Mersch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mersch (homonymie).

Mersch
(lb) Miersch
(de) Mersch
Mersch
Le château.
Blason de Mersch
Blason
Drapeau de Mersch
Logo
Administration
Pays Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Circonscription Centre
Canton Mersch (chef-lieu)
Bourgmestre
(Buergermeeschter)
Mandat
Michel Malherbe (DP)
2017-2023
Codes postaux (Liste détaillée)
Code UAL 2 0409
Indicatif téléphonique (+352)
Démographie
Population 9 643 hab.[1] ()
Densité 194 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 45′ nord, 6° 06′ est
Altitude Min. 208 m
Max. 428 m
Superficie 49,74 km2 [2]
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Luxembourg

Voir sur la carte administrative du Luxembourg
City locator 13.svg
Mersch

Géolocalisation sur la carte : Canton de Mersch

Voir la carte administrative du Canton de Mersch
City locator 13.svg
Mersch

Géolocalisation sur la carte : Canton de Mersch

Voir la carte topographique du Canton de Mersch
City locator 13.svg
Mersch
Liens
Site web www.mersch.lu

Mersch (en luxembourgeois : Miersch Écouter) est une localité luxembourgeoise et le chef-lieu de la commune et du canton portant le même nom.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Située dans la vallée de l'Alzette (un affluent de la Sûre), la localité se trouve au confluent des rivières Mamer et Eisch avec la « rivière nationale ».

Le centre géographique du Luxembourg se situe sur le territoire de la commune[3].

Sections de la commune[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Mersch est nommé Marisch en 853[4]. Ce nom proviendrait selon une source de Marcius + acum (c'est-à-dire le domaine de Marcius).[réf. nécessaire] Selon une autre source plus en accord avec sa situation topographique en plaine, le nom de cette agglomération serait dérivé du terme latin marisca, qui désigne un marécage.[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Invasion du Luxembourg en 1940.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le 10 mai 1940, jour du déclenchement de l'invasion du Luxembourg, Mersch est prise par les Allemands de l'Infanterie-Regiment Grossdeutschland[5] qui a pour objectif de traverser la Meuse à Sedan.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des bourgmestres[modifier | modifier le code]

Titulaires de la fonction de bourgmestre de MerschVoir et modifier les données sur Wikidata
IdentitéPériodeDuréeÉtiquette
DébutFin
Emmanuel Servais
( - )
Michel Clement (d)
( - )
8 ans
Gustave Wilhelmy (d)
(mort en )
30 ans
Marcel Erpelding (d)
( - )
11 ans PD
Marcel Erpelding (d)
( - )
3 ans PD
Albert Henkel (d)5 ans PD
Michel Malherbe (d)[6]
(né en )
En cours3 ans, 7 mois et 19 jours PD

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans le pays depuis 1821. Les recensements décennaux de la population permettent de caler les chiffres sur la composition de la population par sexe, âge, nationalité et commune de résidence. Entre deux recensements, la population au 1er janvier de l’année est évaluée en ajoutant à la population au 1er janvier de l’année les soldes naturel (naissances décès) et migratoire (arrivées départs) de l'année. La même méthode est appliquée pour la répartition par âge au 1er janvier et les effectifs totaux par nationalité. Au , le Grand-Duché de Luxembourg dénombre 102 communes.

Au , la commune comptait 9 643 habitants.

           Évolution démographique de Mersch. [ modifier ]
1821 1851 1871 1880 1890 1900 1910 1922 1930
2 2233 2863 3603 1312 9012 9892 9513 0603 263
1935 1947 1960 1970 1978 1979 1981 1983 1984
3 3503 3673 4804 0044 6754 7584 8174 9004 960
1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993
5 0305 1105 1805 3695 5865 7525 9706 1116 198
1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
6 4006 5636 6546 7726 7906 7956 8417 0127 060
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
7 1787 2687 2777 3767 3957 4787 5137 6557 973
2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 -
8 2168 4678 6398 8419 0469 1959 4409 643-
Jusqu'en 1970 et pour les années 1981, 1991, 2001 et 2011 : date du recensement général de la population ; pour les autres années : situation au 1er janvier.
(Sources : STATEC depuis 1821 et CTIE à partir de 2017[1].)


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L’église Saint-Michel.
  • Le château : Le premier seigneur de Mersch, Theodoric, érige un premier château fort en 1232. Il est pris d’assaut par les troupes bourguignonnes et incendié. En 1574, Paul Von der Veltz transforme la bâtisse médiévale en un château confortable : le donjon est en particulier muni de grandes fenêtres. En 1603, durant les désordres causés par le conflit entre le roi d’Espagne (qui était également duc de Luxembourg) et les Pays-Bas espagnols, le château est à nouveau incendié. À la fin du XVIIe siècle, le comte Jean Frédéric d’Autel fait reconstruire le château dans son état actuel. En 1930, le propriétaire, M. Uhres, entreprend une restauration et en 1938, une auberge de jeunesse est installée dans une bâtisse nouvelle, adjacente au château. La commune devient propriétaire du château en 1957. En 1988, elle y installe son administration ;
  • L’église Saint-Michel : L'église fut construite au milieu du XIXe siècle dans le style néoclassique. Les fresques du chœur datent de 1936 ;
  • Le menhir de Reckingen.

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Mersch Blason Fascé d'or et d'azur, la fasce du chef chargée à dextre d'une molette de sable, à la bordure de gueules.
Détails
Armoiries de la commune luxembourgeoise de Mersch.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 2 avril 2019).
  2. « Superficie par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 5 mai 2018).
  3. www.ont.lu.pdf Page 9 [PDF]
  4. Teissier, Recherches sur l'étymologie des noms de lieu et autres, dans la sous-préfecture de Thionville, 1824.
  5. Jean-Yves Mary, Le corridor des Panzers, tome I, p.71, Heimdal
  6. « Assermentation d’un bourgmestre et d’un échevin » (consulté le 18 juin 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :