Saint-Étienne-en-Coglès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Étienne (homonymie).

Saint-Étienne-en-Coglès
Saint-Étienne-en-Coglès
L'église Saint-Étienne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Canton Antrain
Intercommunalité Couesnon Marches de Bretagne
Statut Commune déléguée
Maire délégué Luc Garnier
2017-2020
Code postal 35460
Code commune 35267
Démographie
Gentilé Stéphanais
Population 1 756 hab. (2015)
Densité 78 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 24′ 13″ nord, 1° 19′ 30″ ouest
Altitude Min. 73 m
Max. 155 m
Superficie 22,65 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Maen-Roch
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 15.svg
Saint-Étienne-en-Coglès

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 15.svg
Saint-Étienne-en-Coglès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Étienne-en-Coglès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Étienne-en-Coglès

Saint-Étienne-en-Coglès est une ancienne commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, peuplée de 1 756 habitants[Note 1]. Elle a fusionné le 1er janvier 2017 avec Saint-Brice-en-Coglès pour former la commune de Maen-Roch.

Géographie[modifier | modifier le code]

Partie du pays de Coglais.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Ecclesia Sancti Stephani de Cogles au XIe siècle [1], Sanctus Stephanus Fulgeriensis au XIIe siècle.

Saint-Etienne-en-Coglès est issu du breton coglez (nord).

Le nom de la commune est Sant-Stefan-Gougleiz en breton.

Le gentilé est Stéphanais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Un grand bâtiment de plan trapézoïdal, datant de 4 900 avant J.-C., entouré de fosses allongées dans lesquelles des vestiges de mobilier ont été exhumés, a été découvert au Haut-Mée[2].

Le XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Le , la commune fusionne avec Saint-Brice-en-Coglès pour former la commune nouvelle de Maen-Roch.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? juillet 1982
(décès)
Joseph Joudet    
septembre 1982[3] mars 2001[4] Raymonde Joudet    
2001 2004      
2004[5] 5 mai 2012
(décès)
André Coquelin   Responsable d'entreprise
juin 2012[6] mars 2014 Claude Barbelette    
mars 2014 décembre 2016 Luc Garnier[7] SE Comptable
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9],[Note 2].

En 2015, la commune comptait 1 756 habitants, en augmentation de 4,28 % par rapport à 2010 (Ille-et-Vilaine : 5,31 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 8641 8481 8631 8331 9371 7571 7751 8611 884
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 9011 9601 8741 8371 8621 9651 9601 9381 900
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 9031 9121 8601 6711 7701 7281 6661 5461 500
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2015
1 4481 4301 3391 4221 4611 4301 6431 7221 756
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

C'est à Saint-Étienne-en-Coglès que se situe la principale l'usine du groupe Mère Poulard.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Étienne (1892-1895), œuvre de l'architecte Henri Mellet.
  • Chapelle Saint-Eustache (XVIIe siècle).

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Amand Dagnet (1857 à Saint-Étienne-en-Coglès - 1933), professeur, folkloriste et écrivain.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Marchal, L'étude d'une paroisse du Coglès - Saint-Étienne-en-Coglès - d'après l'enquête du vingtième de 1753, Rennes, 1978, 111 p., (Archives d'I&V - Mémoire 2 J 273).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dom Morice, Preuves de l'Histoire de Bretagne, I, 477
  2. Yves Ménez et Stéphane Hinguant, "Fouilles et découvertes en Bretagne", éditions Ouest-France, 2010, [ISBN 978-2-7373-5074-0]
  3. « Saint-Étienne-en-Coglès. Raymonde Joudet, maire honoraire, est décédée », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  4. « Élections municipales 2001 », sur municipales2001.ouestfrance.fr, Ouest-France (consulté le 17 octobre 2016)
  5. « « Ensemble bâtissons l'avenir » : la liste d'André Coquelin », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 17 octobre 2016)
  6. Claude Barbelette a été élu maire de la commune hier soir
  7. « L'annuaire des élus 2014 d'Ille-et-Vilaine », Dimanche Ouest-France, 20 avril 2014
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 .