Oreste Zamor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zamor.
Oreste Zamor
Image illustrative de l'article Oreste Zamor
Fonctions
Président de la République d'Haïti

(8 mois et 21 jours)
Élection
Prédécesseur Michel Oreste
Successeur Joseph Davilmar Théodore
(président à vie)
Secrétaire d'Etat de la Guerre et de la Marine
Président Cincinnatus Leconte
Prédécesseur Horelle Monplaisir
Successeur Horacius Limage Philippe
Biographie
Nom de naissance Emmanuel Oreste Zamor
Date de naissance
Lieu de naissance Hinche (Haïti)
Date de décès
Lieu de décès Port-au-Prince (Haïti)
Conjoint Marie Elisabeth Protège Paul
Victoire Péralte
Profession Militaire

Oreste Zamor
Présidents de la République d'Haïti

Oreste Zamor (1861 à Hinche ; † à Port-au-Prince) est un général haïtien qui fut président de la République du 8 février au 29 octobre 1914. C'est sous la présidence de Zamor que débute la Première Guerre mondiale. Même si beaucoup de ses ministres souhaitent voir Haïti choisir son camp (triple alliance ou triple entente), Zamor est persuadé qu'Haïti serait une plus grande puissance si le pays reste neutre pendant que les pays du monde se font la guerre. Mais cela va provoquer sans doute sa chute en octobre 1914. Lors de la révolution haïtienne de 1915, Zamor est arrêté par le président Vilbrun Guillaume Sam qui organise la répression contre ses ennemis politiques. Zamor est fusillé le 27 juillet 1915. Le lendemain, les révolutionnaires de Rosalvo Bobo renversent le régime dictatorial du président Guillaume Sam.

Biographie[modifier | modifier le code]

Présidence (1914)[modifier | modifier le code]

Timbre-poste haïtien de 1915 à l'effigie du président Oreste Zamor.

Oreste Zamor rejoint l'armée en 1888. Après ses affectations dans les garnisons de Saint-Michel-de-l'Attalaye, Limbé, Les Gonaïves et Dessalines, Il devient chef d'une armée de paysans révoltés (Cacos) avec son frère Charles Zamor. Douze jours après la démission de Michel Oreste, , Oreste Zamor était élu le pour un mandat de sept ans comme président d'Haïti. Son frère Charles Zamor devint ministre de l'Intérieur. Les banques n'accordèrent que peu de crédit aux frères Zamor et ils ne disposèrent donc pas des fonds nécessaires pour payer les soldats. Oreste Zamor dut faire face à la contestation de la part de son ancien allié et désormais rival Joseph Davilmar Théodore et du révolutionnaire Rosalvo Bobo contre son gouvernement. Il accepta une protection des États-Unis, de retour en octobre 1914, en acceptant un protectorat. Mais face à la révolte populaire, ils durent s'enfuir. Charles Zamor se réfugia successivement aux ambassades de République dominicaine et de France, alors qu'Oreste Zamor se mettait sous la protection d'un navire marchand. Cependant, les insurgés le capturèrent et l'emprisonnèrent au pénitencier national de Port-au-Prince. Il fut fusillé neuf mois plus tard sous les ordres du président à vie Vilbrun Guillaume Sam, lui-même fusillé le lendemain.