London (Ontario)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir London.
London
La rivière Thames
La rivière Thames
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau de l'Ontario Ontario
Démographie
Population 352 395 hab. (2006)
Densité 838 hab./km2
Population de l'aire urbaine 474 786 hab.
Géographie
Coordonnées 42° 58′ 57″ nord, 81° 15′ 14″ ouest
Superficie 42 057 ha = 420,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
London

Géolocalisation sur la carte : Ontario

Voir la carte administrative d'Ontario
City locator 14.svg
London

Géolocalisation sur la carte : Ontario

Voir la carte topographique d'Ontario
City locator 14.svg
London

London est une ville de l'Ontario, au Canada. Au recensement de 2006, on y a dénombré une population de 352 395[1]. (Région métropolitaine de recensement : 457 720[2].) Par sa population, London est la cinquième ville de l'Ontario et la onzième au Canada.

Situation[modifier | modifier le code]

Situation de London.

La ville de London est située au sud-ouest de la province de l'Ontario, à 240 km à l'ouest de Toronto. L'aréna Centre John-Labatt se trouve à London.

Chronologie municipale[modifier | modifier le code]

Fondée en 1826, London devint une ville en 1855.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant les contacts avec les Européens au XVIIe siècle, London était le site de plusieurs villages iroquois. Le village à l'embouchure de la rivière Thames (« Askunessippi » (Eshkani-ziibi: « rivière des bois de cerfs ») dans la langue anishinaabe) était appelé « Pahkatequayang » (Baketigweyaang: « à la bifurcation de la rivière »). Ce site fut sélectionné par John Graves Simcoe, lieutenant-gouverneur du Haut-Canada, en 1783 pour y établir la capitale de la province. La ville se serait appelée Georgina en l'honneur de George III. Cependant le choix de ce site, situé au milieu de vastes forêts de feuillus, est rejeté par Guy Carleton, baron de Dorchester. London ne fut donc fondée qu'en 1826 par Thomas Talbot. London garda ses liens avec le Royaume-Uni durant tout le XIXe siècle, même pendant la rébellion de 1837 dans le Haut-Canada et le Bas-Canada. Cependant, il y eut une rébellion menée par Charles Duncombe.

London fut le centre d'un district militaire pendant les première et seconde guerres mondiales, et il y a toujours une base militaire dans la ville.

En 1840, London acquiert le statut de ville (town). En , la ville, construite en bois, est en grande partie détruite par un incendie : 150 bâtiments sont détruits par le feu, soit un cinquième de la ville. Le , London , alors peuplé de plus de 10 000 habitants, devient une cité (city).

L'homme d'affaires John Labatt fonda la brasserie Labatt à London en 1847, et Frederick Banting formula le processus de l'isolation de l'insuline qu'il perfectionnera plus tard à l'Université de Toronto. Le temple de la renommée médicale canadienne se trouve à London. Thomas Carling fonda la brasserie Carling en 1840 à London. La compagnie d'assurance London Life fut fondée en 1874 à London.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le nom de London fait référence à la ville de Londres en Angleterre. On l'appelle cependant London et non Londres en français[2]. On la surnomme parfois « la ville-forêt » (« the Forest City »), à cause du nombre d'arbres et de parcs qu'elle abrite.

Économie[modifier | modifier le code]

La ville est un centre de commerce régional de première classe avec le siège social de London Life, et Canada Trust.

Institutions[modifier | modifier le code]

L'Université de Western Ontario se trouve à London. London a également un collège, Fanshawe College, et un centre d'accès du Collège Boréal.

Parmi les attractions de la ville, on compte un petit parc thématique, Storybook Gardens.

L’Église anglicane du Canada officie à la cathédrale Saint-Paul de London, et l’Église catholique à la basilique-cathédrale Saint-Pierre de London.

Personnalités liées à London[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Au hockey junior, y évoluent les Knights de London.

Du 14 au y ont lieu les Championnats du monde de patinage artistique.

Référence[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Kitchener Rose des vents
Sarnia N
O    London    E
S

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]