Maen Roch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maen Roch
Maen Roch
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Canton Antrain
Intercommunalité Couesnon Marches de Bretagne
Maire
Mandat
Louis Dubreil
2017-2020
Code postal 35460
Code commune 35257
Démographie
Gentilé Maenroquois - Maenroquoise
Population
municipale
4 779 hab. (2016)
Densité 122 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 24′ 41″ nord, 1° 21′ 57″ ouest
Altitude Min. 73 m
Max. 155 m
Superficie 39,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Maen Roch

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Maen Roch

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Maen Roch

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Maen Roch
Liens
Site web maenroch.fr

Maen Roch est, depuis le [1], une commune nouvelle française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, peuplée de 4 779 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Son centre se situe à environ 40 km au Nord-Est de la cathédrale de Rennes, et à environ 13 km au Nord-Ouest du château de Fougères.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Gentilé[modifier | modifier le code]

La commission Communication a travaillé sur la question et a proposé lors du conseil municipal du 13 mars 2017, trois choix sur lesquels les conseillers présents ont été invités à se prononcer à bulletin secret.

  • Maenroquois(e) : 21 votes
  • Maenrochois(e) : 9 votes
  • Maenroquien(ne) : 3 votes
  • 5 votes nuls ou blancs

Les habitants de la commune nouvelle de Maen Roch s'appellent donc : les Maenroquois et Maenroquoise.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune nouvelle regroupe les communes de Saint-Brice-en-Coglès et de Saint-Étienne-en-Coglès, qui deviennent des communes déléguées, le . Son chef-lieu se situe à Saint-Brice-en-Coglès.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-Brice-en-Coglès
(siège)
35257 CC Coglais Communauté Marches de Bretagne 16,46 2 963 (2015) 180


Saint-Étienne-en-Coglès 35267 CC Coglais Communauté Marches de Bretagne 22,65 1 756 (2015) 78

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Période Identité Étiquette Qualité
9 janvier 2017 En cours
(au 28 décembre 2018)
Louis Dubreil[2] DVG Président de Couesnon Marches de Bretagne (depuis 2017)
Conseiller général (1998-2015)

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Saint-Brice-en-Coglès[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Brice (1776-1820-1855).
  • La chapelle Sainte-Catherine (XVIIe siècle).
  • Le château du Rocher-Portail (1617). Ouvert depuis , ce château est considéré comme l'un des plus beaux de Bretagne[réf. nécessaire]. Il contient douze pièces meublées au fil du temps, une galerie Renaissance, une chapelle, des écuries… Classé Monument historique[3], ce château fait découvrir, également, les chambres des domestiques, un salon de thé et les jardins.
  • Le château de la Motte ou de Saint-Brice (XVIIe siècle).
  • Le château de la Villette (XIXe siècle).
  • Le manoir de la Branche (XVe/XVIe siècles).
  • Le manoir de la Bouvrais (XVIIe siècle).

Saint-Étienne-en-Coglès[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Étienne (1892-1895), œuvre de l'architecte Henri Mellet.
  • Chapelle Sainte-Eustache (XVIIe siècle).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016, légale en 2019.

Références[modifier | modifier le code]