Amstel Gold Race 2005

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le cyclisme image illustrant les Pays-Bas
Cet article est une ébauche concernant le cyclisme et les Pays-Bas.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Amstel Gold Race 2005
Généralités
Course
40e Amstel Gold Race
Compétition
Date
17 avril
Distance
250,7 km
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Vitesse moyenne
39,468 km/h
Résultats
Vainqueur

L'Amstel Gold Race 2005 est la quarantième édition de cette course cycliste sur route masculine. Elle a eu lieu le . L'Italien Danilo Di Luca s'est imposé. La course est la septième épreuve de l'UCI ProTour 2005.

Récit[modifier | modifier le code]

Dans la dernière bosse d'une course où les téléspectateurs furent privés d'images, Danilo Di Luca vint coiffer sur le fil le malheureux Michael Boogerd qui termine pour la troisième année consécutive sur la deuxième marche du podium. L'Italien Mirko Celestino de Domina Vacanze complète le podium d'une course marquée par la longue échappée d'un groupe de 4 coureurs, dont notamment le Français Christophe Moreau. Il s'agit de la première grande classique remportée par l'équipe Liquigas-Bianchi.

Classement final[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Danilo Di Luca Drapeau de l'Italie Italie Liquigas-Bianchi 6 h 21 min 07 s
2 Michael Boogerd[1] Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabobank m.t.
3 Mirko Celestino Drapeau de l'Italie Italie Domina Vacanze m.t.
4 Davide Rebellin Drapeau de l'Italie Italie Gerolsteiner m.t.
5 Miguel Ángel Martín Perdiguero Drapeau de l'Espagne Espagne Phonak m.t.
6 Patrik Sinkewitz Drapeau de l'Allemagne Allemagne Quick Step-Innergetic m.t.
7 Björn Leukemans Drapeau de la Belgique Belgique Davitamon-Lotto m.t.
8 David Etxebarria Drapeau de l'Espagne Espagne Liberty Seguros-Würth m.t.
9 Jérôme Pineau Drapeau de la France France Bouygues Telecom m.t.
10 Óscar Freire Drapeau de l'Espagne Espagne Rabobank m.t.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En décembre 2015, Michael Boogerd qui a reconnu s'être dopé, perd le bénéfice de tous ses résultats acquis entre 2005 et 2007 (« Michael Boogerd est suspendu deux ans et perd les victoires acquises entre 2005 et 2007 », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 9 janvier 2016))

Liens externes[modifier | modifier le code]