Metro (entreprise québécoise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Metro.
Metro
logo de Metro (entreprise québécoise)
Logo de Metro

Création 1947
Fondateurs Rolland JeanneauVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Compagnie
Action TSX : MRU
Slogan Mon épicier
Siège social Montréal, Drapeau : Québec Québec
Drapeau du Canada Canada
Drapeau du Canada Canada
Direction Eric La Flèche[1]
Activité Alimentation
Produits Irresistibles
Selection
Filiales Food Basics (en)
Effectif 65 000
Site web www.metro.ca

Chiffre d’affaires en augmentation 11,402 milliards CAD (2013)

Metro inc. est une entreprise québécoise de distribution alimentaire et pharmaceutique au Canada.

En 2015, son chiffre d'affaires était de 12,2 milliards de dollars canadiens et elle employait 65 000 employés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

L'entreprise a été fondée le 22 décembre 1947 à Verdun, à Montréal, par Rolland Jeanneau[2],[3]. Plusieurs épiceries indépendantes se sont regroupées pour former Magasins Lasalle Stores. En 1952, l'entreprise prend le nom de Grocetaria[4]. Il y avait à cette époque 43 épiciers membres. En 1955, il y a 50 épiciers franchisés totalisant un chiffre d'affaires de deux millions de dollars.

À l'époque, le maire Jean Drapeau projetait de construire le métro de Montréal et popularise le mot, l'entreprise a choisi de s'appeler Métro pour suivre la vogue. D'autres épiciers se joignent en 1957, année où Métro compte 73 membres et dix millions de dollars de revenus. Le baby boom et la Révolution tranquille amènent des changements dans la structure de l'entreprise. Le capital autorisé est multiplié par seize, passant à 640 000 de dollars, et Métro approvisionne plusieurs épiciers en dehors du groupe.

Fusions[modifier | modifier le code]

Métro achète un nouvel entrepôt près de la rue Notre-Dame en 1964, qui vend 40 millions de dollars par année. Comme les épiciers Lasalle tiennent à garder leur nom, le groupe est alors rebaptisé Métro-Lasalle. Il lance des campagnes de publicité et s'établit en dehors de l'île de Montréal, notamment en distribuant des timbres. La chanteuse Monique Gaube anime les annonces de Métro à la télévision. En 1967, Métro-Lasalle se joint aux épiceries Richelieu pour la distribution de viande et crée l'entreprise Bœuf Mérite ltée en 1968.

Logo commercial utilisé jusqu'en 2008

Métro-Lasalle devient Métro en 1972. Une autre entente est signée avec les épiceries Richelieu pour créer Jardin Mérite. En raison de ce succès, Métro fusionne avec Richelieu en 1975 et devient le groupe Métro-Richelieu en 1976, l'une des plus grandes entreprises québécoises dans le secteur alimentaire.

Passages difficiles (1980-1999)[modifier | modifier le code]

Pendant les années 1980, l'entreprise vit des difficultés face à l'empire Provigo et la crise économique. Des problèmes d'entreposage sont résolus lorsqu'un gigantesque site est trouvé à Rivière-des-Prairies. Une réforme des centres de distribution ruraux est également effectuée. Métro fusionne en 1982 avec Épiciers Unis et prend le nom de Épiciers-Unis - Metro-Richelieu Inc. Pendant le reste de la décennie, Métro surmonte ces difficultés, gagne les Mercuriades de 1984, et lance de nouvelles publicités avec Danielle Proulx et Guy Richer.

En 1986, Le Groupe des Épiciers-Unis - Métro-Richelieu adopte le nom de Métro-Richelieu Inc et inscrit ses actions à la Bourse de Montréal. S'étant lancée dans le secteur de la pharmacie, son chiffre d'affaires atteint presque deux milliards de dollars par année. Achat de McMahon Distributeur pharmaceutique inc. 

En 1987 : Metro-Richelieu inc. procède à l'achat de la Ferme Carnaval inc., une entreprise propriétaire de 14 magasins d'alimentation Super Carnaval. Avec cette acquisition, Épiciers Unis - Metro-Richelieu inc. effectue une percée importante dans le segment des marchés alimentaires d'escompte[5]

La crise économique du début des années 1990 touche durement Metro. Un plan de consolidation est établi, un nouveau logo est adopté et de nouveaux dirigeants sont engagés, Paul Gobeil et Pierre Lessard. Le plan de marketing est ensuite révisé et plusieurs épiceries Steinberg's sont achetées (les baux et les droits de 48 marchés).

