Esch-sur-Sûre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Esch (homonymie).

Esch-sur-Sûre
(lb) Esch-Sauer
(de) Esch-Sauer
Esch-sur-Sûre
Le château d'Esch-sur-Sûre.
Blason de Esch-sur-Sûre
Héraldique
Drapeau de Esch-sur-Sûre
Logo
Administration
Pays Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Circonscription Nord
Canton Wiltz
Bourgmestre
(Buergermeeschter)
Marco Schank (CSV)
Code UAL 2 0802
Indicatif téléphonique (+352)
Démographie
Gentilé Eschois(e)
Population 2 641 hab.[1] ()
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 54′ 40″ nord, 5° 56′ 05″ est
Altitude Min. 267 m
Max. 495 m
Superficie 51,26 km2 [2]

Géolocalisation sur la carte : Luxembourg

Voir sur la carte administrative du Luxembourg
City locator 14.svg
Esch-sur-Sûre

Géolocalisation sur la carte : Canton de Wiltz

Voir la carte administrative du Canton de Wiltz
City locator 14.svg
Esch-sur-Sûre

Géolocalisation sur la carte : Canton de Wiltz

Voir la carte topographique du Canton de Wiltz
City locator 14.svg
Esch-sur-Sûre
Liens
Site web esch-sur-sure.lu

Esch-sur-Sûre (en luxembourgeois : Esch-Sauer ou Esch am Lach et en allemand : Esch-Sauer), est une commune luxembourgeoise située dans le canton de Wiltz, ainsi qu’une localité en faisant partie.

La localité est essentiellement connue pour sa vieille cité médiévale s'articulant autour du château, sis sur un éperon rocheux dans un méandre de la Sûre. Un lac artificiel se situe à proximité.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Esch-sur-Sûre
Lac de la Haute-Sûre Lac de la Haute-Sûre
Goesdorf
Goesdorf
Boulaide Esch-sur-Sûre Bourscheid
Rambrouch
Wahl
Wahl
Grosbous
Feulen
Mertzig

Villages de la commune[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Asko (927), Asch (1123), Asca (1124), Hesch (1135), Ascha (1138), Ais (1140), Aisse (1214)[3]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1285, le seigneur d'Esch, Joffroi, est l'un des héros mis à l'honneur (avec son neveu, Conon d'Ouren et sa nièce, Perrine d'Esch qui joue de la vièle) dans le Tournoi de Chauvency par le trouvère Jacques Bretel.

Fusion de communes[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 2012, la commune d’Esch-sur-Sûre, comprenant les sections d’Esch-sur-Sûre et Heiderscheidergrund, fusionne avec les communes de Heiderscheid et Neunhausen[4],[5]. La section d’Esch-sur-Sûre perd son statut de chef-lieu de commune au profit d’Eschdorf.

Associations communales[modifier | modifier le code]

Esch-sur-Sûre est membre de :

  • DEA : syndicat pour la conduite d'eau des Ardennes
  • SIDEC : syndicat intercommunal pour la gestion des déchets en provenance des ménages et des déchets assimilables des communes de la région de Diekirch, Ettelbruck et Colmar-Berg
  • SYVICOL : syndicat intercommunal à vocation multiple des villes et communes luxembourgeoises pour la promotion et la sauvegarde d'intérêts communaux généraux
  • SYCOPAN : syndicat intercommunal du Parc Naturel de la Haute-Sûre
  • Naturpark Öewersauer : syndicat pour l'aménagement et la gestion du Parc Naturel de la Haute-Sûre
  • École Heiderscheid : syndicat de communes pour la création, l'entretien et le fonctionnement d'un centre scolaire intercommunal à Heiderscheid

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1821. Les recensements décennaux de la population permettent de caler les chiffres sur la composition de la population par sexe, âge, nationalité et commune de résidence. Entre deux recensements, la population au 1er janvier de l’année x est évaluée en ajoutant à la population au 1er janvier de l’année x-1 les soldes naturel (naissances-décès) et migratoire (arrivées-départs) de l'année. La même méthode est appliquée pour la répartition par âge au 1er janvier et les effectifs totaux par nationalité. Au , le Grand-Duché de Luxembourg dénombre 102 communes.

En , la commune comptait 2 640 habitants.

Évolution démographique de Esch-sur-Sûre depuis 1821.
1821 1851 1871 1880 1890 1900 1910 1922 1930 1935
2 3453 2653 1842 9652 6902 5292 4322 1762 0731 950
1947 1960 1970 1978 1979 1981 1983 1984 1985 1986
1 7701 5911 4391 4031 3791 3921 4001 4301 4301 420
1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996
1 4101 4361 4591 4761 3991 3971 3871 3891 4061 421
1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006
1 4351 4751 5061 5721 7141 7661 7291 7401 7671 809
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
1 8491 9372 0272 0962 2012 2982 4182 4352 4772 572
2017 - - - - - - - - -
2 640---------
Jusqu'en 1970 et pour les années 1981, 1991, 2001 et 2011 : date du recensement général de la population ; pour les autres années : situation au 1er janvier.
(Sources : STATEC depuis 1821 et CTIE à partir de 2017[1].)

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Esch-sur-Sûre Blason Écartelé aux I et IV d'argent au sanglier de sable défendu d'argent, langué de gueules, arrêté derrière le tronc d'un chêne de sinople, fruité d'or, le tout sur une terrasse de sinople; au II et III burelé d'argent et de gueules.
Détails
Armoiries de la commune luxembourgeoise d’Esch-sur-Sûre (valable à partir du 1er janvier 2012)
Alias
Alias du blason de Esch-sur-Sûre
Burelé d'argent et de gueules au sanglier rampant de sable, langué de gueules, défendu d'argent.
Armoiries de la commune luxembourgeoise de Heiderscheid (valable jusqu'au 1er janvier 2012)
Alias du blason de Esch-sur-Sûre
Burelé d'argent et de gueules au chardon de sinople fleuri de gueules brochant en pale.
Armoiries de la commune luxembourgeoise de Neunhausen (valable jusqu'au 1er janvier 2012)
Alias du blason de Esch-sur-Sûre
Burelé d'argent et de gueules de dix pièces.
Geoffroi ou Geoffroy d'Esch porte écu et vêtements burelés d'argent et de gueules lors du défilé qui précède le Tournoi de Chauvency.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 5 mai 2018).
  2. « Superficie par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 5 mai 2018).
  3. (nl) Maurits Gysseling, Toponymisch Woordenboek van België, Nederland, Luxemburg, Noord-Frankrijk en West-Duitsland (vóór 1226), Tongres, Belgisch Interuniversitair Centrum voor Neerlandistiek, (lire en ligne).
  4. Publications sur la fusion
  5. Memorial A no110 du 30 mai 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]