Mario Laframboise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mario Laframboise
Fonctions
Député de Argenteuil—Papineau—Mirabel
Élection
Réélection 28 juin 2004, 23 janvier 2006, 14 octobre 2008
Législature 37e, 38e, 39e, 40e
Prédécesseur Maurice Dumas
Député de Blainville
En fonction depuis le
Élection
Législature 41e
Prédécesseur Daniel Ratthé
Biographie
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Notre-Dame-de-la-Paix
Nationalité Canadienne
Parti politique Coalition Avenir Québec
Conjoint Francine Bigras
Enfants 2
Diplômé de Université de Montréal
Profession Notaire, Homme politique Québécois
Mario Laframboise


Mario Laframboise (né le 7 novembre 1957) est notaire de formation et homme politique québécois.

Maire de la municipalité de Notre-Dame-de-la-Paix de 1983 à 2000, il a été trésorier (1993-1995), premier vice-président (1995-1997) puis président de 1997 à 2000 de l’Union des municipalités du Québec[1]. Élu député d'Argenteuil—Papineau—Mirabel à la Chambre des communes du Canada en 2000, il fut réélu en 2004, 2006 et en 2008. En 2011, il fut défait par la néo-démocrate Mylène Freeman.

Il fut le porte-parole pour le Bloc québécois en matière de Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités. Il est également le vice-président du comité permanent des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités.

Le 15 avril 2012, François Legault annonce que Mario Laframboise sera candidat dans la circonscription d'Argenteuil sous la banière de la Coalition Avenir Québec. Il se présente lors de l'élection partielle québécoise de juin 2012. Il est également candidat lors de l'Élection générale québécoise de 2012 sous la même bannière.

De nouveau candidat en 2014, mais cette fois dans la circonscription de Blainville, il remporte la victoire avec 33,92%, devançant ses adversaires libéraux et péquistes de plus de 1900 voix.

Depuis le 2 septembre 2015, il est le porte-parole de la CAQ en matière d'Affaires municipales, d'Occupation du territoire et responsable de la métropole et de l'Outaouais.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]