Pierre Dufour (homme politique québécois)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'homme politique québécois. Pour l'homme politique français, voir Pierre Dufour.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dufour.

Pierre Dufour
Illustration.
Fonctions
Ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs
En fonction depuis le
(1 mois et 28 jours)
Premier ministre François Legault
Gouvernement Legault
Prédécesseur Luc Blanchette
Députée à l'Assemblée nationale
En fonction depuis le
(2 mois et 15 jours)
Élection 1er octobre 2018
Circonscription Abitibi-Est
Législature 42e
Prédécesseur Guy Bourgeois
Biographie
Nationalité Canadienne
Parti politique Coalition avenir Québec

Pierre Dufour est un homme politique canadien, élu au sein de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans Abitibi-Est le , lors de la 42e législature provinciale de la province de Québec[1]. Il a été nommé Ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et Ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec[2] par le Premier-Ministre François Legault.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est père de deux enfants et vit avec sa conjointe dans la région de Val-d’Or. Originaire de Thetford-Mines et suite à des passages à Carleton-sur-Mer et Boisbriand, la famille Dufour s’établit de façon définitive dans le secteur d'Amos en Abitibi-Témiscamingue. Après des études au Collège de l’Abitibi-Témiscamingue à Rouyn-Noranda, Pierre Dufour s’intéresse tôt à la politique, puisqu’il complète un Baccalauréat en Science Politique à l’Université de Montréal en mai 1988. Après une formation supplémentaire en Marketing aux HEC de Montréal, il retourne en Abitibi au sein de l’entreprise familiale, Club Voyages Plamondon, pour y débuter une carrière de conseiller.

En janvier 1991, il quitte le giron de la famille pour devenir directeur Marketing et des banquets pour Le Château d’Amos, un établissement hôtelier devenu depuis l’Hotel des Eskers. Il poursuit cette incursion au sein de l’industrie touristique en devenant Directeur Général de la Corporation du Village Minier de Bourlamaque en mai 1992. Neuf ans plus tard, il combinera ce poste à celui de Directeur Général de l’Office du Tourisme et des Congrès de Val-d’Or lors de la fusion des deux organismes en avril 2001. Il quittera ses fonctions en mai 2003 après 11 ans de services. Il est à noter qu’en 1997, il reçoit le Prix de la Relève de la Société des Musées Québécois et est finaliste du Prix Relève d’Excellence des HEC de Montréal.

Au cours de ces 11 années au sein de cette organisation touristique, Pierre Dufour crée, avec ses équipes, le projet touristique de La Cité de l’Or en 1995, un centre d’interprétation de la vie minière. En septembre 2002, sous la gouverne de M. Dufour, Val-d’Or a été la Ville Hôtesse de la 12ème édition du tournoi de golf de l’Association de l’industrie touristique du Québec (ATRAQ).

Après une année de Direction dans le secteur privé, Pierre Dufour entreprend un mandat dans l’organisation des Foreurs de Val-d’Or, comme Directeur Administratif du marketing, en mai 2004. Ses contacts auprès des institutions publiques et du secteur privé permettent une campagne de levée de fonds dirigée par Glen Mullan. C’est durant son passage chez les Foreurs que M. Dufour reçoit le Trophée John-Horman, comme administrateur de l’année dans la LHJMQ en 2007.

Quatre ans plus tard, en septembre 2008, un nouveau défi attend M. Dufour, le Centre Local de Développement (CLD) de la Vallée-de-l’Or lui ouvre ses portes. Au sein de cette organisation, il fait la promotion du développement économique et culturel des communautés de la Vallée-de-l'Or.

En 2015, la dissolution du CLD[3] ramène Pierre Dufour à l’agence de voyage familiale (Club Voyages Plamondon) qui fait de nouveau appel à ses services. Durant cette année, M. Dufour fait une première incursion en politique, répondant à l’appel des Libéraux fédéraux[4] (PLC) dans le comté Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, mais subit une défaite serrée face à Roméo Saganash du NPD[5].

Trois ans plus tard, le , François Legault lui offre de défendre les couleurs de la CAQ[6]. Une course électorale s’engage alors avec le député sortant Guy Bourgeois (PLQ) ainsi qu’Élizabeth Larouche (PQ), ex-députée du même comté. Après 39 jours de campagne, il devance finalement la candidate du Parti Québécois par plus de 4700 votes. M. Bourgeois est relégué au 3ème rang, talonné par Lyne Cyr du Québec Solidaire[7].

Pierre Dufour s’est aussi impliqué dans plusieurs organisations locales, régionales ou provinciales au cours des 30 dernières années dont la Chambre de commerce de Val-d’Or, le Filon bantam AA, Les Forestiers d’Amos, 48e Nord International, Société des Attractions touristiques du Québec, Musée de la Civilisation de Québec.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Zone Politique - ICI.Radio-Canada.ca, « Pierre Dufour, de la CAQ, est élu dans Abitibi-Est | Élections Québec 2018 », sur Radio-Canada.ca (consulté le 4 novembre 2018)
  2. « Pierre Dufour - Assemblée nationale du Québec », sur www.assnat.qc.ca (consulté le 4 novembre 2018)
  3. Zone Société - ICI.Radio-Canada.ca, « La MRC de Vallée-de-l'Or est prête à prendre le relais du développement économique », sur Radio-Canada.ca (consulté le 5 novembre 2018)
  4. « Pierre Dufour veut faire différent - La Sentinelle », La Sentinelle,‎ (lire en ligne)
  5. « Des émotions en montagnes russes dans le camp Dufour - La Sentinelle », La Sentinelle,‎ (lire en ligne)
  6. Zone Politique - ICI.Radio-Canada.ca, « Pierre Dufour est le candidat de la CAQ dans Abitibi-Est », sur Radio-Canada.ca (consulté le 5 novembre 2018)
  7. « Résultats des élections générales provinciales 2018 - Élections générales provinciales 2018 », sur Élections Québec (consulté le 5 novembre 2018)