Amstel Gold Race 2007

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le cyclisme image illustrant les Pays-Bas
Cet article est une ébauche concernant le cyclisme et les Pays-Bas.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Amstel Gold Race 2007
Généralités
Course
42e Amstel Gold Race
Compétition
Date
22 avril
Distance
253,1 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Vitesse moyenne
40.843 km/h
Résultats
Vainqueur

L'Amstel Gold Race 2007 est la 42e édition de cette course cycliste sur route masculine. Elle a eu lieu le 22 avril 2007. L'Allemand Stefan Schumacher s'est imposé en solitaire.

Récit[modifier | modifier le code]

Stefan Schumacher lance son attaque juste avant la montée finale et il ne sera pas rattrapé. L'équipe Gerolsteiner réalise la doublé puisque Rebellin remporte le sprint pour la deuxième place. Il prend du même coup la tête du classement provisoire du ProTour.

Classement final[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps Points
ProTour
1 Stefan Schumacher Drapeau de l'Allemagne Allemagne Gerolsteiner 6 h 11 min 49 s 40
2 Davide Rebellin Drapeau de l'Italie Italie Gerolsteiner 21 s 30
3 Danilo Di Luca Drapeau de l'Italie Italie Liquigas 22 s 25
4 Matthias Kessler Drapeau de l'Allemagne Allemagne Astana 23 s 20
5 Michael Boogerd[1] Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabobank 24 s 15
6 Paolo Bettini Drapeau de l'Italie Italie Quick Step-Innergetic 27 s 11
7 Alejandro Valverde Drapeau de l'Espagne Espagne Caisse d'Épargne 27 s 7
8 Óscar Freire Drapeau de l'Espagne Espagne Rabobank + 1 min 07 s 5
9 Riccardo Riccò Drapeau de l'Italie Italie Saunier Duval-Prodir + 1 min 07 s 3
10 Fränk Schleck Drapeau du Luxembourg Luxembourg Team CSC + 1 min 07 s 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En décembre 2015, Michael Boogerd qui a reconnu s'être dopé, perd le bénéfice de tous ses résultats acquis entre 2005 et 2007 (« Michael Boogerd est suspendu deux ans et perd les victoires acquises entre 2005 et 2007 », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 9 janvier 2016))

Liens externes[modifier | modifier le code]