Shopify

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Shopify
logo de Shopify

Création 2006
Fondateurs Tobias Lütke, Daniel Weinand, et Scott Lake
Forme juridique Corporation (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action Bourse de Toronto (SHOP) et New York Stock Exchange (SHOP)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Ottawa
Drapeau du Canada Canada
Direction Tobias Lütke (Chairman & Chief Executive Officer)
Activité Commerce électronique
Produits Boutiques en ligne
Effectif 4 000 environ en 2018
Site web shopify.com

Capitalisation 28 753 M$ en octobre 2019
Chiffre d'affaires 1 073 M$ en 2018[1]
Résultat net -64,6 M€ en 2018 (perte)

Shopify est une plate-forme de commerce électronique en mode SaaS, basée sur un modèle propriétaire[2], qui permet aux individus et aux entreprises de créer et d'animer leur propre magasin en ligne, lesquels sont hébergés contre une redevance mensuelle[3],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Tobias Lütke, Daniel Weinand et Scott Lake créent en 2004 un magasin en ligne, Snowdevil, spécialisé dans les planches de neige. Lütke ne trouvant pas de logiciel de construction de site transactionnel pour bâtir le sien décide d'en écrire un. En deux mois, Snowdevil est opérationnel avec une boutique personnalisée fondée sur le framework open source Ruby on Rails.

En 2006, les fondateurs élargissent leur modèle pour aider d'autres personnes à vendre en ligne. Lütke crée un modèle dans lequel les futurs vendeurs n'ont qu'à insérer les photos et les descriptions de leurs produits pour avoir un magasin en ligne. Lütke décrit ainsi son produit : « ce qui prenait des mois en 2004 peut maintenant être fait en environ 20 minutes ».

Après son lancement, Shopify utilise les blogs et le bouche-à-oreille pour se faire connaître et aussi une série de concours Construire-une-entreprise pour attirer des clients, avec l'aide d'entrepreneurs, de blogueurs et de mentors populaires, tels Tim Ferriss, Gary Vaynerchuk et Mark Cuban[5]. Shopify en est aujourd'hui à sa 7e édition du concours[6].

Le nombre d'employés de la compagnie passe de 40 en 2010 à 140 en 2012 et à 300 en . La compagnie prétend être profitable depuis 2008[7].

Le , Shopify a acquis MNDCreative afin d'étendre ses capacités dans le domaine des appareils mobiles[8],[9].

Le , Shopify annonce l'obtention de 7 millions de dollars en financement de série A[10],[11],[12]. La compagnie voulait utiliser cet argent pour accélérer le développement de ses produits, son expansion internationale, le déploiement de son infrastructure et l'acquisition d'outils de développement[11].

Le , Shopify annonce l'obtention de 15 millions de dollars en financement de série B[13],[14]. La compagnie veut utiliser cet argent pour recruter du personnel, faire des acquisitions et attirer des développeurs d'applications pour créer des plug-ins pour le Shopify App Store[15],[16].

Le , Shopify a acquis Select Start Studios Inc. (S3), ce qui a augmenté de 20 son nombre d'ingénieurs et de concepteurs pour appareils mobiles[17].

Le , Shopify a acquis Jet Cooper, un studio de design de 25 personnes basé à Toronto.

En , selon The Globe and Mail, Shopify leve 100 millions de dollars de financement de série C auprès de OMERS Ventures et Insight Venture Partners[18].

En 2013, l'entreprise compte 80 000 clients, traite des ventes de 1,6 milliard de dollars, réalise des revenus de 50 millions de dollars et est évaluée à 1 milliard de dollars[19].

En 2015, l'entreprise compte plus de 243 000 clients dans le monde (dont 1000 clients Shopify Plus) et réalise un chiffre d'affaires de 205 millions de dollars pour un volume de vente (GMV)[Quoi ?] de 7,7 milliards de dollars.[réf. nécessaire]

En 2019, Shopify compte 800 000 clients, traite des ventes pour un total de 100 milliards de dollars et possède une équipe de plus de 4 000 employés[20].

En , Shopify annonce fermer les boutiques officielles de Donald Trump[21]

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Liste de principaux actionnaires au [22].

Nom %
Fidelity Management & Research 9.62%
Baillie Gifford 6,40%
WCM Investment Management 5,51%
Deer Management 3,54%
T. Rowe Price Associates 3,50%
Morgan Stanley Investment Management 3,22%
Fidelity (Canada) Asset Management 3,02%
The Vanguard Group 2,62%
Insight Venture Management 2,44%
FirstMark Capital 1,97%

Références[modifier | modifier le code]

  1. zonebourse - consulté le 13 octobre 2019
  2. Joe Warnimont, « Shopify vs Magento Open Source (2019): Quel est le meilleur absolu? », sur Ecommerce Platforms, (consulté le 15 juin 2020)
  3. (en) Bradbury, Danny, « Hands-off business a reality », The Financial Post, (consulté le 26 octobre 2017)
  4. (en) Heinemeier Hansson, David, « Shopify is Open for Business », Ruby on Rails, (consulté le 26 octobre 2017)
  5. (en) Drew Hendricks, « Shopify Wants To Give You $50,000 To Build A Business », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2018)
  6. (en) « Build a Business VII by Shopify », sur Shopify (consulté le 18 octobre 2018)
  7. (en) Matt Linderman, « Q&A with Tobias Lütke of Shopify », Signal vs Noise, (consulté le 26 octobre 2017)
  8. Rao, Leena. E-Commerce Platform Shopify Buys Up StoreSync To Shore Up Mobile Strategy TechCrunch. January 9, 2010
  9. Kanji, Karim. Shopify acquires the developers of StoreSync “Techvibes”. January 10, 2010
  10. Shopify Announces $7 Million Series A Funding from Bessemer, FirstMark, and Felicis “Businesswire”. December 13, 2010.
  11. a et b Lewis, Rob. Ottawa's Shopify raises $7 Million Series A Funding from Bessemer, FirstMark, and Felicis Techvibes. December 13, 2010.
  12. McLeod, Mark. Shopify Gets Fundified! StartupCFO. December 12, 2010.
  13. [1]
  14. Tricia Duryee, « Shopify Picks Up $15 Million as It Faces New Competition From eBay », All Things D (consulté le 18 octobre 2011)
  15. [2]
  16. Ryan Kim, « Shopify raises $15M to expand online shopping platform », GigaOm (consulté le 18 octobre 2011)
  17. [3]
  18. Un article intitulé Shopify : la première startup tech canadienne à atteindre le milliard de dollars de valorisation depuis la bulle techno sur le blogue de Vincent Abry
  19. (en) Darrell Etherington, « Shopify Raises $100M To Drop The ‘E’ And Become The Commerce Company That Spans On- And Offline », Techcrunch, (consulté le 26 octobre 2017)
  20. « Meilleure solution e-commerce - boutique en ligne », sur Shopify (consulté le 8 juillet 2019)
  21. Joana Pimenta, Shopify ferme les boutiques officielles de Donald Trump, siecledigital.fr, 9 janvier 2021
  22. Zone Bourse, « Shopify : Actionnaires », sur www.zonebourse.com (consulté le 13 octobre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]