Patrice Desbiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Desbiens.
Patrice Desbiens
Description de cette image, également commentée ci-après

Desbiens en 2016 à Montréal.

Naissance (69 ans)
Timmins (Drapeau de l'Ontario Ontario)
Distinctions
prix du Salon du livre du Grand Sudbury 2008
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
Roman, poésie, nouvelle et essai

Œuvres principales

  • Un pépin de pomme sur un poêle à bois (1995)
  • La fissure de la fiction (1997)

Patrice Desbiens, né le à Timmins (Ontario), est un poète, parolier et musicien franco-ontarien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Depuis sa première publication en 1972, il est devenu l’un des plus illustres représentants de la poésie de la quotidienneté. Associé à la fondation des Éditions Prise de parole et du Théâtre du Nouvel-Ontario (Sudbury), il commence sa carrière à titre de journaliste et collabore à plusieurs revues. Il est finaliste pour le prix du Gouverneur Général en 1985 pour le recueil Dans l'après-midi cardiaque. En 1989, il écrit Amour ambulance[1]. Patrice Desbiens reçoit le Prix Champlain en 1997 pour Un pépin de pomme sur un poêle à bois et le Prix de poésie Terrasses Saint-Sulpice-Estuaire pour son recueil La Fissure de la fiction en mai 1998. En 1988, il s’installe à Québec.

Thématique et esthétique[modifier | modifier le code]

L'œuvre poétique de Patrice Desbiens s'inscrit dans le mouvement du pays et de l'identité de la littérature franco-ontarienne, souvent interprétée comme l'expression de la condition de minoritaire. Il présente l'effort et l'originalité de la situation linguistique, dans L'espace qui nous reste (1979)[2] :

« je vis à toronto ontario
j'ai un larousse de poche
avec 32 000 mots.
je trébuche sur ma langue.
ma langue se détache de
ma bouche.
elle se trotille, elle frémit
comme un chien mourant
sur la rue yonge. »

Patrice Desbiens décrit l'Ontario français comme un milieu inhospitalier, notamment dans le recueil Sudbury (1983), « cette ville qui nous écrase », « qui nous mange comme un cancer », « qui nous arrache les ailes »[3]. Héritier de la Beat Generation[4], Desbiens emprunte au jazz une syntaxe éclatée, mais rythmée, de même qu'une expression populaire et contestataire.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Récit poétique[modifier | modifier le code]

  • 1974 : Ici, Editions à Mitaine
  • 1977 : Les conséquences de la vie, Prise de parole
  • 1979 : L'Espace qui reste, Prise de parole
  • 1981 : L'Homme invisible, Prise de parole
  • 1983 : Sudbury textes 1981-1983, Prise de parole
  • 1985 : Dans l'après-midi cardiaque, Prise de parole, Finaliste du Prix du Gouverneur général,
  • 1987 : Les cascadeurs de l'amour, Prise de Parole
  • 1988 : Poèmes anglais Prise de parole
  • 1989 : Amour ambulance, Écrits des forges
  • 1995 : Un pépin de pomme sur un poêle à bois, Prise de parole, Prix Champlain
  • 1997 : L'effet de la pluie poussée par le vent sur les bâtiments, Docteur Sax
  • 1997 : La fissure de la fiction, Prise de Parole, Prix de poésie des Terrasses Saint-Sulpice
  • 1999 : Rouleaux de printemps, Prise de parole
  • 2001 : Bleu comme un feu, Prise de parole
  • 2002 : Hennissements, Prise de parole
  • 2004 : Grosse guitare rouge, livre cd avec René Lussier, Prise de parole
  • 2005 : Désâmé, Prise de parole
  • 2007 : En temps et lieux, L'Oie de Cravan
  • 2008 : Homme invisible (L') / The Invisible Man suivi de Les cascadeurs de l'amour, Prise de parole
  • 2008 : Décalage, Prise de parole
  • 2008 : En temps et lieux 2, L'Oie de Cravan
  • 2009 : En temps et lieux 3, L'Oie de Cravan
  • 2011 : Pour de vrai, L'Oie de Cravan
  • 2013 : Les abats du jour, L'Oie de Cravan
  • 2013 : Sudbury poèmes 1979-1985, BCF poésie, Prise de parole

Document audio[modifier | modifier le code]

  • 1985 : La cuisine de la poésie présente: Patrice Desbiens, Prise de parole
  • 1999 : Patrice Desbiens et les moyens du bord, avec René Lussier, Guillaume Dostaler, Jean Derome et Pierre Tanguay, Prise de parole
  • 1999 : Ambiance Magnétique, CD

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Le prix du Salon du livre du Grand Sudbury - il honore un auteur chevronné originaire de l’Ontario français et dont la production bien établie a maintenu pendant plusieurs années un haut niveau de qualité et a gagné l’appréciation vive de ses lecteurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Liaison - numéro 57 », sur erudit.org (consulté le 10 avril 2016).
  2. Yvette Bénayoun-Szmidt, « Littérature francophone en Ontario. De l'histoire et de l'écriture », Globe : revue internationale d'études québécoises, vol. 6, no 1,‎ , p. 65-84 (lire en ligne)
  3. Lucie Hotte, « La littérature franco-ontarienne », Québec français, no 154,‎ , p. 69-72 (lire en ligne).
  4. Jean-Sébastien Ménard, « Patrice Desbiens, poète beat», Terra Nova Magazine, mars 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :