Joseph Davilmar Théodore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Joseph Davilmar Théodore
Image illustrative de l'article Joseph Davilmar Théodore
Fonctions
Président à vie d'Haïti

(3 mois et 11 jours)
Élection
Prédécesseur Oreste Zamor
(président de la république)
Successeur Jean Vilbrun Guillaume Sam
Chef du pouvoir exécutif
Biographie
Nom de naissance Joseph Davilmar Théodore
Date de naissance
Lieu de naissance Fort-Liberté, (Haïti)
Date de décès
Lieu de décès Port-au-Prince, (Haïti)
Nationalité Haïtien
Profession Militaire

Joseph Davilmar Théodore
Liste des chefs d'État d'Haïti

Joseph Davilmar Théodore, né en 1847 à Fort-Liberté et mort le à Port-au-Prince, fut Président d'Haïti du au . C'est sous sa présidence qu'Haïti entre dans la Première Guerre Mondiale aux côtés de la France dans la triple entente. Il se fit proclamer président à vie du pays. Il abdiqua tous ses pouvoirs en février 1915 en faveur du général Jean Vilbrun Guillaume Sam.

Biographie[modifier | modifier le code]

Présidence[modifier | modifier le code]

Joseph Davilmar Théodore commença une carrière militaire. Il organisa la révolte des paysans récoltant le cacao contre le président Oreste Zamor. Ce dernier était dans l'incapacité de payer ses producteurs de cacao qui avaient participé à cette rébellion et à son élection. Joseph Davilmar Théodore, est élu le à la présidence par l'Assemblée Nationale. Le , il prête serment et se fait proclamer président à vie. Le , le gouvernement américain offre une aide financière au gouvernement de Davilmar Théodore, avec en échange le contrôle des marchandises haïtienne. À son abdication, il désigne Jean Vilbrun Guillaume Sam à la présidence à vie. Après avoir quitté le pouvoir, il alla d'abord pendant un certain temps en exil à Curaçao. Toutefois, il revint à Haïti, où il mourut en 1917 après la révolution de 1915 à Port-au-Prince. Considéré comme l'un des nombreux dictateurs haïtiens, il dirigea la pays de manière juste. Son abdication, non justifiée, lui a permis d'éviter une nouvelle révolution.

Sources[modifier | modifier le code]