Pétange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pétange
(lb) Péiteng
(de) Petingen
Pétange
La maison communale
Blason de Pétange
Blason
Drapeau de Pétange
Logo
Administration
Pays Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Circonscription Sud
Canton Esch-sur-Alzette
Bourgmestre
(Buergermeeschter)
Pierre Mellina (CSV)
Code UAL 2 0209
Indicatif téléphonique (+352)
Démographie
Gentilé Pétangeois(e)
Population 18 688 hab.[1] ()
Densité 1 566 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 33′ 23″ nord, 5° 52′ 37″ est
Altitude Min. 260 m
Max. 397 m
Superficie 11,93 km2 [2]

Géolocalisation sur la carte : Luxembourg

Voir sur la carte administrative du Luxembourg
City locator 14.svg
Pétange

Géolocalisation sur la carte : Canton d'Esch-sur-Alzette

Voir la carte administrative du Canton d'Esch-sur-Alzette
City locator 14.svg
Pétange

Géolocalisation sur la carte : Canton d'Esch-sur-Alzette

Voir la carte topographique du Canton d'Esch-sur-Alzette
City locator 14.svg
Pétange
Liens
Site web Site officiel

Pétange (en luxembourgeois : Péiteng Écouter et en allemand : Petingen) est une localité luxembourgeoise et le chef-lieu de la commune portant le même nom située dans le canton d'Esch-sur-Alzette.

Pour ce qui est du nombre d'habitants, elle est la cinquième commune du pays et la plus peuplée des communes n'ayant pas le statut de ville.

Pétange a pour particularité de jouxter, à l'ouest de son territoire, le tripoint Belgique-France-Luxembourg situé à la jonction des frontières de ces trois pays. Elle fait d'ailleurs partie d'une agglomération transfrontalière : l'agglomération transfrontalière du pôle européen de développement.

Son histoire et sa croissance sont fortement liées à l'industrie sidérurgique.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Pétange
Aubange (B) Käerjeng
Mont-Saint-Martin (F)
Longlaville (F)
Pétange
Saulnes (F) Differdange

Le territoire de la commune de Pétange est limitrophe de la France dans le bassin de Longwy (département de Meurthe-et-Moselle) et de la Belgique à Athus (commune d’Aubange en province de Luxembourg). Le tripoint Belgique-France-Luxembourg se trouve donc dans la commune.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Pétange fait partie de la région des Terres Rouges. Elle jouxte également les cuestas de Lorraine.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La localité est traversée par la Chiers, un affluent de la Meuse.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

Transport routier[modifier | modifier le code]

Pétange est le point de départ de l'autoroute A13, appelée aussi collectrice sud. Cette dernière est reliée via la RN 31 ou Avenue de l'Europe :

La commune est également traversée par la RN 5, appelée aussi ancienne route de Luxembourg, qui relie Luxembourg-Ville au tripoint Belgique-France-Luxembourg.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Voici les sections de la commune :

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune a connu son essor démographique avec l'apparition de la sidérurgie luxembourgeoise. Pétange est d'ailleurs l'une des rares communes des environs a encore disposer sur son territoire d'usine de ce type (Arcelor Mittal de Rodange), malgré la crise de la sidérurgie dans le bassin lorrain. Afin de satisfaire les besoins de telles entreprises, la ville connu un essor considérable à partir du XIXe siècle avec notamment l'implantation d'infrastructures d'importance, comme la gare ferroviaire vers 1873 sur la ligne Esch-sur-Alzette-Pétange ainsi que des ateliers connexes. Ces ateliers faisaient également office d'école pour l'instruction des futurs employés en mécanique sur ce réseau ferré.

L'ouverture en 1880 de la ligne Pétange-Ettelbruck (ligne de l'Attert) et de la ligne Pétange-Luxembourg en 1900 a encore accentué ce développement.

Le 9 septembre 1944, Pétange fut la première commune luxembourgeoise libérée[3]. C'est sur la commune, que fut également tué le premier soldat américain au Luxembourg[3], le lieutnant Hyman Josefon, lors de la remontée des troupes de la 1re armée américaine de la rue d'Athus[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des bourgmestres[modifier | modifier le code]

Le bourgmestre de Pétange est Pierre Mellina depuis le 2 septembre 2004.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Pétange est jumelée avec :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Cinquième commune du pays, Pétange compte environ 16 000 habitants. La population compte 44,66 % de non-Luxembourgeois, dont une forte majorité de portugais.[Quand ?]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1821. Les recensements décennaux de la population permettent de caler les chiffres sur la composition de la population par sexe, âge, nationalité et commune de résidence. Entre deux recensements, la population au 1er janvier de l’année x est évaluée en ajoutant à la population au 1er janvier de l’année x-1 les soldes naturel (naissances-décès) et migratoire (arrivées-départs) de l'année. La même méthode est appliquée pour la répartition par âge au 1er janvier et les effectifs totaux par nationalité. Au , le Grand-Duché de Luxembourg dénombre 102 communes.

En , la commune comptait 18 674 habitants.

Évolution démographique de Pétange depuis 1821.
1821 1851 1871 1880 1890 1900 1910 1922 1930 1935
7771 0711 2902 6193 0994 4065 9647 01611 00810 525
1947 1960 1970 1978 1979 1981 1983 1984 1985 1986
10 45611 62311 84412 26812 16712 12711 90011 81011 66011 590
1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996
11 59011 67911 81411 90912 35212 45712 58612 89313 06613 180
1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006
13 24813 33913 47913 65413 74913 98614 10314 38714 66914 800
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
14 95215 15115 39815 58216 08516 43816 76217 26517 58217 973
2017 2018 - - - - - - - -
18 23818 674--------
Jusqu'en 1970 et pour les années 1981, 1991, 2001 et 2011 : date du recensement général de la population ; pour les autres années : situation au 1er janvier.
(Sources : STATEC depuis 1821 et CTIE à partir de 2017[1].)

Économie[modifier | modifier le code]

Pétange fait partie du Pôle Européen de Développement (PED).

La commune tire principalement sa richesse de l'industrie sidérurgique, notamment de la grosse usine Arcelor Mittal de Rodange.

Pétange est également l'une des communes du Pôle Européen de Développement: un espace industriel transfrontalier créé pour parer à la crise de la sidérurgie dans le bassin lorrain.

La tradition de la compagnie aérienne luxembourgeoise Cargolux, veut que chacun de leurs appareils portent le nom d'une ville du pays. Pétange donna le sien au 15e Boeing 747-400F de la flotte. L'appareil fut reçu en août 2007 et fut immatriculé « LX-WCV », avec le nom de « City of Pétange »[5].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Catégories connexes : Naissance à Pétange et Décès à Pétange.

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Pétange Blason Coupé, en chef d’azur à deux bars adossés d’or, cantonnés de quatre croisettes recroisettées au pied fiché du même ; en pointe de gueules au lion d’or ; à la fasce bretessée d’argent brochant sur la partition.
Détails
Armoiries de la commune luxembourgeoise de Pétange (depuis le )

La partie supérieure du blason provient des armoiries de Longwy, Pétange ayant été jusqu’en 1793 sous la souveraineté des seigneurs de Longwy.

La partie moyenne représente les rails de chemin de fer qui a donné son essor à Pétange.

La partie basse représente une partie des armoiries (le lion) de la famille de Nassau en l’honneur du prince Henri qui favorisa le développement du chemin de fer au Luxembourg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]