Sainte-Anne-de-la-Pocatière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Anne et La Pocatière.
Sainte-Anne-de-la-Pocatière
Image illustrative de l'article Sainte-Anne-de-la-Pocatière
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Subdivision régionale Kamouraska
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Rosaire Ouellet
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Pocatois,oise
Population 1 636 hab.[1] (2016)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 21′ 00″ nord, 70° 00′ 00″ ouest
Superficie 5 536 ha = 55,36 km2
Divers
Code géographique 14090
Localisation
Localisation de Sainte-Anne-de-la-Pocatière dans le Kamouraska
Localisation de Sainte-Anne-de-la-Pocatière dans le Kamouraska

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir sur la carte administrative du Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Sainte-Anne-de-la-Pocatière

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Anne-de-la-Pocatière

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Anne-de-la-Pocatière

Sainte-Anne-de-la-Pocatière est une municipalité de paroisse canadienne d'environ 1 600 habitants faisant partie de la municipalité régionale de comté de Kamouraska située dans l'Est du Québec au Bas-Saint-Laurent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'endroit a d'abord été connu sous le nom de La Combe[2],[3]. Par la suite, ce nom est changé en Grande-Anse et parfois Sainte-Anne-de-la-Grande-Anse en référence à la grande anse de 14 km dans le fleuve Saint-Laurent à cette hauteur[2],[3]. La municipalité fut aussi connue sous le nom de Sainte-Anne-du-Sud[2],[3]. Les Amérindiens nommaient cet endroit Kamitsitsit ou Kannissigit signifiant « là où il y a beaucoup de castors »[2]. Le nom actuel est emprunté à la seigneurie de la Pocatière qui s'appelait elle aussi autrefois la seigneurie de la Grande-Anse[2].

Ses gentilés sont nommés Pocatiérains et Pocatiéraines[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Géographie du Québec.

Sainte-Anne-de-la-Pocatière est situé sur le versant sud du fleuve Saint-Laurent à 140 km au nord-est de Québec et à 550 km au sud-ouest de Gaspé. Les villes importantes près de Sainte-Anne-de-la-Pocatière sont La Pocatière à 600 m au nord-est, Montmagny à 65 km sud-est et Rivière-du-Loup à 70 km au nord-est. Son territoire couvre une superficie de 54 km2[4].

La topographie locale est accidentée par plusieurs protubérances nommées « pitons », « butons » et « monadnocks » créées par l'érosion sur la surface appalachienne[2],[3]. Les montagnes les plus connues sont les montagnes du Cap-Martin, du Collège, Ronde et Thiboutot[3]. Le territoire est dominé par les champs d'agriculture[3]. La rivière Saint-Jean traverse le territoire de la municipalité[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
1 862 1 889 1 843 1 717 1 636

Selon Statistiques Canada, la population de Sainte-Anne-de-la-Pocatière était de 1 843 habitants en 2006[5]. La municipalité a connu un taux de décroissance démographique de 2,4 % en cinq ans[5]. En effet, 2001, la population était de 1 889 habitants[5]. L'âge médian de la population pocatiéraine est de 40 ans[5].

Le nombre total de logements privés dans la paroisse est de 697[5]. Cependant, seulement 676 de ces logements sont occupés par des résidents permanents[5]. La majorité des logements de Sainte-Anne-de-la-Pocatière sont des maisons individuelles[5].

Selon Statistiques Canada, 0,8 % de la population est issu de l'immigration[5]. Les immigrants de Sainte-Anne-de-la-Pocatière sont répartis à parts égales entre une arrivée avant 1991 et une arrivée entre 1991 et 2000 ; aucun immigrant n'est arrivé depuis 2000[5]. Toute la population a le français en tant que langue maternelle[5]. 14 % de la population maitrise les deux langues officielles[5]. Statistiques Canada ne recense aucun autochtone à Sainte-Anne-de-la-Pocatière[5].

Le taux de chômage dans la municipalité était de 7,4 % en 2006[5]. Le revenu médian des Pocatiérains était de 25 519 $ en 2005[5].

26 % de la population de 15 ans et plus de Sainte-Anne-de-la-Pocatière n'a aucun diplôme d'éducation[5]. 40 % de cette population n'a que le diplôme d'études secondaires ou professionnelles[5]. 13 % de cette population possède un diplôme de niveau universitaire[5]. Tous les diplômés de Sainte-Anne-de-la-Pocatière ont effectué leurs études à l'intérieur du Canada[5]. Les deux principaux domaines d'études des Pocatiérains sont « l'architecture, le génie et les services connexes » ainsi que « l'agriculture, les ressources naturelles et la conservation »[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'endroit est d'abord une seigneurie, la seigneurie de la Grande-Anse qui est renommée plus tard la seigneurie de la Pocatière, qui est concédée à Marie-Anne Juchereau en 1672 par l'intendant Jean Talon[2],[3]. Elle est la veuve d'un capitaine du régiment de Carignan-Salières, François Pollet de La Combe-Pocatière dans le Dauphiné en France[2],[3]. En effet, ce fief d'une demi-lieue avait été donnée en cadeau par le père de Marie-Anne Juchereau, Nicolas Juchereau de Saint-Denys, à son gendre en 1670 en le divisant à même son propre fief[2],[3].

