Rives-du-Couesnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rives-du-Couesnon
Saint-Jean-sur-Couesnon (35) Église 01.jpg
L'église Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-sur-Couesnon.
Géographie
Pays
Région
Arrondissement français
Communauté
Canton français
Département français
Superficie
48,36 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
2 858 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
59,1 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
David Lebouvier (d) (depuis le )Voir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondation
Remplace
Identifiants
Code postal
35140Voir et modifier les données sur Wikidata
INSEE
35282Voir et modifier les données sur Wikidata

Rives-du-Couesnon est, depuis le , une commune nouvelle située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne. Elle est issue de la fusion des communes de Saint-Georges-de-Chesné, Saint-Jean-sur-Couesnon, Saint-Marc-sur-Couesnon et Vendel[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le nord-ouest de la France, à l'est de la région Bretagne et dans le département d'Ille-et-Vilaine.

Rives-du-Couesnon est à environ 37 kilomètres de Rennes et à environ 49 kilomètres du Mont-Saint-Michel.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Rives-du-Couesnon [2]
Saint-Ouen-des-Alleux Saint-Hilaire-des-Landes
Saint-Sauveur-des-Landes
La Chapelle-Saint-Aubert
Mézières-sur-Couesnon Rives-du-Couesnon [2] Billé
Saint-Aubin-du-Cormier Mecé Combourtillé


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Réseau routier[3][modifier | modifier le code]

L’autoroute A84 a été créée dans le but de relier Dunkerque à Biarritz en passant par Caen, Avranches, Saint-Aubin-du-Cormier et les alentours de la commune de Rives-du-Couesnon. Le passage de l’autoroute des estuaires a été un événement important pour la commune par les conséquences positives qu’il aura sur la population, sur l’économie et sur le patrimoine architectural et culturel.

Aujourd’hui, grâce à cette autoroute, la commune de Rives-du-Couesnon fait partie de la troisième ceinture de Rennes.

Réseau de transports en commun[modifier | modifier le code]

Pour rejoindre Rennes il est possible de prendre la ligne de car 9A au départ de Saint-Jean-sur-Couesnon et Vendel.[1]

Histoire[modifier | modifier le code]

Suite à la Loi NOTRe, les communes ont décidé de fusionner. Ce projet est arrivé en 2016, il a été discuté au sein du syndicat scolaire dans un premier temps et c’est en 2018 qu’il y a eu un travail sur le projet de fusion. Le regroupement des communes a eu lieu en 2019.

À l'initiative de Joseph Érard, maire de Saint-Georges-de-Chesné, l'idée est lancée au début de l'année 2018 de créer une commune nouvelle entre cinq communes regroupées depuis presque quarante ans dans un syndicat intercommunal de regroupement scolaire. Le conseil municipal de La Chapelle-Saint-Aubert décide cependant en avril 2018 de ne pas participer aux études préalables[4]. La réflexion se poursuit cependant à quatre entre les communes de Saint-Georges-de-Chesné, Saint-Jean-sur-Couesnon, Saint-Marc-sur-Couesnon et Vendel[5].

Suite aux délibérations concordantes des conseils municipaux le [6], la commune nouvelle est créée au par arrêté préfectoral du [7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Saint-Jean-sur-Couesnon
(siège)
35282 CA Fougères Agglomération 18,32 1 163 (2016) 63
Saint-Georges-de-Chesné 35269 CA Fougères Agglomération 11,62 719 (2016) 62
Saint-Marc-sur-Couesnon 35293 CA Fougères Agglomération 12,05 572 (2016) 47
Vendel 35348 CA Fougères Agglomération 6,37 391 (2016) 61

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
10 janvier 2019 En cours David Lebouvier[8] DVD  

Conformément à la loi, les 4 maires des communes historiques en sont maires délégués jusqu'aux élections municipales de 2020.

Liste des adjoints au maire[9][modifier | modifier le code]

  • Françoise Garnier (1re adjointe)
  • Gilbert Léonard (2e adjoint)
  • Christelle Cornée (3e adjointe)
  • Joël Prigent (4e adjoint)
  • Véronique Pigeon (5e adjointe)
  • Jean-Yves Blin (6e adjoint)
  • Valérie Baron (7e adjointe)
  • Christian Pasquet (8e adjoint)
  • Valérie Georgeault (9e adjointe)
  • Jean-Paul Guénard (10e adjoint).

