Mathieu Carrière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carrière.
image illustrant un acteur image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant un acteur allemand.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Mathieu Carrière, né le à Hanovre, est un acteur allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mathieu Carrière descend d'une famille de huguenots français chassés par la révocation de l'édit de Nantes[1] et parle couramment le français. Il a grandi à Berlin, avant de partir pour Lübeck en 1962. Ses parents sont Bern Carrière, psychiatre et psychanalyste, et Jutta Mühling, suêrtidre de radiographie et mère au foyer. Mathieu Carrière a une sœur, Mareike, (née le 26 juillet 1954 à Hanovre et morte le 17 mars 2014 à Hambourg) qui était également actrice, et un frère, Till (1952-1979), qui était acteur de théâtre et qui s'est suicidé à l'âge de 26 ans.

À l'âge de 17 ans, Mathieu Carrière part rejoindre le collège des jésuites de Vannes, le Lycée Saint-François-Xavier, puis étudie la philosophie à Paris, à partir de 1969.

Mathieu Carrière fait ses débuts à l'âge de 13 ans, en interprétant le rôle-titre du film de Rolf Thiele tiré du roman éponyme de Thomas Mann, Tonio Kröger. Il enchaîne en 1966 avec le rôle qui le rendra célèbre, en jouant le personnage principal du premier film de Volker Schlöndorff, Les Désarrois de l'élève Törless, tiré du roman éponyme de Robert Musil.

Il figure aussi dans quelques épisodes de la série policière Derrick.

En 1987, il est le protagoniste du dernier film du cinéaste Walerian Borowczyk, intitulé Cérémonie d'amour.

Mathieu Carrière est également connu pour son combat en faveur des droits des pères divorcés. Il est également écrivain et philosophe. Il a consacré un essai consacré à Heinrich von Kleist, traduit en français : "Pour une littérature de guerre, Kleist"[2].

Een 2005, il a été candidat aux élections fédérales sous l'étiquette du Parti du socialisme démocratique.

En 2008, il joue le rôle de Robert Broda dans la série télévisée allemande Anna und die Liebe.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche Allociné
  2. Paris : Actes Sud ; Hubert Nyssen, 1985

Liens externes[modifier | modifier le code]