La paroisse de La Combe est fondée en 1678 par monseigneur de Laval[2]. Cependant, son nom, par la suite, est changé en Grande-Anse et parfois Sainte-Anne-de-la-Grande-Anse[2]. La paroisse conserve ce dernier nom jusqu'en 1721[2]. Le bureau de poste est ouvert en 1831[2]. La municipalité est officiellement créée en 1845[2]. Une école d'agriculture est fondée en 1852 par l'abbé François Pilote[2]. Celle-ci est toujours active aujourd'hui[2]. En 1960, La Pocatière se détache du territoire de la municipalité[2].

Administration[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Sainte-Anne-de-la-Pocatière est composé d'un maire et de six conseillers qui sont élus en bloc à tous les quatre ans sans division territoriale[4].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1er juillet 1845 13 août 1847 Adelphe Martineau    
1er juillet 1855 Avril 1859 Vincent Dubé    
Avril 1859 18 janvier 1860 Joseph Sirois    
18 janvier 1860 6 mars 1866 Valence Garon    
6 mars 1866 21 janvier 1868 Joseph Sirois    
21 janvier 1868 19 janvier 1870 Joseph Anctil    
19 janvier 1870 26 janvier 1888 Joseph Sirois    
26 janvier 1888 5 février 1894 Eugène Garon    
5 février 1894 1er février 1904 Louis-Alfred Paquet    
1er février 1904 4 février 1907 Charles Dionne    
4 février 1907 1er février 1909 Siméon Pelletier    
1er février 1909 7 février 1910 Louis-Napoléon Bérubé    
7 février 1910 3 février 1913 Arthur Pelletier    
3 février 1913 19 janvier 1915 Alphonse Sirois    
19 janvier 1915 7 février 1916 Louis Bérubé    
7 février 1916 7 février 1921 Joseph Grondin    
7 février 1921 7 décembre 1922 Charles Lagacé    
7 décembre 1922 2 février 1925 Amédée Ouellet    
2 février 1925 18 novembre 1936 Louis-Auguste Dupuis    
18 novembre 1936 1er février 1937 Ludger Hudon    
1er février 1937 16 juillet 1945 J. A. Michaud    
16 juillet 1945 26 juillet 1949 J. Aimé Boutet    
26 juillet 1949 3 octobre 1955 Eugène Bouchard    
3 octobre 1955 7 décembre 1959 Paul Lebel    
7 décembre 1959 21 novembre 1960 Lionel Dessurreault    
21 novembre 1960 22 juillet 1965 Louis-Philippe Gendron    
22 juillet 1965 4 novembre 1971 Louis-Philippe Michaud    
4 novembre 1971 Novembre 1979 Roger Ouellet    
Novembre 1979 24 octobre 1983 Gaston Huot    
24 octobre 1983 Octobre 1997 Fernand Pelletier    
Octobre 1997 21 janvier 2000 Yvon A. Ouellet    
21 janvier 2000 4 novembre 2001 Fernand Pelletier    
4 novembre 2001 6 novembre 2005 Marcel Bélanger    
6 novembre 2005 Novembre 2009 Michel Chouinard    
Novembre 2009 2013 François Lagacé    
2013 ... Rosaire Ouellet    
Sainte-Anne-de-la-Pocatière
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Marcel Bélanger Voir
2005 Michel Chouinard Voir
2009 François Lagacé Voir
2013 Rosaire Ouellet Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

De plus, Sylvie Dionne est la directrice-générale, la secrétaire-trésorière et la coordonnatrice en mesures d'urgence de la municipalité[4],[3].

Vivre à Sainte-Anne-de-la-Pocatière[modifier | modifier le code]

La paroisse comprend un circuit cyclable formant une boucle de 45 km reliée à la route verte pour la saison estivale et deux sentiers de ski de fond pour la saison hivernale[3]. De plus, il y a un aréna et une piscine publique[3].

L'éducation et la recherche sont très bien représentées à Sainte-Anne-de-la-Pocatière. En effet, la municipalité héberge l'Agrobiopole, le Centre de développement bio-alimentaire du Québec, le Centre québécois d’expertise en production porcine, Centre d’expertise en production ovine du Québec ainsi qu'un incubateur bio-alimentaire[3]. Elle comprend également des écoles primaires, secondaires et collégiales[3]. Un hôpital et un centre local de services communautaires (CLSC) sont présents à Sainte-Anne-de-la-Pocatière[3].

Les activités éconiques principales de Sainte-Anne-de-la-Pocatière sont l'agriculture ainsi que les industries laitière et porcine[3]. Il y a également de nombreux commerces, des restaurants et des motels[3].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Les Éboulements,
Fleuve Saint-Laurent
Rivière-Ouelle,
La Pocatière
Saint-Pacôme Rose des vents
Saint-Roch-des-Aulnaies N Saint-Gabriel-Lalemant
O    Sainte-Anne-de-la-Pocatière    E
S
Sainte-Louise Saint-Onésime-d'Ixworth

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement du Canada, 2016
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q et r Sainte-Anne-de-la-Pocatière dans Fiche descriptive de la Commission de toponymie du Québec, page consultée le 2 mars 2011
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p et q Sainte-Anne-de-la-Pocatière sur le site de la MRC de Kamouraska, page consultée le 2 mars 2011
  4. a, b, c et d Sainte-Anne-de-la-Pocatière dans le Répertoire des municipalités du Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec, page consultée le 2 mars 2011
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r et s Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées statistiques

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]