Lysius Salomon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salomon.
Lysius Salomon
Image illustrative de l'article Lysius Salomon
Fonctions
15e président de la République d'Haïti

(8 ans 9 mois et 18 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Pierre Théoma Boisrond-Canal
Successeur François Légitime
Membre du Gouvernement provisoire de la République d'Haïti
Président Florvil Hyppolite
Secrétaire d’État des Finances, du Commerce et des Relations extérieures
Président Florvil Hyppolite
Prédécesseur Joseph Lamothe
Successeur Charles Laforesterie
Ministre des Finances, du Commerce, de la Justice, de l'Instruction publique et des Cultes
Président Faustin 1er
Prédécesseur Lui-même (Finances et Commerce)
Jean-Baptiste Francisque (Justice, Instruction publique et Cultes)
Successeur Victorin Plésance (Finances et Commerce)
André Jean Simon (Instruction publique)
Jean-François Acloque (Justice et Cultes)
Secrétaire d’État des Finances et du Commerce
Président Faustin Soulouque
Prédécesseur Lui-même
Successeur Lui-même
Secrétaire d’État des Finances, du Commerce et des Relations extérieures
Président Faustin Soulouque
Prédécesseur Alexis Dupuy
Successeur Lui-même (Finances et Commerce)
Louis Dufrene (Relations extérieures)
Biographie
Nom de naissance Louis Étienne Félicité Lysius Salomon
Date de naissance
Lieu de naissance Les Cayes, (Haïti)
Date de décès (à 73 ans)
Lieu de décès Paris, (France)
Nationalité Haïtien
Conjoint Thulcide Jean-Louis Nicolas Magnus
Florence Félicité Poitiez
Enfant(s) Ida Salomon Faubert
Profession Militaire (général de division)

Lysius Salomon
Présidents de la République d'Haïti

Louis Étienne Félicité Lysius Salomon, dit Lysius Salomon Jeune, ( aux Cayes - , dans le 16e arrondissement de Paris au 3, avenue Victor-Hugo), fut président de la république d'Haïti du au .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il modernisa les services de l'État, notamment le service postal et fit adhérer Haïti à l'Union postale universelle.

Sa fille Ida Faubert fut une poètesse haïtienne célèbre.

En mai 1883, il offre aux États-Unis l'île de la Tortue en échange d'une protection militaire, mais le gouvernement américain refuse cette offre.

En 1886, Salomon est « réélu » pour sept années supplémentaires grâce à une réécriture de la Constitution.

En 1887, Les révoltes secouent le pays et Salomon est obligé de fuir vers la France et s'installe à Paris, ville où il meurt deux mois plus tard le 19 octobre 1888.

Il est enterré au cimetière de Passy.

Ministres et ambassadeurs autour du président Lysius Salomon.