Marie-Louise Tardif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marie-Louise Tardif
Fonctions
Députée à l'Assemblée nationale du Québec
En fonction depuis le
(5 ans, 4 mois et 19 jours)
Élection 1er octobre 2018
Réélection 3 octobre 2022
Circonscription Laviolette–Saint-Maurice
Législature 42e et 43e
Groupe politique Coalition avenir Québec
Indépendante (7 au 28 mars 2023)
Prédécesseur Nouvelle circonscription
Biographie
Lieu de naissance Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Québec, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Coalition avenir Québec

Marie-Louise Tardif, née à Sainte-Anne-de-la-Pocatière, est une femme politique québécoise, élue députée à l'Assemblée nationale du Québec de la circonscription de Laviolette–Saint-Maurice aux élections générales québécoises de 2018 sous la bannière de la Coalition avenir Québec.

Le , elle se retire temporairement du caucus caquiste.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Premier mandat (2018-2022)[modifier | modifier le code]

Née à Sainte-Anne-de-la-Pocatière et mère de trois enfants[1], Marie-Louise Tardif est candidate à un poste de conseillère municipale lors des élections municipales de 2009 dans la ville de Shawinigan. Elle recueille 29 % des voix, derrière Pierre Giguère et Donald Drouin[2].

Aux élections générales québécoises de 2018, elle est élue députée à l'Assemblée nationale du Québec dans la circonscription de Laviolette–Saint-Maurice en tant que membre de la Coalition avenir Québec[3],[4].

Après son élection, Marie-Louise Tardif reste employée par l'organisme para-municipal sans but lucratif « Parc de l'Île Melville Shawinigan inc. » jusqu'au [5], motif du dépôt d'une plainte par le Parti libéral du Québec le [6]. La plainte concerne aussi certains meubles, propriétés de l'Assemblée nationale et utilisés par l'ancienne députée Julie Boulet, qui auraient été entreposés gratuitement au parc de l'Île-Melville[7]. Le lendemain, Marie-Louise Tardif confirme avoir remis sa démission du parc de l'île Melville[8]. Le , elle confirme avoir donné les meubles au centre Roland-Bertrand[9].

Elle est membre de la Commission de l'agriculture, des pêcheries, de l'énergie et des ressources naturelles ainsi que de la Commission des transports et de l'environnement depuis le [10].

Deuxième mandat et enquête criminelle (octobre 2022-)[modifier | modifier le code]

Marie-Louise Tardif est réélue lors des élections du [11].

Vers la fin , une ex-attachée politique déposera une plainte pour de présumées menaces pour les événements survenus lors d'un procès intenté par son ancien directeur de bureau de comté[12]. Selon la plaignante, Tardif lui aurait dit qu'elle allait la faire arrêter par la Sûreté du Québec et salir sa réputation. La Coalition avenir Québec n'exclut pas d'exclure la députée de son caucus[13]. Le , elle se retire temporairement du caucus caquiste[14]. Lorsque le Directeur des poursuites criminelles et pénales décide de ne pas donner suite aux allégations portées contre elle, elle est réintégrée au sein du caucus caquiste[15].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection générale québécoise de 2022 dans Laviolette–Saint-Maurice [16]
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Marie-Louise Tardif (sortante) Coalition avenir 19 418 51,7 % 13 131
     Pierre-David Tremblay Conservateur 6 287 16,7 % -
     Pascal Bastarache Parti québécois 6 010 16 % -
     France Lavigne Québec solidaire 3 568 9,5 % -
     Kévin Nzoula-Mendome Libéral 1 875 5 % -
     Jean-Patrick Berthiaume Indépendant 137 0,4 % -
     Raoul Parent L'union fait la force 126 0,3 % -
     Josée St-Georges Famille et communautés 122 0,3 % -
Total 37 543 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 64 % et 497 bulletins ont été rejetés.

Élection générale québécoise de 2018 dans Laviolette–Saint-Maurice [17]
Nom Parti Nombre
de voix
% Maj.
     Marie-Louise Tardif Coalition avenir 16 260 45,4 % 8 820
     Pierre Giguère[18] (sortant) Libéral 7 440 20,8 % -
     Jacynthe Bruneau Parti québécois 5 611 15,7 % -
     Christine Cardin Québec solidaire 5 414 15,1 % -
     Ugo Hamel Conservateur 639 1,8 % -
     Jacques Gosselin Citoyens au pouvoir 444 1,2 % -
Total 35 808 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 63,8 % et 888 bulletins ont été rejetés.


Références[modifier | modifier le code]

  1. « Marie-Louise Tardif - Assemblée nationale du Québec », sur www.assnat.qc.ca (consulté le )
  2. « http://www.shawinigan.ca/Citoyens/Communiques/-election-municipale-resultats-officiels_408.html », sur www.shawinigan.ca (consulté le )
  3. « Un débat animé et un absent important - L'Écho de la Tuque », L'Écho de la Tuque,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Les candidats font valoir la ligne de leur parti - L'Hebdo du St-Maurice », L'Hebdo du St-Maurice,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Raphaël Pepin, « Marie-Louise Tardif, députée caquiste pour la circonscription de Laviolette-Saint-Maurice, revient sur ses liens d'emploi avec le Parc de l'île Melville - 106,9 fm Mauricie », sur 106,9 fm Mauricie (consulté le )
  6. « Plainte contre la caquiste Marie-Louise Tardif », sur Le Journal de Québec (consulté le )
  7. Patricia Hélie et François Cormier, « Enquête sur la députée caquiste Marie-Louise Tardif », sur TVA Nouvelles (consulté le )
  8. Jocelyne Richer, « La députée caquiste Marie-Louise Tardif a remis sa démission au parc de l'île Melville », sur Huffington Post, (consulté le ).
  9. « Dans l'eau chaude, Marie-Louise Tardif confirme s'être défait des meubles de l'ex-députée Julie Boulet », (consulté le ).
  10. « Commission parlementaire Marie-Louise Tardif »
  11. Matthieu Max-Gessler, « Marie-Louise Tardif réélue dans Laviolette–Saint-Maurice », sur Le Nouvelliste, (consulté le )
  12. Marc-André Gagnon, « La députée caquiste Marie-Louise Tardif sous enquête pour des menaces alléguées » (consulté le )
  13. « Marie-Louise Tardif pourrait être exclue du caucus de la CAQ », sur Le Nouvelliste, (consulté le )
  14. Zone Politique- ICI.Radio-Canada.ca, « La députée Marie-Louise Tardif se retire temporairement du caucus de la CAQ », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  15. Michel Scarpino, « CAQ: Marie-Louise Tardif réintègre le caucus », sur Mon La Tuque, (consulté le )
  16. DGEQ, « Résultats élections Québec 2022 », sur electionsquebec.qc.ca (consulté le )
  17. DGEQ, « Résultats élections Québec 2018 », sur electionsquebec.qc.ca (consulté le )
  18. Était député de Saint-Maurice.

Liens externes[modifier | modifier le code]