Marie-Louise Tardif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marie-Louise Tardif
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Députée à l’Assemblée nationale du Québec
Laviolette–Saint-Maurice
depuis le
Biographie
Naissance
Activité
Autres informations
Parti politique

Marie-Louise Tardif est une femme politique canadienne, élue à l'Assemblée nationale du Québec aux élections générales québécoises de 2018[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Marie-Louise Tardif est candidate à un poste de conseiller municipal lors des élections municipales de 2009 dans la ville de Shawinigan. Elle recueille 29 % des voix, derrière Pierre Giguère et Donald Drouin[2].

Aux élections générales québécoises de 2018, elle est élue dans la circonscription électorale de Laviolette–Saint-Maurice en tant que membre de la Coalition avenir Québec[3],[4].

Après son élection, Marie-Louise Tardif reste employée par l'organisme para-municipal sans but lucratif « Parc de l'Île Melville Shawinigan inc. » jusqu'au [5], motif du dépôt d'une plainte par le Parti libéral du Québec le [6]. La plainte concerne aussi certains meubles, propriétés de l'Assemblée nationale et utilisés par l'ancienne députée Julie Boulet, qui auraient été entreposés gratuitement au parc de l'Île-Melville[7]. Le lendemain, Marie-Louise Tardif confirme avoir remis sa démission du parc de l'île Melville[8]. Le elle confirme avoir donné les meubles au centre Roland-Bertrand[9].

Elle est membre de la Commission de l'agriculture, des pêcheries, de l'énergie et des ressources naturelles ainsi que de la Commission des transports et de l'environnement depuis le [10]

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Quebec 2018 election: Final results and winners by riding", CTV Montreal, October 2, 2018.
  2. « http://www.shawinigan.ca/Citoyens/Communiques/-election-municipale-resultats-officiels_408.html », sur www.shawinigan.ca (consulté le 5 novembre 2018)
  3. « Un débat animé et un absent important - L'Écho de la Tuque », L'Écho de la Tuque,‎ (lire en ligne, consulté le 5 novembre 2018)
  4. « Les candidats font valoir la ligne de leur parti - L'Hebdo du St-Maurice », L'Hebdo du St-Maurice,‎ (lire en ligne, consulté le 5 novembre 2018)
  5. Raphaël Pepin, « Marie-Louise Tardif, députée caquiste pour la circonscription de Laviolette-Saint-Maurice, revient sur ses liens d'emploi avec le Parc de l'île Melville - 106,9 fm Mauricie », sur 106,9 fm Mauricie (consulté le 27 novembre 2018)
  6. « Plainte contre la caquiste Marie-Louise Tardif », sur Le Journal de Québec (consulté le 27 novembre 2018)
  7. Patricia Hélie et François Cormier, « Enquête sur la députée caquiste Marie-Louise Tardif », sur TVA Nouvelles (consulté le 27 novembre 2018)
  8. Jocelyne Richer, « La députée caquiste Marie-Louise Tardif a remis sa démission au parc de l'île Melville », sur Huffington Post, (consulté le 26 décembre 2018).
  9. « Dans l'eau chaude, Marie-Louise Tardif confirme s'être défait des meubles de l'ex-députée Julie Boulet », (consulté le 26 décembre 2018).
  10. « Commission parlementaire Marie-Louise Tardif »

Liens externes[modifier | modifier le code]