Tirésias Simon Sam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tirésias (homonymie).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Tirésias Simon-Sam
Fonctions
Président de la République d'Haïti

(6 ans 1 mois et 14 jours)
Élection
Prédécesseur Florvil Hyppolite
Successeur Nord Alexis
Secrétaire d'Etat de la Guerre et de la Marine
Président Florvil Hyppolite
Prédécesseur Adelson Verne
Successeur Borno Monpoint jeune
Président Lysius Salomon
Prédécesseur Brenor Prophète
Successeur Séïde Thélémaque
Secrétaire d'Etat de l'Intérieur et de l'Agriculture
Gouvernement Provisoire
Prédécesseur Armand Thoby
Successeur Evariste Laroche
Membre du Gouvernement provisoire de la République d'Haïti
Biographie
Nom de naissance Paul Tirésias Augustin Simon Sam[1],[2],[3]
Date de naissance
Lieu de naissance Grande-Rivière-du-Nord (Haïti)
Date de décès
Conjoint Constance Salomon
Victoire Labelle
Alphaïde Metelly
Profession Militaire (général)

Tirésias Simon Sam
Présidents de la République d'Haïti

Tirésias Simon-Sam, né en 1835 et mort en 1916, fut président de la République d'Haïti du 31 mars 1896 au 12 mai 1902. Fut sénateur pendant plusieurs années avant d'accéder à la présidence de la république succédant à son rival Florvil Hyppolite. Sous sa présidence, il gouverne avec le soutient du sénat et de la chambre. Son mandat prend fin par un terrible coup d'état qui marque la fin de son mandat de président libéral.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sénateur[modifier | modifier le code]

Dès 1879, Simon-Sam devient sénateur à vie. Très vite il devient secrétaire d'état. Il est souvent désigné par les sénateurs pour représentant le Sénat lors des cérémonies officielles devant le président de la république. En 1889, c'est Florvil Hyppolite qui arrive au pouvoir. Celui-ci contrôle le sénat et réduit Simon-Sam et ses collègues à des rôles honorifiques. Le , Florvil Hyppolite, alors président, meurt d'un arrêt cardiaque. Le Sénat prend le pouvoir exécutif comme le prévoit la Constitution de 1889; il est composé de Tirésias Simon Sam, Tancrède Auguste, Callisthènes Fouchard, Pourcely Faine et Thimoclès Labidou.

Présidence[modifier | modifier le code]

Le président Simon-Sam.

Après la mort du président Florvil, le sénat désigne Simon-Sam comme président de la république. Simon-Sam fut un ancien allié et ami politique de Florvil Hyppolite. Mais lorsque celui-ci prend le contrôle du sénat en 1889, Simon-Sam se détache de lui. À la mort de celui-ci, il lui succède. Il contrôle le pays avec le soutient du sénat et de la chambre des députés. Il a été élu le , pour une période de sept ans. Durant sa présidence libéral, le seul événement humiliant qui a marqué son gouvernement est l’« Affaire Luders ». Le 8 mai 1902, le général Nord Alexis prend le contrôle des armées et de l'Assemblée nationale. Le coup d'état d'Alexis conduit le président Simon-Sam à la démission. Simon-Sam quitte la présidence après une terrible fusillade ordonner par les troupes d'Alexis. Il quitte donc la présidence le . Après des mois de luttes opposant les firministes aux partisans de Nord Alexis, ce dernier est acclamé président à vie. Simon-Sam s'exile alors d'Haïti. À la chute d'Alexis, il revient à Haïti en 1908. Mais il s'exile une seconde fois d'Haïti le , à la mort du président Tancrède Auguste.

Références[modifier | modifier le code]