NGC 1962

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 1962
Image illustrative de l’article NGC 1962
L'amas ouvert NGC 1962 dans le Grand Nuage de Magellan
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Dorade[1]
Ascension droite (α) 05h 26m 17,7s[2]
Déclinaison (δ) −68° 50′ 16″
Distance environ 48,5 kpc (∼158 000 a.l.) [3]
Magnitude apparente (V) 11,5[4]
Dimensions apparentes (V) 0,5[4]

Localisation dans la constellation : Dorade

(Voir situation dans la constellation : Dorade)
Dorado IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas ouvert
Galaxie hôte Grand Nuage de Magellan
Dimensions 23 a.l. [5]
Découverte
Découvreur(s) John Herschel [1]
Date 31 janvier 1835[1]
Désignation(s) ESO 56-SC122 [4]
Liste des amas ouverts

NGC 1962 est un amas ouvert situé dans la constellation de la Dorade. Cet amas est situé dans le Grand Nuage de Magellan. Il a été découvert par l'astronome britannique John Herschel en 1835.

Association OB du Grand Nuage de Magellan[modifier | modifier le code]

En 1970, les astronomes américains Paul W. Hodge (en) et Peter B. Lucke ont publié un article[6] sur les associations d'étoiles OB du Grand Nuage de Magellan. La région désignée sous le nom LH 58 (Lucke-Hodge 58) renferme des associations OB et des régions d'hydrogène ionisé. L'amas NGC 1962, ainsi que les amas NGC 1965, NGC 1966, NGC 1970 associés à des nébuleuses en émission sont situés dans LH-58. LH-58 est à un peu plus de 1° au nord de la nébuleuse de la Tarentule.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 22 mars 2017)
  2. (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 1962 (consulté le 22 mars 2017)
  3. La distance qui nous sépare du Grand Nuage de Magellan
  4. a b et c (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 22 mars 2017)
  5. On obtient le diamètre d'un objet par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  6. Paul W. Hodge et Peter B. Lucke, « The System of Stellar Associations of the Large Magellanic Cloud », THE ASTRONOMICAL JOURNAL, vol. 75 #8,‎ , p. 933-937 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 1954  •  NGC 1955  •  NGC 1956  •  NGC 1957  •  NGC 1958  •  NGC 1959  •  NGC 1960  •  NGC 1961  •  NGC 1962  •  NGC 1963  •  NGC 1964  •  NGC 1965  •  NGC 1966  •  NGC 1967  •  NGC 1968  •  NGC 1969  •  NGC 1970