Andrée Christensen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andrée Christensen, née le à Vanier (maintenant Ottawa) (Ontario, Canada), est une écrivaine et artiste visuelle franco-ontarienne. Ses œuvres littéraires se concentrent surtout en poésie. Son roman Depuis toujours, j'entendais la mer ( 2007) s'est valu plusieurs prix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Vanier, Andrée Christensen est une artiste multidisciplinaire : collages, photographie, écriture de romans et de poésie. Elle a aussi exercé le métier de professeure de français langue seconde, puis celui de traductrice et réviseuse au ministère du Patrimoine canadien. De plus, elle est responsable de la qualité du français du Musée virtuel du Canada.

Thématique et esthétique[modifier | modifier le code]

Andrée Christenen tente souvent, au travers de ses poèmes symboliques, de réconclier les contraies et d'apprivoiser la mort. Ainsi, elle explore une liturgie transformant la parole en poésie dans le recueuil Sacra Privata (1997)[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • 1990 - Le châtiment d’Orphée, Éditions du Vermillon
  • 1992 - Lèvres d’aube. Suivi de L’ange au corps, Éditions du Vermillon
  • 1993 - Noces d’ailleurs, Éditions du Vermillon
  • 1996 - La femme sauvage, Livre I de la trilogie « Miroir de la sorcière », Éditions du Nordir
  • 1997 - Sacra privata, Livre II de la trilogie « Miroir de la sorcière », Éditions du Nordir
  • 1997 - Les visions d’Isis, Éditions du Vermillon
  • 1998 - Le livre des ombres, Livre III de la trilogie « Miroir de la sorcière », illustré de cinq collages de l’auteure, Éditions du Nordir
  • 1999 - Lithocronos ou le premier vol de la pierre, coécrit avec Jacques Flamand, illustré de 15 photographies de l’auteure, Éditions du Vermillon
  • 2000 - Que l’apocalypse soit ! Chants nouveaux de la Sibylle, coécrit avec Jacques Flamand, Éditions David
  • 2003 - Cigale d’avant-poème, Édition du Vermillon
  • 2009 - Géologie de l’intime, coécrit avec Jacques Flamand, Éditions du Vermillon
  • 2013 - Racines de neige, Éditions David

Roman[modifier | modifier le code]

  • 2007 - Depuis toujours, j’entendais la mer, Éditions David

Récit[modifier | modifier le code]

  • 2001 - Le livre des sept voiles, Éditions du Nordir

Beaux-livres[modifier | modifier le code]

  • 1993 - Pavane pour la naissance d’une infante défunte, Éditions du Nordir
  • 2009 - Regards de la main, collages, Éditions David

Distinctions et prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lucie Hotte, « La littérature franco-ontarienne », Québec français, no 154,‎ , p. 69-72 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]