Entrée à la Bourse de Toronto en 1993, l'entreprise connaît par la suite un boum économique et adopte un plan de gestion plus moderne. Son chiffre d'affaires est rendu de 3,7 milliards de dollars en 1998. On lance plusieurs produits de marque, dont Sélection Mérite.

En 1999, Metro acquiert la bannière Loeb, qui compte deux entrepôts à Ottawa et 41 supermarchés localisés dans l'est et le nord-est de l'Ontario[5].

Années 2000[modifier | modifier le code]

L'ère est à l'informatisation et, en 2002, l'entreprise fait un bénéfice net de 143 millions de dollars. En 2003 et 2004, l'entreprise achète les magasins Gagnon, Loeb et prend le nom de Metro. La stabilité relative de l'industrie alimentaire a jusqu'à présent permis à l'entreprise de maintenir le cap des profits.

En 2005, Metro a acheté la division canadienne de la compagnie A&P pour C$1.7 milliard. Ensuite, le , Metro a annoncé sa décision de regrouper les cinq bannières (Dominion, A&P, Loeb, The Barn Markets and Ultra Food & Drug) de la compagnie A&P sous la bannière Metro, ce qui en fera le réseau de supermarchés le plus important en Ontario avec 159 magasins, qui incluais 119 magasins sous la bannière Food Basics. C'est un investissement de 200 millions de dollars sur une période de 15 mois.

En 2011, Metro prend le contrôle des supermarchés Adonis en rachetant 55% des parts de l'entreprise[6]. En 2017, Metro devient l'unique propriétaire d'Adonis[7].

En 2014, Metro acquiert les boulangeries Première Moisson en rachetant 75% des parts de la compagnie[8], La famille fondatrice Colpron-Fiset conservera 25% du capital.

METRO annonce le 1er août 2017 un partenariat avec MissFresh, jeune entreprise montréalaise spécialisée dans la livraison de repas prêts-à-cuisiner. Les trois cofondateurs de MissFresh conserveront 30 % du capital[5].

En octobre 2017, Metro annonce l'acquisition du groupe Jean Coutu pour 4,5 milliards de dollars[9].

Marques[modifier | modifier le code]

Irresistible est une marque distributeur des magasins Métro. La marque canadienne regroupe plusieurs produits maison qui sont vendus dans les commerces des bannières Metro, dont également les produits « Selection » pour les produits dits génériques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Personnel de rédaction, « Le salaire du PDG de Métro monte en flèche », Argent,‎ (lire en ligne)
  2. lepantheon.ca
  3. toponymie.gouv.qc.ca
  4. Groceteria signifie «épicerie où les clients se servent eux-mêmes». Voir: memoireduquebec.com
  5. a, b et c « Historique  | Metro », sur corpo.metro.ca (consulté le 3 octobre 2017)
  6. Martin Vallières, « Rachat d'Adonis: Metro vise le marché ethnique », La Presse,‎ (lire en ligne)
  7. Martin Jolicoeur, « Metro prendra le plein contrôle d'Adonis et de Produits Phoenicia », Les Affaires,‎ (lire en ligne)
  8. Mélanie Marquis, « Metro achète Première Moisson », La Presse canadienne,‎ (lire en ligne)
  9. Julien Arsenault, « Métro achète Jean Coutu »

Enseignes[1][modifier | modifier le code]

Alimentaire[modifier | modifier le code]

  • Métro 334 magasins, dont 113 Metro Plus au Québec, la bannière Metro est un chef de file dans le segment des supermarchés au Québec (201) et en Ontario (133).
  • Super C (97 magasins d'escompte au Québec)
  • Marché Adonis
  • Marché Richelieu (60 magasins au Québec)
  • 5 Saisons (épicierie fine situés à Outremont et Westmount - Montréal)
  • Food Basics (128 en Ontario)
  • Marché AMI - région de Québec depuis 1962. 209 commerces.
  • Marché Extra (82 petits marchés)
  • Dépanneurs Service, Servi-express et GEM (420 au Québec)
  • Première Moisson

Pharmacie[modifier | modifier le code]

  • Brunet : 186 établissements pharmaceutiques sous les bannières Brunet, Brunet Plus, Brunet Clinique et Clini Plus. Brunet, c’est aussi plus de 162 pharmaciens propriétaires affiliés et 3 000 employés 
  • Drug Basics Pharmacy (30 pharmacies)
  • Pharmacy est présente dans 43 magasins d’alimentation Métro.
  • Jean Coutu
  • McMahon Distributeur pharmaceutique inc.
  • Metro Ontario Pharmacies Limited

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  1. « Activités alimentaires  | Metro », sur corpo.metro.ca (consulté le 3 octobre 2017)