Liège-Bastogne-Liège 2005

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le cyclisme image illustrant la Belgique
Cet article est une ébauche concernant le cyclisme et la Belgique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Liège-Bastogne-Liège 2005
Généralités
Course
91e Liège-Bastogne-Liège
Compétition
Date
Distance
260 Km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Vitesse moyenne
40,087 km/h
Résultats
Vainqueur

Liège-Bastogne-Liège 2005 s'est déroulé le , sur 260 kilomètres.

C'est Alexandre Vinokourov qui remporte cette 91e édition de Liège-Bastogne-Liège après un raid de plus de 70 kilomètres avec Jens Voigt. Les deux coureurs se sont disputés la victoire dans le sprint final.

Un groupe composé du champion olympique, Paolo Bettini, de Michael Boogerd et de l'australien, Cadel Evans s'échappa à une dizaine de kilomètres de la ligne afin d'aller chercher une troisième place. Celle-ci fut finalement conquise grâce à une attaque dans la dernière côte par Michael Boogerd.

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement de la course
1 Alexandre Vinokourov Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan T-Mobile 6 h 29 min 09 s
2 Jens Voigt Drapeau de l'Allemagne Allemagne Team CSC 0 s
3 Michael Boogerd[1] Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabobank à 14 s
4 Paolo Bettini Drapeau de l'Italie Italie Quick Step-Innergetic à 24 s
5 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie Davitamon-Lotto 24 s
6 David Etxebarria Drapeau de l'Espagne Espagne Euskadi à 27 s
7 Miguel Ángel Martín Perdiguero Drapeau de l'Espagne Espagne Phonak à 28 s
8 Mirko Celestino Drapeau de l'Italie Italie Davitamon-Lotto à 28 s
9 Damiano Cunego Drapeau de l'Italie Italie Lampre-Caffita à 28 s
10 Ángel Vicioso Drapeau de l'Espagne Espagne Liberty Seguros à 28 s

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En décembre 2015, Michael Boogerd qui a reconnu s'être dopé, perd le bénéfice de tous ses résultats acquis entre 2005 et 2007 (« Michael Boogerd est suspendu deux ans et perd les victoires acquises entre 2005 et 2007 », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 9 janvier 2016))