ÉPHÉMÉRIDES SUR L’ONTARIO FRANÇAIS
  19. L'Ontario français au jour le jour, chez l'éditeur Gref
  20. Alliance Française
  21. National Library of Australia
  22. Profils de nos auteurs
  23. Université Laurentienne
  24. [PDF]Chez Érudit
  25. [PDF]L’homosexualité dans la littérature franco-ontarienne
  26. Chez Gref
  27. Chez Litté Réalité
  28. Chez Gallimard

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]