Équipe cycliste Mercier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mercier-BP-Hutchinson)
Aller à : navigation, rechercher
Mercier
Raymond Poulidor, Tour de France 1966 (cropped).jpg

Raymond Poulidor avec le maillot de l'équipe lors du Tour de France 1966

Informations
Statut
Équipe pro (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Discipline
Pays
Création
Disparition
Marque de cycles
Encadrement
Directeur général
Edmond Mercier (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeurs sportifs
Dénominations
-
Mercier-Hutchinson
-
Mercier-BP-Hutchinson
-
Fagor-Mercier-Hutchinson
-
Gan-Mercier-Hutchinson
-
Miko-Mercier-Hutchinson
-
Miko-Mercier-Vivagel
-
Coop-Mercier-Mavic
Coop-Hoonved

L'équipe cycliste Mercier est une ancienne équipe cycliste française sur route, active entre 1935 et 1984. Durant son existence, elle est sponsorisée par les Cycles Mercier. Avec l'équipe Peugeot, elle est l'équipe avec la plus longue présence dans le cyclisme sur le Tour de France de 1935 à 1983.

Elle ne doit pas être confondue avec les autres équipes Fagor.

Histoire de l'équipe[modifier | modifier le code]

Les Cycles Mercier sont le sponsor principal de l'équipe à partir de 1935[1] jusqu'en 1969. À partir de 1946, l'équipe porte un maillot violet, qui en 1950 devient le maillot mauve caractéristique avec le col jaune. Il reste avec l'équipe jusqu'à ce Mercier ne soit plus le sponsor principal de l'équipe en 1969.

Entre 1935 et 1953, l'équipe a comme sponsor secondaire l'entreprise Hutchinson et court sous ne nom d'équipe Mercier-Hutchinson . En 1954, l'équipe devient Mercier-BP-Hutchinson et le nom reste le même jusqu'en 1969. En 1970, pour la première fois, Mercier passe sponsor secondaire de l'équipe avec l'arrivée de Fagor.

Antonin Magne, double vainqueur du Tour de France et champion du monde 1936 termine sa carrière avec l'équipe Mercier-Hutchinson en 1941. En 1953, plus de dix après, il devient le principal directeur sportif de l'équipe et dirige l'équipe jusqu'en 1970, l'année où le nom de l'équipe changé pour devenir Fagor-Mercier. Magne s'occupe de l'équipe durant de nombreuses années avec beaucoup de succès. Le Français Louison Bobet est membre de l'équipe en 1955, lorsqu'il remporte le Tour de France. À cette période, le Tour de France est couru par équipes nationales, Mercier n'aligne donc pas d'équipe. Néanmoins deux coureurs sous contrat avec l'équipe ont remporté le Tour de France, en 1937 et 1955.

En dépit d'être dans l'équipe, Louison Bobet ne porte pas le maillot Mercier-BP-Hutchinson, mais un maillot de l'équipe Bobet-BP-Hutchinson, une sorte d'équipe filiale[2]. C'était une pratique courante à l'époque, comme on peut le voir avec d'autres cyclistes, notamment André Leducq, Antonin Magne, René Le Grevès ou Maurice Archambaud. De cette façon, Bobet est membre de l'équipe Mercier dirigée par Magne mais il roule avec sa propre marque de vélos de course.

Après que Bobet ait quitté l'équipe, Magne dirige le Français Raymond Poulidor, grand adversaire de Jacques Anquetil dans le Tour de France. Avec le maillot, Poulidor gagne de nombreuses courses, notamment Milan-San Remo et le Tour d'Espagne 1964. Après sa victoire au Tour d'Espagne, Poulidor entre dans la légende pendant le Tour de France 1964 qu'il termine deuxième à 55 secondes derrière Anquetil. Il porte le maillot violet Mercier lors de la célèbre lutte au coude à coude avec Anquetil sur la montagne du Puy-de-Dôme. Bien que Poulidor ne remporte pas le Tour de France, il était plus populaire qu'Anquetil auprès des spectateurs. Poulidor est resté avec l'équipe Mercier toute sa carrière.

Cyrille Guimard avec le maillot de l'équipe Gan-Mercier-Hutchinson lors du Tour de France 1973

Après 1969, Mercier devient le deuxième sponsor de l'équipe avec l'arrivée du fabricant espagnol Fagor. La firme reste sponsor principal de l'équipe pendant deux ans sous le nom d'équipe Fagor-Mercier Hutchinson. Gan prend la suite en 1973 et l'équipe est renommée Gan-Mercier-Hutchinson, jusqu'en 1976[3]. Pendant ce temps, Cyrille Guimard apparait comme un leader sur les courses par étapes, remportant le classement par points du Tour d'Espagne 1971. Sa plus grande performance reste son Tour de France 1972 où la deuxième place derrière Eddy Merckx (qu'il bat au sommet du Revard) lui était promise, ainsi que le maillot vert du classement par points. Malheureusement, une douleur au genou le contraint à l'abandon en fin de Tour près de Troyes, alors qu'il porte le maillot vert. Dans cette course, le coéquipier de Guimard, Poulidor, toujours présent, termine la course à la troisième place. Les blessures persistantes de Guimard l'obligent à arrêter assez tôt sa carrière, tandis que Poulidor continue à se battre avec les meilleurs, il remporte Paris-Nice en 1972 devant Eddy Merckx et en 1973 devant Joop Zoetemelk et Merckx. Poulidor termine le Tour de France 1974 au deuxième rang et son dernier Tour, en 1976 à la troisième place.

Joop Zoetemelk rejoint l'équipe en 1974 et reste avec l'équipe jusqu'en 1980, remportant Paris-Nice en 1974, 1975 et 1979 ainsi que de Tour d'Espagne 1979. Zoetemelk est le principal adversaire de Bernard Hinault durant les Tours 1978 et 1979. Il porte le maillot jaune lors des deux éditions. En 1980, Zoetemelk rejoint l'équipe TI-Raleigh puis revient chez Mercier en 1982. De 1977 à 1982, Miko (marque de crème glacée) est le sponsor principal de l'équipe qui devient Miko-Mercier-Vivagel. En 1982 et 1983, l'équipe est sponsorisée par Coop (enseigne de distribution) et court sous le nom de Coop-Mercier puis Coop-Hoonved pour sa dernière saison en 1984.

Principaux résultats[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Contrairement aux autres courses, les championnats du monde de cyclisme sont disputés par équipes nationales et non par équipes commerciales.

Classiques[modifier | modifier le code]

Courses par étapes[modifier | modifier le code]

Bilan sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mercier-Hutchinson-A.Leducq 1935 », The cycling website (consulté le 11 novembre 2007)
  2. « Louison Bobet », cyclebase.nl (consulté le 11 novembre 2007)
  3. « Gan-Mercier 1972 », de wielersite (consulté le 25 novembre 2007)
  4. Roger Lapébie (1937) et Louison Bobet (1955) ont remporté le Tour de France avec le maillot de l'équipe de France, tout en étant sous contrat avec l'équipe Mercier

Liens externes[modifier | modifier le code]