Mairie[modifier | modifier le code]

La mairie de Saint-Jean-sur-Couesnon a été choisi comme mairie pour cette commune nouvelle car il s'agit de la plus grande et de la mieux située. Les mairies des trois autres communes des Rives-du-Couesnon servent de mairies annexes.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments[10][modifier | modifier le code]

  • Le manoir des Molans de Saint-Georges-de-Chesné, construit au XVIe siècle est composé de granit.Ce manoir a appartenu à différentes familles, notamment aux Bussons au début du XVIe siècle. A la fin du XVIe siècle, le manoir appartenait aux seigneurs de La Dobiaye puis, en 1598, une garnison s’y installa sur les ordres de Montbarrot.
  • Le manoir de la Dobiaye, construit au XVIIe siècle à partir de granit et grès, il s'agit d'une ancienne maison seigneuriale de la paroisse de Saint-Jean-sur-Couesnon.
  • L'église Saint-Jean-Baptiste à Saint-Jean-sur-Couesnon (XVIIIe-XIXe siècles). Elle fut construite par les architectes Crespel et Jourdin, en granit et grès.
  • Le manoir du Bois-Roux de Saint-Marc-Sur-Couesnon (XV -XVIIIe siècle):II fut construit en schiste, granit et grès. Ce manoir n'a pas toujours eu le nom de “Bois-Roux”, il était appelé autrefois le manoir du “Bois-Raoul”.
  • Le château de Saint-Marc-sur-Couesnon est construit vers la fin du XVe siècle. Sa position géographique lui permet d’être à l’abri des dérives du Couesnon. Aujourd’hui il n’en reste plus rien.
  • L'église de Saint-Marc-sur-Couesnon date de 1517 et est placée depuis la Révolution Française sous le patronage de Saint Marc l’évangéliste. Les matériaux proviennent de la région, du granit pour toutes les pierres de taille tandis que le remplissage est fait en schiste.
  • La chapelle Saint Martin de Beaumont à Saint-Marc-sur-Couesnon, il s'agit d'un petit oratoire construit par Jean Cogé à la fin du XIXe siècle. Ce lieu de pèlerinage est très fréquenté pour demander la guérison des personnes qui ont des fièvres tremblantes.
  • L'église Saint-Martin à Vendel (XVI-XVIII-XIXe siècle) est construite par l'architecte Jourdin. On y retrouve du granit et du grès. Elle appartenait à l’abbaye Saint-Florent d’Anjou au XIe siècle et fut reconstruite au XVIe siècle où une chapelle y a été ajoutée. Son chœur a été reconstruit en 1776 puis une deuxième chapelle fut ajoutée à la structure en 1782. Si l'on en croit les inscriptions sur les linteaux, elle aurait également été reconstruite en 1840 et 1857.


La commune compte deux monuments historiques :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ille-et-Vilaine : 7 communes nouvelles créées au 1er janvier 2019 », sur france3-regions.francetvinfo.fr (consulté le 1er janvier 2019).
  2. SIG de Fougères Agglomération
  3. Emile Pautrel, Notions d'histoire et d'archéologie pour la région de Fougères, Edition culture et civilisation, , 794 p.
  4. Benoit Fouque, « Commune nouvelle : sans la Chapelle St-Aubert ? », La Chronique républicaine,‎ (lire en ligne, consulté le 20 octobre 2018)
  5. Benoit Fouque, « Près de Fougères, le projet de commune nouvelle à quatre continue », La Chronique républicaine,‎ (lire en ligne, consulté le 20 octobre 2018)
  6. Benoit Fouque, « Une commune nouvelle baptisée « Rives du Couesnon » près de Fougères », La Chronique républicaine,‎ (lire en ligne, consulté le 20 octobre 2018)
  7. Arrêté préfectoral n° 2018-23771 du 17 octobre 2018 portant création de la commune nouvelle de "Rives-du-Couesnon" à compter du 1er janvier 2019., Rennes, (lire en ligne)
  8. Benoit Fouque, « Près de Fougères, David Lebouvier élu maire des Rives du Couesnon », La Chronique républicaine,‎ (lire en ligne)
  9. « Près de Fougères. David Lebouvier élu maire des Rives-du-Couesnon », sur fougeres.maville.com (consulté le 4 décembre 2019)
  10. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine, t. 2, Paris, Flohic Edition, , 1798 p., p. 1410-
  11. « Restes du château de la Dobiais », notice no PA00090786, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Église Saint-Martin », notice no PA35000052, base Mérimée, ministère français de la Culture