Molières 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La 28e cérémonie des Molières s'est déroulée le aux Folies Bergère. Elle a été retransmise sur France 2 et présentée par Alex Lutz.

Alors qu'il présente la cérémonie, Alex Lutz est récompensé par le Molière de l'humour, qui est décerné pour la première fois lors de cette édition.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Molière du comédien dans un spectacle de théâtre public

Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé

Molière de la comédienne dans un spectacle de théâtre public

Molière de la comédienne dans un spectacle de théâtre privé

Molière du comédien dans un second rôle

Molière de la comédienne dans un second rôle

Molière de la révélation masculine

Molière de la révélation féminine

Molière du théâtre public

Molière du théâtre privé

Molière de l'auteur francophone vivant

Molière du metteur en scène d’un spectacle de théâtre public

Molière du metteur en scène d’un spectacle de théâtre privé

Molière de la comédie

Molière du spectacle musical

Molière de l'humour

Molière seul(e) en scène

Molière du jeune public

Molière de la création visuelle

Molière d'honneur

Controverse autour de la diversité dans le théâtre français[modifier | modifier le code]

Le 20 mai 2016, trois jours avant la cérémonie des Molières, certains artistes du monde du théâtre publient une tribune intitulée « Les Molières de la honte » dans le magazine culturel Télérama[1] déplorant l'absence de diversité dans le théâtre français. Selon eux, les Molières sont « coupables d'un racisme par omission » en constatant parmi la liste des nominés un « silence dans la profession » autour du manque de représentativité flagrant de la société française contemporaine. Les auteurs du texte, Yann Gael et David Bobée (représentant le collectif Décoloniser les arts), reprochent ainsi le manque d'inclusivité de ce milieu culturel qui refuse de « récompenser un théâtre de tous pour tous ». Par leur tribune, ils invitent les citoyens à se rassembler pacifiquement et protester devant les Folies Bergères, lors de la cérémonie des Molières.

Face à ces critiques, le maître de cérémonie, l'acteur Alex Lutz, propose au président des Molières, Jean-Marc Dumontet, de faire intervenir un vigile de couleur interrompant les comédiens lauréats dans leurs discours, qu'il rebaptise Touchi-toucha, tel un personnage fictif. Ce dernier intervient à chaque discours en « touchant leur visage sans brutalité », à bord d'un Segway[2]. Interprété par un homme qui n'est pas comédien, celui-ci finit par se faire « touchoter » par certains comédiens à la fin de la cérémonie. Cette initiative est largement relayée le lendemain dans les journaux, jugée comique, dont notamment dans un article du Huffington Post.

Cependant, d'autres dénoncent cette idée, y voyant une réitération de stéréotypes négatifs emprunts d'un imaginaire hérité de la colonisation dans cette « représentation inconsciente des Noirs » dont l'animalité, la docilité ou le caractère bon enfant affectent le personnage de Touchi-toucha malencontreusement[3]. Un an plus tard, l'émission LSD, La série documentaire de France Culture revient sur cet épisode dans un documentaire nommé Le cinéma et le théâtre à l'épreuve de la diversité en donnant la parole à certains praticiens de théâtre et de cinéma souhaitant décoloniser les imaginaires des professionnels « afin que bientôt, les scènes comme le public du théâtre français, offrent un plus juste reflet de notre société »[4].

Audiences[modifier | modifier le code]

  • Diffusé entre 22 h 15 et h 20 sur France 2, les Molières réunissent 1 202 000 téléspectateurs, soit 11,6 % du public[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]