Robert Marinier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marinier.
Robert Marinier
Naissance
Sudbury (Drapeau de l'Ontario Ontario)
Auteur
Mouvement Théâtre franco-ontarien
Genres
Théâtre

Robert Marinier, né en 1954 à Sudbury, est un dramaturge franco-ontarien[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études en interprétation à l’École nationale de théâtre du Canada, il poursuit sa formation en création dramatique aux Ateliers Alain Knapp à Paris. Il œuvre au théâtre depuis plus de vingt-cinq ans en démontrant une grande polyvalence : il écrit, joue, fait de la mise en scène et agit régulièrement en tant que conseiller en dramaturgie. Il est l’auteur d’une dizaine de pièces, dont À la gauche de Dieu et L’Insomnie, mise en lice pour le Prix Trillium en 1997 et le Prix du Gouverneur général en 1998.

Récipiendaire du Prix Théâtre Le Droit 1996 et le prix de la personnalité théâtrale de l’année 1997 pour Théâtre Action, il était auteur en résidence en 1997-1998 au Festival International des Théâtres Francophones en Limousin. Il a aussi joué dans L’Homme invisible (Patrice Desbiens), une production du Théâtre de la Vieille 17.

Thématique et esthétique[modifier | modifier le code]

Dans La Tante, pièce créée en 1981 au Théâtre du Nouvel-Ontario, Robert Marinier propose une intrigue où deux cousins manigancent chacun tout en subissant une existence ultra-catholique et monotone, dans l'attente de l'héritage de leur tante qui ne semble pas vouloir mourir et, de surcroît, embauche une gouvernante dont il faudra se faire une alliée, sans trop être sûr du résultat[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gaétan Gervais et Jean-Pierre Pichette (dir.), Dictionnaire des écrits de l'Ontario français : 1613-1993, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa, , 1097 p. (ISBN 978-2-7603-0757-5), p. 990.
  2. Ronald Plante, « Tante (La). Par Robert Marinier. », dans Gaëtan Gervais et Jean-Pierre Pichette (dir.), Dictionnaire des écrits de l'Ontario français : 1613-1993, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa, , p. 833.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]