Hédi Bouraoui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hédi Bouraoui
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (88 ans)
SfaxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Poète, nouvelliste, universitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction
Archives conservées par
Clara Thomas Archives and Special Collections (d) (F0496)Voir et modifier les données sur Wikidata

Hédi Bouraoui (arabe : هادي بوراوي), de son nom complet Hédi André Bouraoui, né le à Sfax, est un poète, nouvelliste et universitaire tuniso-canadien. Il traite régulièrement des thèmes incluant la transcendance des frontières culturelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Sfax[1], il passe sa jeunesse en France, puis part vivre au Canada[2].

Après avoir suivi ses études secondaires au lycée Maréchal-Lannes de Lectoure (Gers)[3], puis étudié les littératures française, anglaise et américaine en France puis aux États-Unis, il rejoint l'université York de Toronto, en 1966, où il enseigne les littératures françaises et anglaises en se spécialisant dans les littératures africaine, caribéenne, et franco-ontarienne. Il lance également le centre Canada-Méditerranée (CMC) au sein de l'université[4].

En mai 2003, il est fait docteur honoris causa de l'université Laurentienne de Sudbury en Ontario en reconnaissance de ses contributions à la littérature canadienne et mondiale. Il reçoit également de nombreux prix littéraires au Canada, en France et en Tunisie. Il est membre du comité d'honneur de la Maison internationale des poètes et des écrivains de Saint-Malo[4].

Professeur émérite à l'université de Toronto, il est membre de l'Académie des lettres et des sciences humaines de la Société royale du Canada. En 2004, il est récipiendaire du prix du Nouvel-Ontario pour l'ensemble de son œuvre. On lui doit également une cinquantaine d'ouvrages, le plus souvent axés sur diverses facettes de la pluralité culturelle. Son conte poétique Rose des sables et son roman Ainsi parle la Tour CN ont remporté le Grand Prix du Salon du livre de Toronto (en), respectivement en 1998 et 2000[5]. En 2016, il est mis à l'honneur au lycée Notre-Dame-des-Aydes de Blois avec une exposition raisonnée de ses écrits au centre de documentation et d'information de l'établissement[6].

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • Créaculture I, 1971
  • Créaculture II, 1971
  • The Canadian Alternative, 1980 (ISBN 0920802168)
  • Critical Strategy, 1983 (ISBN 0920802605)
  • La Francophonie à l'Estomac, 1995 (ISBN 2879310474)
  • La Littérature franco-ontarienne. État des lieux, 2000 (ISSN 1198-8282)
  • Pierre Léon : Poète de l'Humour, 2003 (ISBN 1894547772)
  • Vingt-quatre heures en tesselles mosaïcales, 2018[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hedi Bouraoui », sur babelio.com (consulté le 2 avril 2019)
  2. « Hédi Bouraoui: Le doyen des Tunisiens du Canada », sur leaders.com.tn, (consulté le 12 juillet 2018)
  3. « Lectoure. Hédi Bouraoui, un écrivain au lycée Maréchal-Lannes », sur ladepeche.fr, (consulté le 8 novembre 2018)
  4. a et b « Bouraoui, Hédi », sur aaof.ca (consulté le 4 juillet 2018)
  5. a et b « Le Pr Hédi Bouraoui décoré de l'Ordre du Canada », sur leaders.com.tn, (consulté le 4 juillet 2018)
  6. Frédéric-Gaël Theuriau, « Hédi Bouraoui à l'honneur dans le Blésois et en Touraine », sur leaders.com.tn, (consulté le 4 juillet 2018)
  7. « Hédi Bouraoui, citoyen d'honneur d'Acquaviva delle Fonti en Italie », sur leaders.com.tn, (consulté le 4 juillet 2018)
  8. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r « L'homme », sur hedibouraoui.com (consulté le 4 juillet 2018)
  9. Wafa Samoud, « Le grand écrivain tunisien, Hédi Bouraoui, devient membre de l'ordre du Canada », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 4 juillet 2018)
  10. « La gouverneure générale du Canada, Julie Payette, remet au Pr Hédi Bouraoui l'Ordre du Canada », sur leaders.com.tn, (consulté le 19 mars 2019)
  11. « La Plantée, le nouveau livre d'Hédi Bouraoui », sur ladepeche.fr, (consulté le 4 juillet 2018)
  12. « Hédi Bouraoui : Vingt-quatre heures en tesselles mosaïcales », sur leaders.com.tn, (consulté le 13 février 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Poètes tunisiens de langue française : Claude Benady, Larbi Ben Ali, Hedi Bouraoui, Majid El Houssi, Salah Garmadi, Moncef Ghachem, Abdelaziz Kacem, Chems Nadir », Poésie 1, Paris, Éditions Saint-Germain-des-Prés, no 115,‎ (OCLC 493652544).
  • Abderrahman Beggar, Hédi Bouraoui : poaimer autrement, Toronto, CMC Éditions, , 208 p..
  • Abderrahman Beggar, « La Transpoétique et le normatif chez Hédi Bouraoui », Continents manuscrits, no 2,‎ , p. 1-10 (ISSN 2275-1742, lire en ligne, consulté le 8 juillet 2018).
  • Rafik Darragi, La parole autre : l'homme et l'œuvre, Paris, L'Harmattan, , 196 p. (ISBN 978-2-343-05206-9).
  • Mansour M'henni, Hédi Bouraoui, la transpoésie, Tunis, L'Or du Temps, , 160 p. (ISBN 978-9973-757-35-7).
  • Elizabeth Sabiston et Suzanne Crosta, Perspectives critiques, l'œuvre d'Hédi Bouraoui, Sudbury, Human Sciences Monograph Series, , 415 p. (ISBN 978-0-88667-070-2).
  • Frédéric-Gaël Theuriau, Hédi Bouraoui et les valeurs humanistes : actes du colloque international de lecture, Paris, Éditions BoD, , 232 p. (ISBN 978-2-322-03479-6).
  • Sergio Villani, Hédi Bouraoui : hommages au poète, Woodbridge, Albion Press, .

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]