Schengen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schengen (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec Sengen, localité française limitrophe.

Schengen
Schengen
Monument à Schengen célébrant la signature de l’accord.
Blason de Schengen
Blason
Drapeau de Schengen
Logo
Administration
Pays Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Circonscription Est
Canton Remich
Bourgmestre Michel Gloden
Code LAU 2 1206
Indicatif téléphonique +352
Démographie
Population 4 812 hab.[1] ()
Densité 153 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 28′ 12″ nord, 6° 21′ 54″ est
Altitude Min. 141 m
Max. 302 m
Superficie 31,42 km2 [2]
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canton de Remich

Voir sur la carte administrative du Canton de Remich
City locator 14.svg
Schengen

Géolocalisation sur la carte : Luxembourg

Voir la carte administrative du Luxembourg
City locator 14.svg
Schengen

Géolocalisation sur la carte : Luxembourg

Voir la carte topographique du Luxembourg
City locator 14.svg
Schengen
Liens
Site web schengen.lu

Schengen est une commune luxembourgeoise située dans le canton de Remich. Le village de Schengen n'est pas actuellement le chef-lieu de la commune. La localité est principalement connue du fait du traité sur la suppression des contrôles aux frontières européennes qui y fut signé en 1985.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située à l’extrême sud-est du Luxembourg, à proximité du tripoint Allemagne-France-Luxembourg.

C’est une commune viticole, qui fait partie du vignoble mosellan.

Sections de la commune[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Moselle à Schengen. À l’arrière-plan, le barrage Schengen-Apach.

La commune est arrosée par la Moselle.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Du Moyen Âge au XXe siècle[modifier | modifier le code]

Schengen est une ancienne seigneurie notable[3].

Les accords de Schengen[modifier | modifier le code]

La commune est devenue célèbre le 14 juin 1985, lorsqu'y fut signé le traité sur la suppression des contrôles aux frontières européennes créant ce qui est couramment appelé « espace Schengen ». La signature eut lieu sur un bateau, le Princesse Marie-Astrid ancré sur la Moselle.

Le village de Schengen (425 habitants en 2004) devint alors chef-lieu de la commune (3 septembre 2006[4]), remplaçant le village de Remerschen.

Un lycée international situé dans la ville allemande limitrophe de Perl, porte son nom.

La fusion de communes de 2012[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 2012, la commune de Schengen (sections de Remerschen, Schengen et Wintrange), fusionne avec les communes de Burmerange et Wellenstein[5]. Le village de Schengen perd alors son statut de chef-lieu qui revient à Remerschen.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des bourgmestres[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune est jumelée avec :

Économie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la zone d'appellation du Crémant de Luxembourg.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le musée européen Schengen[modifier | modifier le code]

Le musée européen dans le "Centre Européen" a été inauguré le 13 juin 2010, soit 25 ans après la signature des accords de Schengen. Sur 200 mètres carrés, l'exposition permanente consacrée à l'histoire et à la signification des accords de Schengen essaie de montrer au visiteur que la suppression des contrôles des personnes aux frontières intérieures a été le début de la mise en œuvre d'une des 4 libertés fondamentales qui avaient été fixées par les traités de Rome de 1957.

Des photos historiques, des films et des documents sonores, ainsi que des interviews de personnages qui ont participé aux événements de 1985 et qui évoquent leurs motivations, documentent la signature des accords de 1985, qui sont exposés.

La pièce centrale du Musée européen Schengen est une animation interactive de cartes. On y apprend des informations parfois frappantes sur l'histoire des frontières des différents États de l'espace Schengen et des autres États membres de l'UE, qui n'ont pas encore adhéré à l'espace Schengen. Cette animation explique au visiteur comment les frontières se sont depuis 1815 déplacées sur le continent européen et avec les frontières, les rapports de force politiques et économiques. La différence entre espace Schengen et UE sera également mise en évidence.

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Population par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 5 mai 2018).
  2. « Superficie par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 5 mai 2018).
  3. Evêque de La Basse Moûturie, Itinéraire du Luxembourg germanique ou Voyage historique et pittoresque, 1844.
  4. « Mémorial A – no 150 du 30 août 2006 », sur legilux.public.lu
  5. Memorial A no110 du 30 mai 2011
  6. « Jumelage Schengen-Ischgl », sur le site communal

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]