Aller au contenu

NGC 1532

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 1532
Image illustrative de l’article NGC 1532
La galaxie spirale barrée NGC 1532
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Éridan
Ascension droite (α) 04h 12m 04,3s[1]
Déclinaison (δ) −32° 52′ 27″ [1]
Magnitude apparente (V) 9,9[2]
10,7 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 13,89 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 11,6 × 3,4[2]
Décalage vers le rouge +0,003468 ± 0,000017[1]
Angle de position 33°[2]

Localisation dans la constellation : Éridan

(Voir situation dans la constellation : Éridan)
Astrométrie
Vitesse radiale 1 040 ± 5 km/s [1]
Distance 14,52 ± 1,02 Mpc (∼47,4 millions d'al)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SB(s)b pec[1] SB(s)b? pec[3] SBb[2]
Dimensions environ 114,47 kpc (∼373 000 al)[1],[a]
Découverte
Découvreur(s) James Dunlop[3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 14638
ESO 359-27
MCG -5-11-2
AM 0410-330
AM 0410-325
IRAS 04102-3259[2]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 1532 est une très vaste galaxie spirale barrée située dans la constellation de l'Éridan. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 984 ± 6 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 14,5 ± 1,0 Mpc (∼47,3 millions d'al)[1]. Elle a été découverte par l'astronome écossais James Dunlop en 1826.

NGC 1532 a été utilisée par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique SB(s)b pec sp dans son atlas des galaxies[4],[5].

NGC 1532 est en interaction gravitationnelle avec la galaxie naine NGC 1531.

La classe de luminosité de NGC 1532 est II et elle présente une large raie HI[1].

À ce jour, 16 mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 17,887 ± 1,805 Mpc (∼58,3 millions d'al)[6], ce qui est tout juste à l'extérieur des valeurs de la distance de Hubble. Notons que c'est avec la valeur moyenne des mesures indépendantes, lorsqu'elles existent, que la base de données NASA/IPAC calcule le diamètre d'une galaxie et qu'en conséquence le diamètre de NGC 1532 pourrait être d'environ 92,9 kpc (∼303 000 al) si on utilisait la distance de Hubble pour le calculer.

La supernova SN 1981A a été découverte dans NGC 1532 le par l'astronome amateur australien Robert Evans. Le type de cette supernova n'a pas été déterminé[7].

Groupe de NGC 1532

[modifier | modifier le code]
NGC 1531 (en haut) et NGC 1532 par le télescope VLT.

NGC 1532 est la galaxie la plus vaste et la plus brillante d'un groupe qui porte son nom. Le groupe de NGC 1532 comprend au moins 9 autres galaxies selon A.M. Garcia : IC 2040, IC 2041, NGC 1531, NGC 1537, ESO 2359-29, ESO 359-31, ESO 420-5, ESO 420-6 et ESO 420-9[8]. Le site « Un Atlas de l'Univers » de Richard Powell mentionne également l'existence de ce groupe, mais il n'y figure que 4 galaxies, soit les trois galaxies du catalogue NGC et ESO 420-9[9].

Bien que situées dans la même région du ciel, la galaxie ESO 420-5 de la liste de Garcia ne fait certainement pas partie du groupe de NGC 1532, car sa distance est de 111,9 ± 7,8 Mpc (∼365 millions d'al)[10], ce qui la situe bien au-delà des autres galaxies.

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Diamètre isophote du relevé ESO-Uppsala Quick Blue"" IIa-O.

Références

[modifier | modifier le code]
  1. a b c d e f g h et i (en) « Results for object NGC 1532 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke», NGC 1500 à 1599 », sur astrovalleyfield.ca (consulté le )
  3. a b et c (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 1532 » (consulté le ).
  4. Atlas des galaxies de Vaucouleurs sur le site du professeur Seligman, NGC 1532
  5. (en) « The Galaxy Morphology Website, NGC 1532 » (consulté le )
  6. « Your NED Search Results, Distance Results for NGC 1532 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  7. (en) « Other Supernovae images » (consulté le )
  8. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)
  9. « Une liste des groupes de galaxies proches » (consulté le )
  10. (en) « Results for object ESO 420-5 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]
    •  NGC 1524  •  NGC 1525  •  NGC 1526  •  NGC 1527  •  NGC 1528  •  NGC 1529  •  NGC 1530  •  NGC 1531  •  NGC 1532  •  NGC 1533  •  NGC 1534  •  NGC 1535  •  NGC 1536  •  NGC 1537  •  NGC 1538  •  NGC 1539  •  NGC 1540