Cortisone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cortisone
Cortisone
Cortisone
Identification
Nom UICPA 17,21-dihydroxypregn-4-ene-3,11,20-trione
No CAS 53-06-5
No EINECS 200-162-4
Code ATC H02AB10
S01BA03
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C21H28O5  [Isomères]
Masse molaire[1] 360,444 ± 0,0203 g/mol
C 69,98 %, H 7,83 %, O 22,19 %,
Propriétés physiques
fusion 222 °C[2]
Solubilité 280 mg·L-1 (eau, 25 °C)[2]
Écotoxicologie
LogP 1,47[2]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.
Cortisone
Classe Glucocorticoïde
Autres informations Sous-classe :

La cortisone est une hormone glucocorticoïde naturelle de formule C21H28O5 synthétisée par les reins. Son dérivé le cortisol joue un rôle essentiel de régulation de fonctions de l'organisme : métabolisme des sucres, défenses immunitaires et inflammation. Elle est utilisée comme anti-inflammatoire puissant, anti-allergique contre le rhume des foins et anti-choc anaphylactique sur l'homme et sur l'animal.

Son utilisation intensive entraîne des effets secondaires connus d'ostéoporose, tassement de vertèbre et fonte musculaire[3].

Physiologie[modifier | modifier le code]

La cortisone, produite dans la zona fasciculata des corticosurrénales situées au pôle supérieur des reins, est un précurseur inactif du cortisol. L'activité biologique du cortisol représente 10 % de l'activité glucocorticoïde totale dans l'organisme, la cortisone représentant les 90 % restants, celle-ci étant fixé à une protéine (CBG). Le cortisol est inactivé en cortisone par une enzyme: la 11β-hydroxystéroïde deshydrogénase (type 1), localisée au niveau des cellules principales du tube contourné distal ainsi que du canal collecteur. Le cortisol a un rôle essentiel dans la régulation de certaines grandes fonctions de l'organisme[4] : métabolisme des sucres, les défenses immunitaires, action sur l'inflammation, etc. Chaque individu produit de façon quotidienne du cortisol qui est nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme.

Pharmacologie[modifier | modifier le code]

Elle sert d'anti-choc aussi bien pour des soins médicaux que pour des soins vétérinaires.

Effets secondaires[modifier | modifier le code]

Parmi les effets secondaires de la prise importante de cortisone figurent l'ostéoporose, le tassement vertébral et la fonte musculaire[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b et c (en) « Cortisone » sur ChemIDplus, consulté le 26 août 2009
  3. a et b http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/effets-secondaires-de-la-cortisone/traitement
  4. Cortisone sur le site www.cortisone-info.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :