Brigitte Haentjens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Haentjens.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Haentjens.
Brigitte Haentjens
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (66 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Brigitte Haentjens, née à Versailles (Yvelines) le 29 juillet 1951, est une metteure en scène québécoise et franco-ontarienne d'origine française[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Brigitte Haentjens est formée en France où elle se familiarise avec les possibilités créatrices et théâtrales du corps à l'école de Jacques Lecoq. Elle s'installe en Ontario de 1977 à 1991[1]. Elle entreprend ainsi une carrière de directrice artistique et de metteure en scène qui se déploie en Ontario français où elle dirige le Théâtre du Nouvel-Ontario de 1982 à 1990. Puis au Québec où, après avoir veillé aux destinées artistiques du Théâtre Denise-Pelletier, elle a fondé sa compagnie Sibyllines en 1997. Au cours des dernières années, sa démarche de metteure en scène s’est signalée par son audace singulière et l’exigence de ses choix d’auteurs. À travers les lectures subjectives de certains textes, fréquemment marquées par la psychanalyse, elle explore, entre autres, les fractures secrètes de l’identité féminine. Elle a également publié quatre livres (poésie, récits poétiques et une biographie artistique).

Brigitte Haentjens a aussi été codirectrice du carrefour international de théâtre à Québec pendant dix ans.

Brigitte Haentjens est l'une des instigatrices du Moulin à paroles, un évènement littéraire ayant eu lieu sur les Plaines d'Abraham à Québec les 12 et 13 septembre 2009[2]. Une centaine de personnalités y ont lu sans interruption, jour et nuit, des textes marquants de l'histoire du Québec. Elle est aussi une des organisatrices de Nous? (avril 2012), un évènement où une centaine d'auteurs ont lu des textes originaux sur le thème de la démocratie au Québec.

Brigitte Haentjens est nommée directrice artistique du théâtre français du Centre National des Arts, à compter de la saison 2012-2013.

Écrits[modifier | modifier le code]

Dans le recueil de poésie D'éclats de peines (1991), Brigitte Haentjens livre, en vers libres, la douleur et le désespoir d'une peine d'amour sur un ton nostalgique pour enfin retrouver espoir, maintenant « paisible comme la tendresse / d'un lit d'hiver »[3].

Mises en scène[modifier | modifier le code]

Auteur

Coauteur de La Parole et la loi, Hawkesbury Blues (avec Jean Marc Dalpé) et Nickel (avec Jean Marc Dalpé) et Strip (avec C.Caron, S.Trudel)

  • 1991 - D'éclats de peines, Sudbury, Éditions Prise de parole, réédition 2013.
  • Blanchie
  • Une femme comblée (Prise de Parole) 2011
  • Un regard qui te fracasse (Boréal), 2014

Honneurs[modifier | modifier le code]

2014-2015 : prix de la critique ACQT pour "Richard III" : meilleur spectacle Montréal et meilleur interprète (Sébastien Ricard)

2005-2006 "Tout comme elle" d'après l'œuvre de Louise Dupré Prix de la Critique ACQT, masque des costumes

2004-2005 : La Cloche de Verre d'après l'œuvre de Sylvia Plath, Théâtre de Quat'Sous

2002-2003 : Éden-Cinema de Marguerite Duras, Théâtre Français du Centre national des Arts le Festival des Amériques et Sibyllines

2000-2001 : Mademoiselle Julie d’August Strindberg, Espace Go

  • Masque de la production Montréal
  • Masque du rôle de soutien féminin
  • Masque des éclairages

1996-1997 : Quartett de Heiner Müller, Espace Go

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gaétan Gervais et Jean-Pierre Pichette (dir.), Dictionnaire des écrits de l'Ontario français : 1613-1993, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa, , 1097 p. (ISBN 978-2-7603-0757-5), p. 979.
  2. http://www.moulinaparoles.com
  3. DÉOF, « D'éclats de peines. Poésie. Par Brigitte Haentjens », dans Gaëtan Gervais et Jean-Pierre Pichette (dir.), Dictionnaire des écrits de l'Ontario français : 1613-1993, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa, , p. 227.
  4. « UNE FEMME À BERLIN », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel de Sibyllines