Marie-Louise Tardif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tardif.
Marie-Louise Tardif
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Députée à l’Assemblée nationale du Québec
Laviolette–Saint-Maurice
depuis le
Biographie
Activité
Autres informations
Parti politique

Marie-Louise Tardif est une femme politique canadienne, élue à l'Assemblée nationale du Québec aux élections générales québécoises de 2018[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Marie-Louise Tardif est candidate à un poste de conseiller municipal lors des élections municipales de 2009 dans la ville de Shawinigan. Elle recueille 29 % des voix, derrière Pierre Giguère et Donald Drouin[2].

Aux élections générales québécoises de 2018, elle est élue dans la circonscription électorale de Laviolette–Saint-Maurice en tant que membre de la Coalition avenir Québec[3],[4].

Après son élection, Marie-Louise Tardif reste employée par l'organisme para-municipal sans but lucratif « Parc de l'Île Melville Shawinigan inc. » jusqu'au 31 décembre 2018[5], motif du dépôt d'une plainte par le Parti libéral du Québec le 27 novembre 2018[6]. La plainte concerne aussi certains meubles, propriétés de l'Assemblée nationale et utilisés par l'ancienne députée Julie Boulet, qui auraient été entreposés gratuitement au parc de l'Île-Melville[7]. Le lendemain, Marie-Louise Tardif confirme avoir remis sa démission du parc de l'île Melville[8]. Le elle confirme avoir donné les meubles au centre Roland-Bertrand[9].

Elle est membre de la Commission de l'agriculture, des pêcheries, de l'énergie et des ressources naturelles ainsi que de la Commission des transports et de l'environnement depuis le 30 novembre 2018[10]

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Quebec 2018 election: Final results and winners by riding", CTV Montreal, October 2, 2018.
  2. « http://www.shawinigan.ca/Citoyens/Communiques/-election-municipale-resultats-officiels_408.html », sur www.shawinigan.ca (consulté le 5 novembre 2018)
  3. « Un débat animé et un absent important - L'Écho de la Tuque », L'Écho de la Tuque,‎ (lire en ligne, consulté le 5 novembre 2018)
  4. « Les candidats font valoir la ligne de leur parti - L'Hebdo du St-Maurice », L'Hebdo du St-Maurice,‎ (lire en ligne, consulté le 5 novembre 2018)
  5. Raphaël Pepin, « Marie-Louise Tardif, députée caquiste pour la circonscription de Laviolette-Saint-Maurice, revient sur ses liens d'emploi avec le Parc de l'île Melville - 106,9 fm Mauricie », sur 106,9 fm Mauricie (consulté le 27 novembre 2018)
  6. « Plainte contre la caquiste Marie-Louise Tardif », sur Le Journal de Québec (consulté le 27 novembre 2018)
  7. Patricia Hélie et François Cormier, « Enquête sur la députée caquiste Marie-Louise Tardif », sur TVA Nouvelles (consulté le 27 novembre 2018)
  8. Jocelyne Richer, « La députée caquiste Marie-Louise Tardif a remis sa démission au parc de l'île Melville », sur Huffington Post, (consulté le 26 décembre 2018).
  9. « Dans l'eau chaude, Marie-Louise Tardif confirme s'être défait des meubles de l'ex-députée Julie Boulet », (consulté le 26 décembre 2018).
  10. « Commission parlementaire Marie-Louise Tardif »

Liens externes[modifier | modifier le code]