Goldcorp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Goldcorp
logo de Goldcorp

Création 1954
Fondateurs Rob McEwen (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actions
Action Retirée de cotation bourse en 2019 après la fusion avec Newmont
Siège social Vancouver
Drapeau du Canada Canada
Activité Minière
Produits Or
Site web www.goldcorp.com

Goldcorp est une entreprise canadienne. Son siège social est basé à Vancouver, au Canada et, en 2010, elle emploie 11 500 personnes à travers le monde. Elle est responsable de l'exploitation de mines au Canada, aux États-Unis et au Mexique. Elle gère le projet canadien Eleonore à Opinaca, un gisement de classe mondiale, près de la baie James, au Canada.

Goldcorp était coté en bourse NYSE avec le code GG et en bourse TSX avec le code G.

Historique[modifier | modifier le code]

Vers le milieu des années 2000, Goldcorp détenait des dizaines de milliers d'acres de propriété, mais ses géologues étaient incapables de trouver des sites aurifères commercialement exploitables. La société était menacée de devoir cesser ses activités. Son CEO Rob McEwen prit la décision de mettre en ligne l'ensemble de données relatives aux terrains de Goldcorp, information qu'aucune société n'avait jamais publiée pour ne pas donner d'avantages à ses compétiteurs. La société offrit 500 000 US$ à quiconque pourrait trouver un site aurifère important. La société reçut des centaines de propositions de personnes œuvrant dans différents domaines, découvrant ainsi de nouvelles techniques de prospection. Parmi les propositions, 110 se situaient autour de Red Lake dans l'ouest de l'Ontario, où Goldcorp mit en chantier une mine. En 2011, la société est un géant minier[1].

Goldcorp serait liée à des actes de violences au Guatemala. La Cour interaméricaine des droits de l'homme lui impose de suspendre ses activités[2].

En , Goldcorp offre 2,6 milliards de dollars canadien pour le rachat de Osisko Mining, une entreprise québécoise[3].

En , Newmont Mining annonce l'acquisition de Goldcorp pour 10 milliards de dollars, créant une nouvelle entité prenant le nom de Newmont Goldcorp, et qui deviendrait le premier producteur mondial d'or devant Barrick Gold, ce dernier ayant lancé en une acquisition d’envergure[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Don Tapscott et Anthony D. Williams, « Innovation in the Age of Mass Collaboration : The co-authors of the recent bestseller Wikinomics explain how businesses across the board can spur innovation by going Wiki », BloombergBusinessWeek,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. https://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2011-10-28-Guatemala-le-pays-ou-la-droite-est
  3. Goldcorp offers C$2.6 billion to acquire Osisko Mining, Reuters, 13 janvier 2014
  4. John Benny, « Newmont to become largest gold producer with $10 billion Goldcorp buy », sur Reuters,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]