Gillian Lynne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gillian Lynne
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
MaryleboneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Gillian Barbara PyrkeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Peter Land (en) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Laurence Olivier Award for Outstanding Achievement in a Musical (en) ()
Commandeur de l'ordre de l'Empire britannique ()
Queen Elizabeth II Coronation Award (en) ()
Society of London Theatre Special Award (en) ()
Dame commandeur de l'ordre de l'Empire britannique ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Dame Gillian Barbara Lynne, DBE, née Pyrke le à Bromley, et morte le , est une danseuse, chorégraphe, actrice et metteur en scène de théâtre pour la télévision britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gillian Barbara Pyrke est née le , à Bromley, dans le Kent. Enfant, sa mère l'encourage à faire du ballet. Elle obtient ensuite une bourse d'études à la Royal Academy of Dance. Mais peu de temps après, alors qu'elle n'a que treize ans, sa mère meurt dans un accident de voiture, juste avant la Seconde Guerre mondiale. « Ce qui m'a sauvé, après la mort de maman, c'est d'entrer dans une compagnie de ballet et de pouvoir danser comme elle l'avait voulu. Elle avait de grands espoirs pour moi », confie-t-elle dans son autobiographie[1].

Elle décide de faire de la danse son métier. En 1944, elle intègre le Sadler’s Wells Ballet, dirigé par Ninette de Valois[2]. En , elle danse ainsi son premier solo à Covent Garden, dans The Sleeping Beauty, accompagnée de Margot Fonteyn, devant un public comprenant la famille royale. Alors qu'elle monte sur scène, elle a le sentiment que tout disparaît : « Il y avait ma mère au-dessus et tout autour de moi, me voulant danser de toute mon âme... nous étions seuls, entrant dans le monde qu'elle avait toujours voulu pour moi, et je lui ai offert ma danse », raconte-t-elle[1].

Au début des années 1950, elle s'intéresse à la comédie musicale comme interprète, puis comme chorégraphe. De My Fair Lady en 1978 jusqu’à Chitty Chitty Bang Bang en 2005, elle intervient à des titres divers, notamment comme chorégraphe, sur de nombreux succès. En 1980, le compositeur britannique Andrew Lloyd Webber lui propose de chorégraphier Cats. Le spectacle reste à l’affiche jusqu’en 2002 à Londres[2].

Elle est également connue pour avoir chorégraphié une autre comédie musicale, The Phantom of the Opera, du même Andrew Lloyd Webber, autre succès de Broadway[3].

Autobiographie[modifier | modifier le code]

  • A Dancer in Wartime, Gillian Lynne, Chatto & Windus, 2011[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Joanna Moorhead, « 'Mummy's still looking after me' », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Rosita Boisseau, « Gillian Lynne, chorégraphe de « Cats », est morte », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Gillian Lynne, Choreographer of 'Cats', Is Dead at 92 », The New York Times,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]