Nicolas Mathieu (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mathieu et Nicolas Mathieu (curé).
Nicolas Mathieu
Description de cette image, également commentée ci-après
Nicolas Mathieu en septembre 2018
au Livre sur la place de Nancy.
Naissance [1] (40 ans)
Épinal, Vosges
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

Aux animaux la guerre
Leurs enfants après eux

Nicolas Mathieu, né le à Épinal dans les Vosges, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolas Mathieu passe son enfance à Golbey, commune limitrophe d'Épinal dans les Vosges, dans le quartier pavillonnaire populaire de la Jeanne-d'Arc[2], du nom d'une entreprise de commerce de gros en alimentation qui y logeait ses employés jusqu'à sa fermeture. Son père est électro-mécanicien, sa mère comptable[2]. Scolarisé dans l’enseignement privé catholique[3], il y découvre un milieu plus favorisé : « La différence sociale avec les autres élèves n'a pas toujours été facile à vivre. D'ailleurs, ça me définit encore aujourd'hui[4]. » Il y trouve cependant l'encouragement d'enseignantes devant ses premiers essais d'écriture.

« Vers l'âge de 14 ans, je savais que je voulais être écrivain mais j'ai mis très longtemps à y parvenir. Parce que ce chemin de l'écriture, je l'ai fait tout seul, et ça a été long et douloureux[4]. »

Il rédige un mémoire universitaire de maîtrise en arts du spectacle à l'université de Metz intitulé « Terrence Malick : portrait d'un cinéaste en philosophe », sous la direction de Jean-Marc Leveratto[5], puis devient journaliste pour un site d'information en ligne, Web Air Lorraine[réf. souhaitée]. Il écrit un premier roman vers vingt-deux ans, « mais c'était une purge narcissique[4]. »

Son premier roman publié, Aux animaux la guerre[6], sort en 2014 et remporte cette même année le prix Erckmann-Chatrian[7] et le prix Transfuge du meilleur espoir Polar[8], puis, en 2015, le prix Mystère de la critique[9] et le prix du roman du Festival du goéland masqué. Il est adapté à la télévision pour France 3, dans une série homonyme[10]. Ce succès le rassure enfin sur son état d'écrivain : « Jusqu'à mes 35 ans, j'ai bouffé de la vache enragée, je vivais de petits boulots. Longtemps, j'ai craint de m'être fourvoyé dans cette voie…[4] »

Nicolas Mathieu obtient le prix Goncourt le 7 novembre 2018, pour son deuxième roman, Leurs enfants après eux, paru en août 2018[11].

Œuvre[modifier | modifier le code]

rééd. Actes Sud, coll. « Babel noir » no 147, 2016, 443 p. (ISBN 978-2330058647)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D’après sa page Facebook.
  2. a et b Pierre Assouline, « Nicolas Mathieu en proie à l’effroyable douceur d’appartenir », La République des livres, 8 novembre 2018.
  3. Le même établissement que celui où se trouve Maria Pourchet ; d’après « Littérature d’aujourd’hui » dans Répliques, France Culture, avec Maria Pourchet et Nicolas Mathieu.
  4. a b c et d « Souvenirs d'enfance de Nicolas Mathieu », entretien avec Céline Duchemin, Vosges Matin, 2 novembre 2018
  5. Mémoire de maîtrise, notice du Sudoc.
  6. Éric Liblot, « Nicolas Mathieu sur la ligne noire des Vosges », L'Express, 17 avril 2014.
  7. Hélène Abalo, « Prix Erckmann-Chatrian 2014 à Nicolas Mathieu pour Aux animaux la guerre », 3 novembre 2014, France 3 Lorraine.
  8. Actes Sud actualités « Nicolas Mathieu reçoit le prix Transfuge du meilleur espoir Polar pour "Aux Animaux la guerre" »
  9. Annonce du classement, blog de Yann Plougastel.
  10. 6 épisodes de 52 minutes réalisés par Alain Tasma, avec Roschdy Zem, Olivia Bonamy, Tchéky Karyo, Rod Paradot et Dani, diffusés entre novembre et décembre 2018.
  11. « Le prix Goncourt 2018 décerné à Nicolas Mathieu » (consulté le 7 novembre 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :